Pepper et Carrot 2 - L'Essence du Réa

Par Nicolas Artance, d'après l'univers d'Hereva de David Revoy (http://www.peppercarrot.com/)

Acte 1 - L'Origine du Désordre

Scène 1 - Entraînement chaotique

Noiraude-les-Ténébrunes, Colline Sacrée de Chaosah. Les trois lunes brillent d'un éclat sans pareil, enveloppant le petit village de Noiraude-les-Ténébrunes d'une couverture de lumière vive et apaisante. Le sommeil de ses habitants est cependant fort perturbé par diverses détonations du côté de la colline. Rien de nouveau ici : les sorcières de Chaosah ont pour habitude de venir s’entraîner à des heures tardives sur leur Colline Sacrée. La jeune sorcière de Chaosah, Pepper, tente d'exécuter un sort qui semble complexe, sous l’œil attentionné et sévère de ses mentors et marraines, les puissantes Cayenne, Thym et Cumin. La plus âgée des trois recommence à grommeler.

Thym : "Si tu ne lances pas correctement le sort, ça ne peut pas marcher, Pepper !"

Cayenne : "Ce n'est pourtant pas faute de te l'avoir dit, répété, et ré-expliqué des dizaines de fois : pour exécuter le sort de Désordre, tu dois d'abord visualiser le chaos que tu veux provoquer avant de le lancer !"

Pepper (essoufflée) : "Mais c'est ce que je fais !"

Thym : "Foutaises ! Tu es distraite depuis ce matin ! Rappelle-toi la potion renversée, et ton déjeuner que tu as donné à ton chat en prenant sa gamelle pour toi !"

Cumin : "Tu as mis trois bouchées à t'en rendre compte, c'est dire…"

Pepper (rougissant) : "C'est même pas vrai ! Deux m'ont suffi…"

Thym : "Il va falloir te concentrer davantage si tu veux être digne de l'héritage de Chaosah !"

Pepper : "Vous parlez sans arrêt d'héritier et d'héritage ! Mais j'aimerais bien savoir à quoi ça correspond, à la fin !"

Cayenne : "Comment ça, "à quoi ça correspond" ? Crois-tu que ce que nous nous évertuons à t'enseigner, c'est deux-trois tours de passe-passe pour épater la galerie ?"

Pepper : "Ben… disons que jusqu'à présent, j'ai pas eu l'occasion de voir une autre utilité à ce que j'apprends…"

Thym (s'agitant violemment) : "Petite impertinente ! Comment oses-tu rabaisser tout le savoir de tes maîtres ?! À mon époque, tu aurais déjà pris dix jours de cachots pour un tel affront ! (à ses collègues) Voilà ce qu'elle mérite : dix jours au pain sec et à l'eau croupie ! Peut-être nous témoignera-t-elle enfin un peu de respect !"

Cumin : "Essaie de garder ton calme, Thym… n'oublie pas ta tension artérielle…"

Pepper : "Eh bien allez-y, qu'est-ce que vous attendez ! Mettez-moi au cachot, de toute façon j'apprends rien qui me permette de me défendre si on s'en prend à moi ! Pour voir que c'est une école censée prôner le désordre et le chaos, je trouve que c'est assez calme et beaucoup trop cérébral ! "

Thym commence à vaciller, la main sur le cœur. Ses deux amies la soutiennent avant qu'elle ne tombe à terre.

Thym (suffocant presque) : "Je… je… tant de désinvolture… d'insultes… de manque de respect… ah…"

Cumin : "Tiens bon ! J'ai ton médicament sur moi…"

Cayenne (à Pepper) : "C'est toute une lignée de puissantes sorcières que tu insultes par ces mots !"

Pepper : "Peuh ! Toute une lignée, mon œil ! Alors comment ça se fait que je sois la seule élève ici, hein ? Tout le monde s'est fait la malle parce que c'était trop ennuyeux ?!"

Un silence s'élève sur la colline sacrée. Carrot, le petit chat au pelage orangé de Pepper, vient auprès de sa maîtresse, en l'observant avec un léger regard choqué, teinté de reproches. Pepper baisse légèrement les yeux.

Pepper : "Je vous demande pardon, je ne voulais pas dire ça. Je sais très bien que Chaosah a été anéantie durant la guerre et que vous êtes les trois seules survivantes…"

Il est rare que Cumin montre des signes d'hostilités envers Pepper. Cependant, elle la fusille du regard, comme si elle venait de sortir la pire insulte qu'elle aurait pu trouver. Cayenne se redresse, remet son brin de blé fétiche entre ses dents et annonce en tournant le dos à Pepper :

Cayenne : "La leçon est terminée. Rentrons, Thym a été suffisamment éprouvée pour ce soir."

Cumin redresse Thym, toujours dans un état second. Cayenne prend ses pieds tandis que Cumin s'occupe de ses épaules, et elles commencent à la transporter en direction de leurs balais. Pepper se sent extrêmement coupable. Même Carrot se dirige vers le balai de Pepper en lui lançant un regard noir.

Pepper : "Bien joué, Pepper… tu devrais commencer par apprendre à la fermer avant d'apprendre quoi que ce soit d'autre… attendez !"

Elle court vers ses marraines pour présenter ses excuses à nouveau. Plus elle s'approche, plus elle entend Thym marmonner dans son délire.

Thym : "Tout notre savoir… intolérable, impensable… ah, ma pauvre Chicory… si tu avais entendu de telles abominations…"

Cayenne : "Chut ! Nous allons bientôt rentrer, tiens le coup…"

Pepper : "Chicory ? Qui est-ce ?"

Cayenne : "Pour toi, personne. Contente-toi de prendre ton balai et de nous suivre en silence."

Pepper : "Allez, quoi ! Vous pouvez bien me dire qui est Chicory ! Vous ne me racontez jamais rien de votre passé ! C'était qui ? Une amie d'enfance de Thym ?"

Cayenne dépose délicatement les pieds de Thym, avec fermeté cependant. Elle se retourne vers Pepper. Cette dernière recule d'un pas : ses yeux sont devenus terrifiants. Elle se penche vers son élève et commence à gronder.

Cayenne : "Mais qu'est-ce qui ne tourne pas rond dans ta tête ?! Es-tu une entité dont l'unique souci est de nous désobéir ?! Qu'est-ce que tu ne comprends pas dans "Prends ton balai et suis-nous en silence" ?! Le concept de silence ?! Ah, ces jeunes de nos jours ! Est-ce seulement pour tes maîtres que tu n'as pas la moindre once de respect, ou bien est-ce aussi valable pour tout le monde ?! As-tu une limite, au moins ? Ne trouves-tu pas que tu en as assez fait pour ce soir ?!"

Pepper : "Mais j'en ai assez, à la fin ! Vous passez votre temps à me réprimander parce que je ne suis pas assez forte ou assez attentive ! Pour une fois que je suis curieuse à propos de votre passé, et par conséquent de Chaosah… eh bien non, on me renvoie encore sur les roses ! C'est vous qui n'avez aucun respect pour mes efforts, ce n'est pas moi ! Tout ce que je vous demande, c'est pas tellement sorcier ! Je veux juste savoir qui est CHICORY !"

Cayenne n'a pas le temps de répondre. La colline se met à s'assombrir malgré la lumière des trois lunes. Cumin lance un regard effrayé et recule d'un pas en traînant Thym comme elle le peut. Cayenne semble désorientée. Carrot saute dans les bras de Pepper.

Pepper (apeurée) : "Qu… qu'est-ce qui se passe ?! Marraines ? Dîtes-moi ce qui est en train de se passer !"

Mais Cayenne est beaucoup trop interloquée pour répondre. Une énergie sombre semble se concentrer de plus en plus vers la position de Pepper. Cette dernière n'ose pas bouger.

Cayenne : "ATTENTION !"

Elle se jette sur Pepper pour la repousser. Une immense colonne d'énergie noire jaillit alors de la colline, découpant le ciel en deux. La puissance dégagée suffit à faire trembler le sol, comme s'il s'apprêtait à se scinder. Pepper serre son chat contre elle, en fermant les yeux et priant pour que la catastrophe cesse vite.

Scène 2 : Le respect des anciens

Les secousses semblent durer des heures. Pepper est trop effrayée pour tenter quoi que ce soit. Elle sent Carrot grelotter contre elle. Le pauvre doit être bien plus apeuré qu'elle. Elle doit le rassurer à tout prix.

Pepper (murmurant à l'oreille de son chat) : "Ne t'inquiète pas… je te protège, il ne peut rien t'arriver."

En ouvrant les yeux pour calmer son chat, Pepper constate qu'elle se trouve à l'intérieur d'une barrière magique. Celle-ci est générée par Cayenne, debout en face de Pepper, occupée à maintenir le mur de défense magique. Elle n'avait jamais vu Cayenne aussi déterminée…

Pepper : "Marraine… je…"

Cayenne : "On dirait que ça se calme."

Cayenne lève la barrière. Effectivement, la colonne d'énergie s'est éteinte, et le sol est redevenu inerte. Dans un sursaut de soulagement et de panique à la fois, Pepper pose Carrot et se précipite sur le lieu du départ de l’éruption d'énergie.

Cayenne : "Recule, pauvre folle ! Ce n'est pas parce que c'est terminé que…"

Pepper (en panique) : "MAIS QU'EST-CE QUE C'ÉTAIT QUE ÇA ?! On a cherché à nous agresser ?! Ou alors la colline s'est vengée de tous les sorts qu'on lui jette depuis des années par la figure ?! "

Cumin : "Pepper, par pitié, calme-toi !"

Pepper : "MAIS NON, JE ME CALME PAS ! On a failli être réduites en bouillie par je ne sais quel procédé ! Vous avez intérêt à me dire ce que c'était que ce bazar ! C'est déjà arrivé ? "

Aussi vite qu'un boulet de canon, Thym se rue sur Pepper, comme si elle n'avait jamais été dans un état second, et commence à gronder.

Thym : "MAIS VAS-TU TE TAIRE, UNE FOIS POUR TOUTE ?! Ce n'est pourtant pas sorcier de constater que nous ne savons pas ce qui vient d'arriver ! Ah, aucun sens de l'observation, ni de la déduction ! C'est affligeant ! Alors laisse-nous réfléchir deux minutes, nom d'un chaudron !"

Pepper, surprise par ce déluge d'énergie venant d'une vieille sorcière convalescente, préfère se taire. Les trois marraines se réunissent autour du lieu de l'incident, les sourcils froncés.

Cayenne : "Hum… je ne reconnais là aucune des autres magies… c'est forcément un sort de Chaosah."

Cumin : "Mais lequel ? Je n'ai jamais rien vu de pareil, que ce soit durant une leçon ou même après ! Et toutes les représentantes de Chaosah sont ici…"

Thym : "Vous vous fatiguez pour rien, mesdames ! La réponse est toute trouvée !"

Elle pointe Pepper du doigt.

Thym : "C'est encore cette mauvaise graine qui a fait une ânerie !"

Pepper (scandalisée) : "QUOI ?! Vous êtes sérieuses ?! Après me reprocher de ne pas être assez puissante, vous m'accusez MOI d'avoir réussi à jeter un sort d'aussi haut niveau ?! Ma parole, vous délirez !"

Cumin : "Elle n'a pas tort, Thym."

Thym : "PARDON ?! Alors toi aussi, tu penses que je délire ?! Fais attention, ma jeune élève ! Ce n'est pas parce que tu es à mon niveau que ça te donne le droit de manquer de respect à ton ancien Maître !"

Cumin : "Non, je parle du sort ! Pepper a beau avoir beaucoup de puissance en elle, elle n'aurait jamais été capable de générer un tel déluge d'énergie sur une durée aussi longue !"

Cayenne : "Effectivement. Et puis à part se vautrer dans sa propre lâcheté avec son peureux de chat derrière ma barrière de protection, elle n'a pas fait grand-chose…"

Pepper : "EH ! C'était très effrayant ! Même vous, j'ai vu dans vos yeux que vous aviez les jetons ! Pas vrai Carrot ?"

Le chat opine du chef, les bras croisés, vexé d'avoir été traité de trouillard.

Thym : "Les jetons ! Pff ! Une sorcière de Chaosah digne de ce nom provoque la peur, elle ne la ressent jamais !"

Cayenne (inspectant la zone) : "En tout cas, c'est comme s'il ne s'était rien produit : pas de dégâts apparent, ni de trace de Réa… nous inspecterons ce phénomène demain. Rentrons prendre du repos, maintenant."

Pepper : "Quoi ? On rentre après ce qui vient d'arriver ? Ma parole, vous vous faites drôlement vieilles !"

Thym (agitant son poing) : "Cette impertinence a trop duré ! Je m'en vais te corriger "à l'ancienne", puisque nous sommes si vieilles que ça !"

Pepper (les bras croisés, avec un sourire narquois) : "Alors approche, vieille dame ! Et garent à tes rhumatismes !"

Thym (approchant en vitesse) : "Tu vas voir ce qu'il en coûte de se moquer de moi et de mes rhumatismes !"

Cumin : "Euh… on devrait l'arrêter, non ? Cayenne ?"

Cayenne (scrutant le ciel) : "Tu n'entends pas comme un sifflement ?"

Cumin : "Ce doit être Thym. Elle va si vite pour son âge…"

Pepper se met en garde et attend que Thym s'approche suffisamment avec un air de défi. Carrot, peu rassuré, s'est caché derrière un rocher.

Pepper : "Hé, hé, hé… voyons comment vous vous débrouillez face à la jeunesse ! Je vous souhaite bien du courage pour espérer me mettre au tapis !"

Thym n'a pas le temps d'approcher davantage. Une masse descend du ciel à la vitesse du son et frappe la tête de Pepper à pleine puissance. Cette dernière, sonnée, sombre dans l'inconscience.

Expérience : 1 / Apprentie : 0

Scène 3 : La Bague Infinie

Pepper se réveille dans un endroit sombre. Elle ne peut rien voir du lieu où elle se trouve : il n'y a pas assez de lumière. Elle se lève tant bien que mal et commence à marcher à l'aveuglette.

Pepper : "EH OH ! Marraines ! Carrot ! Vous êtes là ?"

Aucune réponse. Et toujours aucune lumière.

Pepper : "Bon, d'accord, j'ai dépassé les bornes une fois de plus… je suis désolée de vous avoir considérées comme trop âgées pour m'affronter… vous avez gagné, je suis bien punie ! On peut arrêter les vilaines farces maintenant ?"

Toujours rien. Pepper commence à s'inquiéter et se met à courir droit devant elle. Mais jamais elle ne rencontre de lumière, ni d'autres personnes.

Pepper (implorante, en sanglots) : "S'il vous plaît ! Ramenez-moi à la maison ! Je promets d'être sage, et de faire tous vos exercices inutiles ! S'il vous plaît, sortez-moi de là !"

Comme si on avait appuyé sur un interrupteur, le lieu s'éclaircit… mais s'agite brusquement. Comme si la lumière avait du mal à apparaître. Une rafale de vent empêche Pepper de progresser davantage. Elle se protège avec ses bras tant bien que mal. Il est presque impossible de poser son regard à l'horizon tant l'intensité du vent et de la variation lumineuse est forte. Pepper peut néanmoins distinguer une silhouette au loin. Une silhouette qui semble l'avoir repérée. Une silhouette… qui charge directement sur elle !

Voix sifflotante : "Aide-moi…"

Pepper : "NON !"

Pepper se redresse d'un seul coup. Elle met quelques instants à comprendre qu'elle est allongée sur son lit, dans sa maison à Bout-un-Cureuil. Carrot, ravi qu'elle se soit enfin réveillée, se met à la léchouiller.

Pepper : "Quel songe étrange… je me demande bien ce qu'il s'est passé… AH ! Ma tête ! On dirait que j'ai été frappée… eh bien, elle ne plaisante pas, Thym ! Il vaut mieux éviter de lui chercher des crosses ! Je vais aller chercher de quoi apaiser cette douleur."

Elle se lève, essaie de ne pas perdre l'équilibre avec sa vision faussée par le mal de tête, et descend les escaliers avec prudence. Elle se dirige vers la réserve d'herbes médicinales et constate avec agacement qu'il ne reste rien pour la douleur.

Pepper : "Super ! Il va falloir aller en racheter…"

Voix sifflotante : "Aide-moi…"

Pepper se retourne : personne. Elle est pourtant persuadée d'avoir entendu une voix lui demander de l'aide, comme dans son rêve.

Pepper : "Euh… y a quelqu'un ?"

Pas de réponse.

Pepper : "Curieux… ce mal de crâne est bien plus carabiné que je ne le pensais…"

Cayenne (voix lointaine) : "C'est absolument exclus !"

Elle parvient à capter les voix de ses marraines, réunies dans le laboratoire de Pepper. Elle s'approche à petits pas pour espionner la conversation.

Cayenne : "Personne n'y touchera tant qu'on ne saura pas exactement ce que c'est !"

Thym : "Ne sois pas ridicule. Même moi je n'ai jamais rien vu de tel, et j'ai reçu le savoir du fondateur en personne. Alors le seul moyen de découvrir de quoi il retourne, c'est de l'essayer ! ET POUR L'AMOUR D'UN DÉMON, LÂCHE DONC CE LIVRE, CUMIN ! Je te rappelle que j'en ai écrit la majorité et t'assure que je n'ai jamais rien entendu à ce sujet !"

En entrouvrant légèrement la porte, Pepper peut voir Cumin, rougissante, poser le grimoire qu'elle lisait. Elles sont toutes réunies autour de l'établi, fixant quelque chose avec désarroi.

Voix sifflotante : "Jeune sorcière… aide-moi…"

Cette fois-ci, Pepper est certaine d'avoir entendu la voix provenir de la table que ses marraines fixent. Elle décide de ne plus rester cachée plus longtemps. Ses marraines se retournent vers elle.

Thym : "C'est bon, tu as fini de nous espionner ?"

Pepper : "Oui… par contre, si vous pouviez parler moins fort, j'ai un mal de tête du diable et il n'y a plus d'herbes anti-douleur !"

Thym (petit sourire narquois) : "Hum, malheureusement, il semblerait que nous ayons utilisé tout le stock d'analgésiques… tu sais, pour les rhumatismes et ces genres de problèmes que seuls ceux d'un certain âge connaissent !"

Pepper : "OK, vous avez gagné… je n'aurai jamais dû vous provoquer. Je suppose que voilà mon retour de bâton ! Je peux savoir ce qui s'est passé sur cette colline ? "

Cayenne : "Eh bien, on dirait que quelque chose venu du ciel t'a heurtée de plein fouet. Tu es tombée inconsciente juste à nos pieds, et nous t'avons ramenée ici."

Pepper (s'approchant de l'établi) : "Ah… il s'agit sans doute de ce dont vous parlez depuis tout à l'heure…"

Thym : "Ouh ! Quel esprit vif ! Va donc le reposer avant qu'il ne surchauffe !"

Pepper (dans un état second) : "Cet objet mystérieux dont vous ne savez rien et qui appelle à l'aide…"

Cayenne : "Nous n'en savons peut-être rien, mais je maintiens qu'il faut éviter de… pardon ? Qu'est-ce que tu as dit ?"

Pepper se tient devant l'établi. Au centre est posé un objet ressemblant à une sorte de bague noire sertie… du symbole de l'infini. En effet, le symbole de Chaosah brille sur le dessus de la bague.

Voix sifflotante : "Aide-moi…"

Pepper (fascinée) : "Elle m'appelle…"

Cumin : "Pepper, je peux savoir de qui tu parles ? Personne n'a appelé…"

Thym : "Son coup à la tête n'a fait qu'empirer sa bêtise naturelle, voilà tout ! Retourne te coucher, ça vaudra mieux pour tout le monde !"

Voix sifflontante : "Aide-moi… enfile la bague…"

Pepper (tendant la main vers la bague) : "Je sais que je ne devrais pas mettre des bagues ultra louches à mon doigt, mais… je ne saurai dire pourquoi, mais j'ai une envie irrépressible de le faire…"

Cayenne : "Pepper, NON !"

Carrot, ayant aussi senti le danger, tente de bondir sur sa maîtresse pour l'en empêcher, mais il est déjà trop tard. Pepper enfile la bague à son index droit, naturellement, avant que quiconque ait pu exécuter le moindre mouvement.
Une nouvelle décharge d'énergie jaillit de la bague. Celle-ci est brève : elle semble déchirer l'espace et ouvrir une sorte de portail magique. Ce portail est de courte durée, il se referme bien vite. Pepper reprend ses esprits. Elle fait face à ses trois marraines, interloquées, en position défensive.

Pepper : "Euh… pardonnez-moi, mais… j'ai l'impression d'avoir loupé un épisode. Vous pouvez me dire pourquoi vous me regardez comme ça ? C'est une blague, c'est ça ? Et… mais qu'est-ce que je fais avec cette bague hyper moche à mon doigt ?"

Mais les marraines, et même Carrot, sont bouches bées. Elles fixent quelque chose derrière Pepper, tétanisées.

Pepper : "Eh bien, quoi ? On dirait que vous avez vu un fantôme !"

Pepper se retourne et étouffe un cri de surprise. En effet, quelqu'un lévite dans les airs. Son aura donne l'impression d'aspirer la luminosité ambiante. Elle porte une longue veste rouge zébrées de quelques éclairs noirs et dorés, ainsi qu'une chemisette blanche et un pantalon sombre, plus large au niveau des pieds, recouverts par des chaussures aux allures de babouches. Ses longs cheveux bouclés et noirs semblent infinis, flottant au-dessus d'elle, lui donnant un air… de fantôme. Pepper a l'impression de pouvoir voir à travers elle. Elle garde les yeux fermés.

Pepper : "Mais qu'est-ce que…"

Thym : "C'est… c'est… "

Thym débarque derrière Pepper en la poussant légèrement. Elle est encore plus interloquée qu'auparavant. Les deux autres marraines arrivent à leur niveau, arborant un visage interrogateur. La femme fantôme descend à leur hauteur, les yeux toujours clos. La soirée est décidément riche en émotion pour Thym. Jamais Pepper n'avait vu autant de surprise dans les yeux de son Maître. Chose curieuse, elle détecte même un soupçon… de respect. Thym finit par poser un genou à terre, à la grande stupeur de Pepper et des autres marraines.

Thym : "Je désespérais de vous revoir un jour, Maître Chicory."

Chicory ouvre les yeux.

Scène 4 : Le Fondateur

La nouvelle arrivante juge les trois marraines du regard. Pepper se contente de rester dans un coin et d'observer : voir Thym montrer des signes de respect, limite de soumission, est suffisamment exceptionnel pour ne pas gâcher le spectacle. Les deux autres sorcières s'échangent un regard désemparé, comme si elles se demandaient par la pensée s'il faut oui ou non s'agenouiller.

Pepper (murmurant à son chat) : "Eh beh… je ne pensais pas avoir ma réponse de cette façon-là ! Le Maître de Thym en personne, tu te rends compte…"

Mais quelque chose cloche. La dénommée Chicory s'avance vers Thym, ou plutôt glisse vers elle, avec un air suffisant. Elle semble beaucoup apprécier qu'on se prosterne à ses pieds. Enfin, ce qu'il en reste.

Chicory : "Allons, allons, ma chère apprentie ! On se connaît suffisamment toutes les deux, inutile de te ruiner les articulations ainsi !"

Thym se relève, et se met limite dans une position de garde-à-vous ! Chicory regarde les deux autres sorcières.

Chicory : "Voici donc les deux autres disciples restants de la magie du Chaos et de la Confusion dont tu m'as parlé…"

Elle les juge à nouveau, en les observant sous toutes les coutures.

Cayenne (agacée) : "Pourquoi ai-je cette sensation tenace d'être un fruit dans l'étal d'un marché ?"

Le "jugement" dure quelques secondes. Chicory s'écarte des deux marraines, et hausse les épaules.

Chicory : "Meh ! Je m'attendais à mieux. Mais ça passe. Ton entraînement n'a pas été trop catastrophique, Thym."

Cayenne : "PARDON ?! Comment ça, "je m'attendais à mieux" ? Je suis Cayenne, une sorcière de Chaosah crainte et respectée ! Et je n'ai pas l'intention de me faire insulter par une espèce de…"

Thym (l'interrompant) : "TAIS-TOI ! Tu n'as rien à dire ! En face du fondateur de Chaosah, tu fais juste profil bas et tu écoutes ce qu'elle a à t'enseigner ! Une vraie sorcière de Chaosah respecte l'opinion et les leçons de ses maîtres, Cayenne ! Je pensais que tu le savais !"

Pepper n'avait jamais vu Cayenne se faire réprimander par Thym. Son entraînement a dû être très électrique ! Peut-être Cayenne était-elle une apprentie avec le même tempérament que Pepper… Chicory laisse alors éclater un rire.

Chicory : "Ha, ha, ha ! Toujours fidèle à toi-même, Thym ! Tu as bien retenu mes enseignements, je suis flattée."

Thym : "C'est bien normal, Maître. Vous êtes celle qui a découvert la source de notre magie, et plutôt que garder ce secret pour vous, vous avez choisi de le partager et de l'enseigner à des apprentis. Je considère qu'avoir reçu des enseignements du fondateur en personne est un privilège et une chance, et il est hors de question que je laisse des têtes brûlées gâcher un tel honneur."

Chicory : "Hum, je vois ce que tu veux dire…"

Cumin est bien trop impressionnée pour faire le moindre commentaire. Cayenne est toujours autant sur les nerfs. Pepper brûle d'envie de poser sa question, mais il vaut mieux pour le moment rester spectatrice et ne pas se faire remarquer.

Chicory : "Bon, sinon, comment vont les affaires ? Mal, je suppose, si tu as été jusqu'à m'invoquer alors que j'avais expressément demandé qu'on me laisse tranquille."

Thym (perturbée) : "Euh… je n'aurais jamais osé vous déranger, Maître, vous le savez… je… je ne vous ai pas invoquée, comme convenu la dernière fois !"

Cayenne : "La dernière fois ? Tu veux dire que vous vous êtes déjà revues récemment ?"

Thym : "TU TE TAIS ET TU ÉCOUTES ! (à Chicory) Vous m'avez demandé d'attendre votre retour jusqu'à ce que je sois prête, et c'est ce que j'ai fait !"

Cayenne : "Prête ? Prête pour quoi, au juste ? Qu'est-ce que vous complotez derrière notre dos, toutes les deux ?"

Thym : "Je te garantis que tu vas t'en prendre une derrière les oreilles si tu ne te tais pas ! Tu es quand même en présence du fondateur de tout ce que tu as appris ! Sans elle, tu ne serais qu'une commerçante lambda en train de vendre des salades sur le marché !"

Pepper : "Non, j'en peux plus ! Il faut que je demande !"

Pepper se dirige vers Chicory en croisant les bras. En la voyant ainsi débouler devant son cher Maître, Thym donne l'impression de préparer une crise cardiaque.

Pepper : "Comment vous pouvez être la fondatrice de Chaosah ? On dirait que vous êtes aussi jeune que moi ! Si vous avez vraiment enseigné à Thym, vous devriez être encore plus vieille qu'elle, même en fantôme ! Enfin, si c'est bien de ça qu'il s'agit, à moins que vous soyez un esprit démoniaque tout droit sorti de mes grimoires ! Alors j'exige que vous me prouviez que vous êtes bien le fondateur de Chaosah !"

Un petit silence s'élève suite à cette requête. Thym est aussi blanc qu'un linge. Malgré son ressentiment, Cayenne semble aussi choquée par cette demande audacieuse. Cumin semble vouloir se faire toute petite et disparaître. Chicory affiche une figure surprise. Elle pointe Pepper du doigt et demande à Thym :

Chicory : "Euh… qui est cette petite fille arrogante ?"

Pepper : "PETITE FILLE ?! J'ai 14 ans, moi, Madame ! Je ne suis plus une petite fille !"

Thym (mangeant son chapeau) : "Mais elle ne va pas se taire ou quoi ?!"

Pepper : "Je m'appelle Pepper, et je suis la dernière apprentie de Chaosah ! Mes marraines ici présentes m'enseignent tout ce que vous avez soi-disant créé, même si je demande encore d'avoir des preuves !"

Thym (se précipitant sur Pepper) : "Ah, cette petite que nous avons recueillie ? Oh, rassurez-vous, ce n'est rien ! Elle ne fait que cohabiter avec nous ! C'est… euh… notre servante ! Voilà, oui ! Elle s'occupe de la maison, rien de plus ! Hé, hé… dis voir, Pepper, n'est-ce pas l'heure de préparer la soupe ? Tu devrais aller en cuisine !"

Thym tente de pousser Pepper hors de la pièce. Cette dernière résiste autant qu'elle peut, mais la vue de son maître semble avoir donné à Thym une force surhumaine.

Pepper : "VOTRE SERVANTE ?! Alors là, vous ne manquez pas de toupet ! Après m'avoir gavée de vos enseignements et critiquée que j'étais la pire héritière de Chaosah que vous n'ayez jamais vu, vous me reniez ?! Alors ça, je saurai m'en souvenir, je vous l'assure ! Ça se paiera !"

Thym : "Oui, c'est ça, servante ! Va donc préparer le dîner !"

Cayenne et Cumin observent cette pathétique scène, conscientes de devoir intervenir, mais trop blasées pour le faire. Carrot tente de repousser Thym, mais il doit éviter les coups de pied qu'elle tente de lui donner.

Chicory : "Eh, minute ! Qu'est-ce que tu as au doigt ?"

Thym et Pepper stoppent leur bagarre. Les deux sorcières portent leur attention sur la bague que Pepper a enfilé un peu plus tôt.

Pepper : "Ce truc moche ? Aucune idée ! Je l'avais au doigt sans me souvenir l'avoir mise."

Le regard intéressé que lui lance Chicory est limite effrayant. Enfin, moins que le petit sourire qui se dessine sur son visage. Pepper déglutit avec difficulté.

Chicory : "Hum… tu as dit que tu t'appelais Pepper, c'est bien ça ?"

Scène 5 : En quête d'équilibre

Thym a fini par se calmer. Boudeuse, elle prend le thé que lui tend Pepper avec fermeté. Cumin a réussi à surpasser sa timidité et a proposé à toutes les sorcières de s'expliquer calmement autour d'une collation. C'est ainsi que les représentantes de Chaosah se sont réunies autour de la table de la salle à manger, où Pepper, en précisant bien qu'il ne s'agit pas de ses services en tant que servante, a proposé de concocter un petit thé de sa fabrication. Elle est cependant bien embêtée lorsque vient le tour de servir Chicory.

Pepper : "Euh… je suis désolée de vous demander ça, mais… comme vous semblez être un esprit, je ne sais pas trop si… enfin, si…"

Chicory : "Ne t'en fais pas, jeune héritière. Voilà bien des années que je ne bois ni ne mange quoi que ce soit."

Pepper : "Euh… d'accord."

Elle dépose le bol de lait pour Carrot, qui se jette dessus comme s'il n'avait pas bu depuis des siècles. Puis elle se rassoit en compagnie de ses maîtres, et du maître de ses maîtres.

Pepper : "Euh… du coup c'est super bizarre comme situation…"

Chicory : "Je ne vois pas pourquoi ! Voilà toute la congrégation du chaos réunie, et ce depuis la racine de l'arbre ! C'est une nuit à marquer d'une fleur blanche !"

Thym (marmonnant) : "Youpi…"

Chicory : "Il n'y a qu'à Chaosah qu'on peut vivre une telle expérience, je peux vous le garantir. Et c'est grâce à toi, jeune héritière."

Pepper : "Vraiment ? Pourtant, je n'ai rien fait de particulier…"

Thym (marmonnant toujours, prenant une gorgée de thé) : "Comme d'habitude…"

Chicory : "Rien fait de particulier ? Pourtant, c'est bien toi qui portes la bague. Rien d'autre n'aurait pu me forcer à apparaître de ce côté-là de la réalité."

Cayenne : "En parlant de ça, peut-on savoir exactement d'où vous venez ? Parce que la seule chose que Thym m'ait racontée sur vous, c'est que vous l'avez nommée Maître avant de disparaître de la circulation."

Thym (s'agitant soudainement) : "Elle déforme mes propos, Maître ! Je n'aurais jamais osé raconté votre retraite de cette façon-là…"

Chicory : "Et pourquoi pas ? C'est bien ce que j'ai fait, non ? J'ai disparu de la circulation après t'avoir initiée à la magie du chaos."

Thym : "Oui… on peut dire ça comme ça, je suppose…

Pepper jette un œil vers sa marraine. Elle n'avait jamais vu autant de mélancolie dans son regard.

Pepper (pour elle-même) : "Elle devait vraiment beaucoup l'apprécier…"

Cumin : "Pour quelle raison vous êtes-vous retirée ?"

Chicory : "Oh, tu sais, j'étais arrivée à ma limite dans ma quête de connaissances… je savais que je n'apprendrais plus rien ici. J'ai donc décidé d'explorer un peu les autres dimensions. J'ai acquis suffisamment de savoir pour créer ma propre dimension du Chaos où j'ai pu concevoir des créatures au service de notre magie…"

Pepper : "Quoi ? Vous parlez des démons que l'on peut invoquer via le grimoire ?!"

Chicory : "En effet ! C'est moi qui l'ai rédigé, d'ailleurs. Je l'ai ensuite placé dans la bibliothèque de ma chère apprentie afin qu'elle puisse les invoquer en cas de besoin."

Pepper : "Wah, la classe !"

Les trois marraines lui lancent un regard blasé.

Pepper (rougissant) : "Ben quoi ?! Faut le faire, quand même ! Partir étudier les autres dimensions, créer son espace perso et ses monstres de poche, et avoir le temps de rédiger un grimoire pour que ses apprentis puissent jouer avec !"

Cayenne : Mouais… et donc, l'aspect spectral, c'est quoi ? Une tendance dans les autres dimensions ?"

Thym (donnant un coup de pied à Cayenne sous la table) : "Cayenne, voyons !"

Chicory : "Détends-toi, ma chère apprentie ! Il est normal de nourrir des doutes à mon sujet ! J'ai côtoyé quelques esprits durant mon voyage, qui ont gentiment accepté de m'enseigner comment en devenir un. J'ai vu là une opportunité à ne pas rater. Elle m'a permis d'allonger mon espérance de vie et de conserver mon joli teint !"

Pepper : "Vous avez réussi à vous transformer en esprit et à conserver votre jeunesse ? Sérieux ?! Vous êtes sacrément balèze ! Mes marraines devraient faire pareil, elles commencent à devenir âgées maintenant !"

C'est au tour de Pepper de recevoir un coup de pied.

Pepper : "AÏEUH !"

Cayenne : "Bien, et si on passait à ce que vous complotez avec votre chère apprentie ? Quand vous êtes vous revues pour la dernière fois ? Il paraît clair qu'il y a eu une rencontre plus récente que votre départ en "retraite"…"

Thym : "C'était… juste après la Grande Guerre. Mon cher Maître est apparu, abattue par le massacre dont nous avons été victimes… elle m'a demandé de faire tout mon possible pour perpétuer les traditions qu'elle m'a jadis apprises. Elle m'a dit qu'elle reviendrait le jour où je serai prête, et qu'il fallait en aucun cas la déranger."

Cayenne : "Mais prête à quoi, à la fin ? Tu es déjà l'actuel Maître de Chaosah, tu n'as plus rien à apprendre !"

Thym : "Elle n'a jamais précisé à quoi je devais être prête. Et je n'avais pas besoin de précision ! J'ai foi en mon Maître, et une bonne apprentie de Chaosah obéit sans poser de question !"

Chicory : "Hi, hi, hi… tu es beaucoup trop zélée, Thym. Tu devrais apprendre à te détendre, quelques fois."

Pepper n'est pas certaine, mais elle jurerait avoir vu Thym rougir.

Cayenne : "Hum, et du coup ? Prête pour quoi ?"

Chicory : "Eh bien, j'attendais d'elle qu'elle trouve un héritier pour que l'enseignement se poursuive."

Un léger silence suit cette déclaration. Toutes s'échangent un regard surpris. Pepper sent pour la première fois un petit malaise chez Chicory, qui baisse les yeux et joue avec ses doigts.

Cayenne : "Mais… ça fait des années que c'est déjà fait, ça !"

Chicory (rougissant à son tour (oui, oui, même si c'est un esprit !)) : "Oui, bon ! J'aurai dû apparaître plus tôt, mais… j'étais fort occupée, figurez-vous ! Et une sorcière au service du Chaos finit toujours ce qu’elle a commencé avant d’entamer une nouvelle tâche !"

Pepper réprime un petit rire. Les Maîtres de Chaosah sont tous les mêmes, pas de doute là-dessus !

Chicory : "Quoi qu'il en soit, il semblerait que mon savoir soit entre de bonnes mains, et destiné à prospérer ! N'est-ce-pas, jeune héritière ?"

Thym (marmonnant) : "Ça c'est vous que le dîtes…"

Carrot lui donne un coup de patte sous la table afin de défendre sa maîtresse. Thym étouffe une exclamation de douleur et chasse Carrot de sous la table.

Thym : "Saleté de chat !"

Pepper : "Eh bien… je ne sais pas, Maître Chicory. J'essaie de suivre les enseignements de mes marraines, mais… j'avoue avoir du mal à cerner l’utilité de certaines choses."

Cayenne : "Il est vrai que nous éprouvons des difficultés à lui faire comprendre toute la subtilité et l'art du Chaos…"

Thym : "Tu veux dire que c'est une corvée, oui ! Non seulement elle n'écoute rien de ce qu'on lui dit, mais en plus elle n'a aucun respect pour ce que nous nous évertuons à lui enseigner !"

Cumin : "N'exagérons rien, Thym. Elle a fait énormément de progrès depuis que nous l'avons prise avec nous."

Thym : "Tu parles ! Elle continue de se paralyser avec l'Onguent de Paralysie, et elle est incapable de jeter le Sort de Désordre ! Tu as bien vu tout à l'heure, impossible d'en tirer quoi que ce soit !"

Elle est interrompue par un nouveau rire de Chicory.

Chicory : "Ha, ha ! On dirait que tous les apprentis sont un peu tête brûlée ! Ne te rappelles-tu pas, Thym, que je t'ai fait exactement la même remarque lorsque tu étais plus jeune ?"

Pepper (intéressée) : "Ah, vraiment ?"

Thym (gênée) : "Bon, ce n'est pas le sujet le plus important ! J'aimerais bien savoir ce qu'est cette bague au juste, et ce qu'il s'est passé à la colline tout à l'heure ! Quelle était cette colonne d'énergie qui s'en est échappée ?"

Le visage de Chicory redevient grave. Elle regarde à nouveau l'anneau que porte Pepper.

Chicory : "Cette bague… il s'agit d'une sorte de balise de secours que j'ai enchanté avant de partir. Son porteur (un adepte de la magie du Chaos, cela va sans dire) n'aurait qu'à le porter pour ouvrir un portail vers ma dimension, afin de me ramener jusqu'ici. Ce que Pepper vient de faire, en somme. C'est ce qui m'a convaincue qu'elle était bien une apprentie de Chaosah. Cependant, un sortilège de protection entourait sa cachette, au cœur de la Colline Sacrée. D'après la description que vous me faîtes de cette colonne d'énergie… on dirait bien que le sceau a été levé."

Pepper : "Le sceau ? Vous voulez dire que ce gros rayon d'énergie était le sort de protection que se faisait la malle ?"

Chicory : "Oui."

Pepper : "La vache ! Il devait être sacrément costaud ! J'ai bien cru que la colline allait exploser ! Vous êtes vraiment super douée !"

Chicory : "Merci, Pepper. C'est gentil."

Cayenne : "Le sceau a été levé… comme ça ? D'un coup ? Sans prévenir ?"

Chicory : "Hélas, oui… j'ai bien peur qu'il s'agisse encore d'une perturbation de l'équilibre."

Thym : "Une perturbation de l'équilibre ? Comment ça, "encore" ? L'équilibre instable apparu durant la guerre a été rétabli !"

Chicory : "Je suis au courant, oui. Je ne parle pas de ce déséquilibre-ci. Depuis quelques temps, je constate des perturbations à travers les dimensions que je visite. Malheureusement, cette réalité-là n'est pas épargnée."

Thym : "Mais… c'est impossible qu'il y ait des déséquilibres dans le Réa ! Toutes les écoles de magie ont des représentants, et l'enseignement se poursuit sans encombre ! Enfin, ça dépend avec quels apprentis…"

Chicory : "C'est au-delà de ça. Je pense que ces déséquilibres ont été causés par quelqu'un ou quelque chose qui n'aurait jamais dû se trouver ici, portant une puissance si grande qu'elle a complètement chamboulé le flux de Réa qui s'écoule dans Hereva. Vous savez bien que notre terre est très capricieuse à ce niveau-là, il suffit d'un simple effleurement et le château de carte s'écroule."

Pepper (tétanisée) : "Quelqu'un… qui n'aurait jamais dû se trouver ici ? Avec… une puissance trop forte ?"

Chicory : "Suffisante pour faire vaciller l'équilibre du Réa, oui. C'est la seule explication possible."

Pepper : "Oh non ! Fairy…"

Pepper sort son collier qu'elle ne quitte plus, une moitié de cœur avec écrit "F" dessus. Carrot lance un regard attristé.

Chicory : "Fairy ? Qui est-ce ?"

Cayenne : "Une folle accro au sucre qui nous a causé des soucis il y a quelques temps."

Pepper (regard noir) : "C'est une amie précieuse qui s'est rendue dans notre monde pour le visiter ! Et puis, niveau "accro au sucre", vous n'étiez pas mal, vous aussi !"

Chicory : "Rendue dans notre monde, hein ? Elle devait être très puissante pour provoquer une telle pagaille dans l'équilibre."

Pepper (gênée) : "Disons que provoquer des pagailles était sa spécialité…"

Thym : "C'est pas possible ! Même partie pour de bon, elle continue de nous embêter !"

Chicory : "Je pense que ça dépasse de loin le stade "d'embêter", Thym. Si les perturbations continuent, à ce rythme, Hereva pourrait bien s'autodétruire."

Cette nouvelle choque tout le monde, même Carrot.

Pepper : "Oh non… il faut à tout prix empêcher que ça se produise !"

Cayenne : "Encore faudrait-il qu'on puisse y faire quelque chose ! Je savais bien que ce papillon de nuit allait nous apporter de graves problèmes…"

Chicory : "A priori, il y a bien un moyen de stopper les perturbations dont nous sommes victimes."

Elle lévite au-dessus de la table. Elle effectue quelques mouvements avec ses bras, et une sorte de pyramide étrangement agencée apparaît, comme une sorte d'image mentale secouée par des vagues. Sur les sommets et les milieux des côtés de cette pyramide impossible se trouvent des symboles : une flamme, une goutte d'eau, une feuille, un fantôme, un crâne et le symbole de l'infini.

Chicory : "Vous avez sans doute déjà croisé ce symbole dans vos grimoires. Il s’agit du Triangle Impossible de l’Équilibre d'Hereva. Vous avez sans doute reconnu les symboles de chaque magie enseignée à Hereva."

Pepper : "Magmah, Aquah, Hippiah, Ah, Zombiah et bien sûr Chaosah…"

Chicory : "Exactement."

Thym (à Cumin) : "Regarde donc le cancre qui se vante…"

Cayenne donne un coup de coude à Thym tandis que Cumin étouffe un rire.

Chicory : "La dernière fois, l'équilibre a été rétabli en communiant avec le principal indicateur de flux de Réa à travers le monde, le Grand Arbre de Komona. Afin que les erreurs de la Grande Guerre ne se reproduisent pas, une amulette a été forgée à partir de l'arbre par le Conseil de Ah. On prétend que cette amulette permet d'entrer en contact direct avec l'Arbre, et par conséquent de réguler le flux de Réa. Trouvez cette amulette et vous pourrez faire cesser ces perturbations."

Pepper : "Une amulette, hein ? Forgée par Ah en plus ? C'est peut-être là l'occasion de régler nos comptes avec Wasabi…"

Cayenne : "Tu n'y penses pas, tout de même ?!"

Pepper : "Et pourquoi pas ? Elle est responsable, elle aussi ! Elle a abusé des pouvoirs de Fairy !"

Thym : "Wasabi est beaucoup trop dangereuse, Pepper ! Je t'interdis d'aller la voir, tu m'entends ?! Nous réglerons cette histoire nous-mêmes. Mesdames, je vous conseille de vous préparer ! Traiter avec Ah n'a jamais été une mince affaire, surtout si c'est Wasabi qui possède l'amulette…"

Pepper : "Oh, allez ! Laissez-moi m'en occuper ! Je pourrai ainsi vous prouver que je suis digne de confiance !"

Cayenne : "Tu as entendu Thym : c'est NON ! Va vite te coucher ! Tu devrais être au lit depuis des heures !"

Pepper arbore un air déçu. Pour une fois qu'une occasion se présentait… Les marraines se lèvent, plus déterminées que jamais.

Thym : "Bon ! Je suggère que nous établissions un plan d'attaque. Il est clair que nous ne sommes pas les bienvenues dans les confins de Ah. Il va falloir jouer serrer si nous voulons mettre la main sur cette amulette. Il est fort possible qu'il faille la dérober…"

Chicory : "Ce ne sera pas nécessaire."

Thym : "Euh… sauf votre respect, Maître, vous ne connaissez pas Wasabi ! Elle est fourbe, calculatrice et méthodique !"

Chicory : "J'entends. Mais je parlais du fait d'établir un plan. Enfin, pour vous, vu que vous n'irez pas là-bas."

Nouveaux visages interloqués pour les marraines. Pepper regagne de l'intérêt pour cette discussion.

Thym : "Mais… Maître, enfin…"

Cayenne : "On est assez grandes pour savoir ce qu'on a à faire, merci bien ! Alors inutile de jouer les chefs pour nous donner des ordres, on se…"

Chicory (avec fermeté) : "C'est à ton Maître que tu t'adresses, Cayenne. Et quand je dis que vous n'irez pas chercher cette amulette, c'est effectivement un ordre que vous allez suivre, est-ce clair ?!"

Cayenne n'ose pas répondre. Pepper a l'impression de rêver : elle n'a jamais réussi à avoir le dernier mot avec Cayenne.

Cumin : "Euh… très bien, Maître, mais j'ai une question : qui va s'en charger ?"

Chicory désigne Pepper du doigt. Cette dernière sent son cœur bondir.

Chicory : "J'aimerais bien voir de quoi l'héritière que vous avez choisie est capable."

Pepper : "YES !"

L'air scandalisé qu'elle reçoit de ses marraines est parfaitement jubilatoire. Elle essaie tout de même de ne pas tirer la langue, afin de ne rien empirer.

Thym : "Maître, vous n'y songez pas ! Wasabi en a après Pepper, elle l'a déjà prouvé ! L'envoyer toute seule face à elle serait du suicide !"

Chicory : "Je n'ai jamais dit qu'elle serait seule."

L'enthousiasme de Pepper est quelque peu refroidie. Elle n'avait vraiment pas envie de se coltiner les sermons et la mauvaise humeur d'une de ses marraines.

Cayenne : "Je vois… et laquelle d'entre nous s'en va jouer les baby-sitters ?"

Pepper (croisant les doigts) : "Cumin… Cumin… Cumin…"

Chicory se met à sourire. Elle lève l'index et le déplace lentement pour désigner le compagnon de voyage de Pepper. Elle parcourt les trois marraines du doigt… puis finit par le pointer sur elle-même.

Chicory : "Moi."


Acte 2 : Confrontations au Sanctuaire

Scène 1 : En route vers Ah

Malgré les suppliques de Thym, il fut impossible de faire changer Chicory d'avis. Jamais Pepper n'avait éprouvé autant de sympathie et de respect envers un de ses maîtres. Alors qu'elle s’apprêtait à s'endormir, elle se désola de ne pas être née à l'époque où Chicory était le leader de la magie que ses marraines tentent de lui enseigner.
Le lendemain, Pepper se lève dès l'aube, excitée comme une puce. Non seulement elle a l'impression qu'on lui fait enfin confiance pour une véritable mission de sauvetage, mais en plus, elle va pouvoir faire face à Wasabi afin d'en savoir plus sur ses intentions la concernant. Mieux que tout : elle fait la route avec Chicory. Et elle a déjà des tonnes de questions à lui poser durant le voyage.
Tout est enfin prêt : le balai a des réserves de nourritures, des potions en cas de duel avec Wasabi et divers ingrédients si jamais il faut en faire en urgence. Chicory a été très précise sur les ingrédients qu'elle souhaitait. C'est le moment du départ. Les trois marraines se tiennent sur le pallier de la porte, face à Pepper qui ne tient plus en place, son fidèle Carrot portant ses lunettes de voyage, et leur maître tant respecté.

Chicory : "Nous voilà fin prêtes à partir."

Cumin : "Faîtes attention à vous, je vous en conjure ! Ne tentez rien d'insensé face à Ah, ça ne ferait qu'empirer les relations que nous avons…"

Pepper : "Pas la peine de se faire du souci comme ça ! Je pars avec une sorcière qui a plus d'années d'expertise derrière elle que vous, quand même !"

Cayenne : "Et qui est devenue un simple esprit pour rester belle…"

Thym (sautant pour frapper la tête de Cayenne) : "Eh ! Même en esprit, elle reste bien plus érudit et puissante que toi !"

Chicory : "Ne vous chamaillez plus. Nous représentons le Désordre, pas la Discorde. Seuls les sages peuvent comprendre et maîtriser notre art. Soyez fières d'avoir été choisies, et poursuivez vos efforts ensemble, en harmonie. Vous avez encore tant de choses à découvrir sur le chemin du chaos. Nous serons de retour dans quelques jours. Prenez soin de vous, mes chères élèves."

Elle commence à s'élever dans le ciel. Pepper enfourche son balai, le sourire aux lèvres, et adresse un signe à ses marraines.

Pepper : "Au revoir, marraines ! Vous allez me manquer !"

Les trois sorcières lui adressent un signe de main, surprises par ces propos. Une fois suffisamment haut pour ne pas être entendue, elle marmonne avec un sourire narquois :

Pepper : "…ou pas."

Elle peut entendre Thym hurler au loin :

Thym : "PEPPEEEEEEEEEEEEEEEEER !!!"

C'est ainsi que Pepper et le fondateur de la magie qu'elle tente d'apprendre partent en direction du lieu d'entraînement de toutes les sorcières de Ah, le pays des Lunes Couchantes. Se retrouver seule avec Chicory est bien plus intimidant qu'elle ne l'aurait pensé. Malgré toutes les questions qu'elle se pose, le début du voyage se passe dans un silence total, seulement perturbé par le vent provoqué par le vol en balai. Carrot profite du voyage et se laisse porter. Chicory, elle… eh bien, se contente simplement de voler. Son air déterminé semble décidément infranchissable !

Chicory : "Ne sois pas si timide, chère héritière."

Pepper sursaute. Voilà plusieurs minutes qu'elles restent silencieuses alors que la forêt de Bout-un-Cureuil s'éloigne de plus en plus.

Chicory : "Tu dois avoir énormément de questions à me poser, c'est bien normal. Je t'en prie, vas-y."

Pepper : "Eh bien… je ne sais pas par laquelle commencer…"

Chicory : "Nous avons du temps devant nous avant d'arriver à destination. Ne te précipite pas."

Pepper : "Hum… eh bien, je voulais savoir pourquoi je n'ai jamais entendu parler de vous avant hier soir ! Thym semble avoir beaucoup d'admiration pour vous…"

Chicory : "Oh, tout simplement parce que j'ai demandé à ne pas être dérangée en quittant mon poste de Maître de Chaosah. Thym a été très respectueuse concernant mon souhait. Et comme je ne suis jamais revenue, les disciples ont tout simplement cessé d'attendre mon retour et de parler de moi."

Pepper : "Vous avez pourtant fondé Chaosah ! Votre nom devrait apparaître ne serait-ce que sur vos grimoires !"

Chicory : "Tu n'as pas dû remarquer qu'il n'y avait aucun nom d'auteur sur les grimoires de Chaosah."

Pepper : "Maintenant que j'y pense… c'est vrai."

Chicory : "C'était un de mes souhaits. Je ne voulais pas qu'on s'attache aux mots d'un auteur, d'une personne en particulier. C'est un savoir complexe et puissant, il faut maintenir son attention sur ce que le grimoire exprime, et non pas sur qui l'exprime."

Pepper : "C'est vrai que c'est complexe… je ne suis pas certaine d'y arriver un jour… est-ce que Thym a eu autant de difficultés que moi à apprendre ?"

Chicory : "Si cela peut te rassurer, ce n'est pas la magie la plus simple à appréhender. Moi-même me demande encore aujourd'hui si j'arriverais un jour à maîtriser son plein potentiel… tu sais, lorsque j'ai décidé de l'enseigner, j'ai commencé avec une apprentie, avant de choisir Thym."

Pepper : "Ah ? Et pourquoi l'avoir remplacée par Thym ?"

Chicory : "Oh, pour une raison fort cocasse, tu vas voir ! Un jour, j'ai demandé à mon apprentie d'aller me chercher une potion sur une étagère. Et soudain j'ai entendu une énorme explosion dans la remise, et lorsque je suis allée voir ce qui se passait, il ne restait que les débris d'une armoire qui s'était effondrée ! Plutôt que prendre l'échelle juste à côté, cette sotte a préféré grimper sur l'étagère directement, et elle s'est effondrée sous son poids ! Le mélange des potions qui se sont brisées au sol a dû provoquer une réaction inattendue, car mon apprentie avait disparu sans laisser la moindre trace ! Disparue, désintégrée ! Je n'ai jamais su ce qu'il lui était arrivé, d'ailleurs… la première règle de Chaosah fut énoncée ce jour-là : "Une véritable sorcière de Chaosah ne grimpe pas sur les étagères à potions" ! Ha, ha, ha ! Qu'est-ce que tu en dis de celle-là ?"

Pepper est partagée entre le rire et l'effroi. Voir Chicory parler d'un épisode aussi dramatique est très dérangeant… elle qui semblait si sage, pourtant !

Pepper (peu rassurée) : "Ah… j'ignorais que de simples potions pouvaient faire disparaître quelqu'un…"

Chicory (devenue plus sérieuse) : "L'art du Chaos n'est pas facile à cerner, mais il est puissant. Il n'est pas impossible que la toute première porte spatio-temporelle de Chaosah se soit formée ce jour-là… mais malgré mes recherches sur l'incident, je n'ai jamais su le fin mot de l'histoire. La seule porte que je suis capable d'ouvrir, outre la porte vers la dimension de Chaosah, c'est un Trou Noir. C'est d’ailleurs ainsi qu'a commencé l'histoire de Chaosah : par un trou noir que j'ai réussi à former un soir de brume."

Pepper : "C'est vrai ? Incroyable ! Il m'a fallu des mois avant d'y arriver !"

Chicory : "Je reconnais que ce n'est pas l'art le plus évident. J'ai poussé mes expérimentations plus loin et après avoir acquis suffisamment de connaissances, j'ai décidé de l'enseigner. Au début, personne ne me prenait au sérieux. "Une magie qui se forme à partir du désordre et qui ouvre des trous noirs ? Foutaises !", me disait-on. Mais du haut de mes huit ans, je me suis engagée à faire taire les mauvaises langues et à faire une démonstration d'une magie que ces rustres ne pouvaient même pas comprendre ! C'est ainsi que… "

Pepper : "Attendez… huit ans ? Vous avez découvert une magie aussi complexe à seulement huit ans ?!"

Chicory : "Oui, je sais, c'est un peu tardif, mais il faut dire que je n'ai pas eu une enfance paisible…"

Pepper : "Tardif ?! Vous plaisantez ! C'est extrêmement jeune ! J'ai 14 ans et je n'arrive même pas à former un Trou Noir parfait ! Vous êtes incroyable, Maître !"

Chicory : "Je t'en prie, appelle-moi simplement Chicory. Après tout, je ne suis plus le Maître de Chaosah, et encore moins le tien. Je suis ravie de faire la connaissance de l'apprentie de mon apprentie."

Pepper : "Et moi du maître de mon maître ! Je suppose que ce n'est pas quelque chose qui arrive dans les autres écoles…"

Chicory : "J'en doute fortement."

Pepper : "Je me demande comment ça marche, dans une école avec plein d'élèves… je n'ai séjourné à Hippiah que très peu de temps quand j'étais petite, je ne me souviens pas très bien… vous aviez beaucoup d'élèves ?"

Chicory : "Ne m'en parle pas ! Après l'incident de ma première apprentie, j'ai décidé de prendre Thym sous mon aile. Elle était incroyablement douée pour apprendre. Lorsque les demandes d'enseignement se sont multipliées, Thym m'a été d'un grand secours afin que je puisse souffler un peu ! Mais ils voulaient tous recevoir l'enseignement du fondateur en personne ! Ils voulaient devenir le maître de Chaosah ! Et gna, gna gna ! Ouh, insupportables ! Mais je ne leur ai pas laissé le choix. Afin qu'ils voient à quel point Thym était bien plus compétente qu'eux, je l'ai nommée Maître de Chaosah quand elle fut prête. Puis, je suis partie poursuivre mes recherches. Elles étaient si prenantes que je n'ai même pas pris la peine de revenir voir comment l'enseignement se déroulait. Si j'avais pu être là pendant la Grande Guerre…"

Pepper remarque l'air grave et le ton rempli de regret de Chicory. Peut-être ne vaut-il mieux pas enchaîner sur le sujet, malgré sa curiosité. Les deux sorcières passent devant Komona. L'oeil de Chicory se teinte de mélancolie.

Chicory : "Komona… je n'aurais jamais pensé que cette réalité me manquerait autant…"

Pepper : "C'est ici que le Grand Arbre repose, non ? Celui qui doit nous aider à rétablir l'équilibre ?"

Chicory : "En effet. Une fois l'amulette en poche, il nous suffira de revenir ici et de rectifier les flux de Réa."

Pepper : "Encore faut-il réussir à la prendre à Wasabi…"

Chicory : "Ce n'est pas le plus difficile. Il faut d'abord réussir à entrer dans leur Sanctuaire, où les sorcières de Ah s'entraînent en secret."

Pepper : "C'est vrai que mon amie Shichimi ne m'a jamais parlé de ses cours ou de ses entraînements…"

Chicory : "C'est tout simplement parce que les sorcières de Ah sont égoïstes et capricieuses ! Alors que moi ai proposé d'enseigner ma magie à tout le monde, elles ont décidé de se cloîtrer afin que seules les "Élues" bénéficient de leur savoir… peuh ! Quelle vantardise ! Quelle atteinte à la liberté d'apprendre ! Je les ai souvent critiquées pour ça, d'ailleurs…"

Pepper : "J'ai l'impression que le courant ne passe pas très bien entre Chaosah et Ah…"

Chicory (avec colère) : "C'est le moins qu'on puisse dire ! Et le fait qu'elles aient massacré mes apprentis durant la guerre n'a rien arrangé de ce côté-là !"

Pepper (effrayée) : "Oui, c'est sûr… euh… mais si le Sanctuaire est secret, comment allons-nous entrer ?"

Chicory (avec un sourire terrifiant) : "Par l'entrée des artistes."

Pepper lance un regard interrogateur à son chat, qui hausse les épaules. Elles poursuivent leur voyage jusqu'à atteindre le pays des Lunes Couchantes.

Scène 2 : L'entrée secrète

Le reste du voyage se passe sans encombre. Pepper ne sait quoi penser de ce fondateur. Elle est sans aucun doute la sorcière la plus compétente et douée qu'elle ait jamais vu, mais elle est parfois surprenante dans ses réactions, comme si elle se fichait de ce que peuvent ressentir les autres, et la seconde suivante, elle se montre prévenante et très protectrice envers ses disciples. Néanmoins, il est clair que Pepper est admirative. Elles s'arrêtent bien plus tôt que Pepper ne le pensait. Elles atterrissent dans le désert juste avant le campement de Shichimi. Une longue étendue de sable se dresse devant elles à perte de vue.

Pepper : "Je croyais qu'on se rendait au Sanctuaire de Ah…"

Chicory : "C'est effectivement là où nous nous rendons."

Pepper (regardant autour d'elle) : "Euh… c'est drôle, je voyais ça plus… enfin, avec plus de murs…"

Chicory : "Ha, ha, ha ! Tu restes encore à la surface des choses ! Je vois pourquoi ma pauvre Thym a du mal avec toi ! Elle ne t'a pas encore bien cernée."

Pepper (rougissant) : "Ah oui ? J'ignorais que j'avais besoin d'être cernée…"

Chicory : "C'est essentiel de cerner ses élèves avant de leur enseigner quoi que ce soit. Toi, par exemple, tu as des difficultés à voir au-delà du visible. Et pour maîtriser la magie du chaos, il est indispensable…"

Chicory pointe le sol avec ses deux index et forme un arc avec. Aussitôt, le sable à leurs pieds se met à tourner, de plus en plus vite, jusqu'à dévoiler un escalier s'enfonçant dans le sol.

Chicory : "…d'être imaginatif."

Pepper est trop abasourdie pour oser répondre. Elle se contente de suivre Chicory dans l'escalier.
Malgré la promesse d'obscurité, les murs semblent générer leur propre lueur blanche. Sauf s'il s'agit de l'épaisse brume qui enveloppe le couloir dans lequel elles arrivent, empêchant de voir très loin devant soi. La brume donne l'impression d'être vivante, et de tourner autour de Pepper et Chicory.

Pepper : "C'est donc cela que vous appelez "l'entrée des artistes"… comment vous saviez qu'elle se trouvait là ?"

Chicory : "J'ai cherché à plusieurs reprises à obtenir une audience avec le Maître de Ah de l'époque pour leur expliquer ma façon de penser de leur enseignement, mais je n'ai jamais eu ce privilège. J'ai cherché d'autres moyens d'y pénétrer, voilà tout."

Pepper : "OK, je vois le tableau… et du coup, cette rencontre s'est mal passée ?"

Chicory : "Oh, elles ont juste cherché à me brûler pour violation de leur territoire sacré, bla, bla, bla… il faut toujours qu'elles dramatisent tout, celles-là !"

Pepper préfère ne pas répondre et essaie de ne pas penser à son châtiment à elle lorsque les sorcières de Ah auront compris de quelle manière elles sont entrées. Elle croise les doigts pour que les mœurs aient évolué vers quelque chose de… moins barbare.
Elles arrivent à un embranchement. Chicory s'arrête.

Pepper : "Vous ne vous rappelez plus quel est le bon chemin ?"

Chicory : "Oh que si (comment l'oublier !). Mais je me disais qu'il était peut-être temps pour toi de passer à l'action."

Pepper (en panique) : "Passer à l'action ? Mais, pour quoi faire ?"

Chicory : "Pour corriger ton défaut ! C'est en travaillant sur ses faiblesses que l'on progresse ! Allez, essaie de me dire quelle est la route à suivre."

Pepper : "La route à suivre ?! Mais qu'est-ce que j'en sais, moi ? Tout ce que je vois, c'est deux tunnels identiques remplis de brume !"

Chicory : "N'oublie pas : la surface des choses. Le chaos commence lorsque l'on obtient un degré de vision plus profond. Concentre-toi… si tu es mon héritière, tu devrais avoir peu de difficulté à trouver la bonne route."

Pepper inspire un grand coup pour se calmer. Carrot l'encourage en lui caressant le mollet. Elle tente de voir au-delà de la brume, dans chacun des deux tunnels. Mais après deux minutes d'effort :

Pepper : "Non, décidément, je ne vois que deux tunnels remplis de brume…"

Chicory : "Très bien. Pour te motiver davantage, je vais retourner dans ma dimension. Appelle-moi lorsque tu as trouvé la bonne réponse… ou alors meurs ici, tout simplement. Bonne chance !"

Pepper : "QUOI ?! Non, attendez !"

Mais Chicory a disparu. Carrot devient aussi nerveux que sa maîtresse. Pepper regarde derrière elle.

Pepper : "Bon sang ! Je n'ai pas été attentive concernant chemin qu'elle a pris ! Je serais incapable de revenir sur mes pas…"

Elle regarde sa bague, en sentant une bouffée de colère l'envahir.

Pepper : "Alors c'était ça, vos techniques d'apprentissage ?! Et vous osez prétendre que tout le monde voulait suivre vos enseignements ?! Eh bien laissez-moi vous dire que je n'approuve pas du tout cette méthodologie !"

Pas de réponse. La peur revient alors au galop.

Pepper : "Qu'est-ce que je vais faire, Carrot ? Je ne sais pas ressortir, et si jamais je prends le mauvais chemin, qui sait quel piège pourrait me tomber dessus…"

Carrot, un peu déboussolé, lui lance un air de défi pour la motiver. Pepper lui sourit.

Pepper : "Tu as raison, Carrot. C'est un défi que nous a lancé Chicory. Et on n'a jamais reculé devant un défi ! Il est temps de montrer à notre fondateur de quoi l'héritière de Chaosah est capable ! Fini de rire !"

Elle regarde à nouveau la brume. Elle remarque des détails qu'elle ne voyait pas avant. Cette brume d'apparence banale et calme n'est en fait que le résultat de l'agitation de petites particules presque invisibles, s'agitant dans tous les sens, de façon désordonnée. Ces dernières semblent vouloir adresser un message à Pepper, dans le tunnel de gauche. On dirait qu'elles s'écartent pour la laisser passer. Pepper sourit.

Pepper : "Bingo."

Elle poursuit son chemin. La brume est moins épaisse, elle peut voir plus loin qu'avant. Elle arrive jusqu'à une échelle menant à une trappe. Elle commence à grimper, tremblante. Arrivée au sommet, elle s'arrête un instant. Carrot est sur son épaule, avec un regard interrogateur.

Pepper : "On s'apprête à violer un territoire sacré, Carrot. Qui est sous la surveillance d'une redoutable ennemie, qui plus est. Il est possible qu'on nous tombe dessus et qu'on nous attaque. Est-ce que tu te sens prêt ?"

Carrot arbore un air déterminé et opine du chef. Mais c'est plutôt à elle-même qu'elle se posait la question. Il s'agit tout de même du lieu d'entraînement de son amie. Il s'agit aussi du refuge de la femme qui l'a attaquée. Il est temps d'obtenir des réponses.
Pepper ouvre la trappe avec prudence.

Scène 3 : Le Sanctuaire de Ah

Pepper jette un œil à travers l'interstice. Il n'y a pas grand-chose à voir de son point de vue : seulement un tas de feuilles sur des petites branches, provenant sûrement d'un buisson. Assurée de pouvoir s'infiltrer sans être repérée dès le début, la jeune sorcière se glisse dans l'ouverture. Il s'agissait effectivement d'un buisson posé dans un coin. Deux murs de pierre se croisent juste derrière elle.

Pepper : "Un bon endroit pour dissimuler une trappe… maintenant, voyons un peu à quoi ressemble ce Sanctuaire si secret…"

Elle traverse le buisson pour découvrir le reste de la pièce.
Elle se trouve dans un petit jardin tout à fait charmant et paisible. Une verdure fleurissante envahit l'espace pourtant clôt. Pepper reconnaît le même type de verdure auquel elle a déjà eu affaire lorsque Shichimi l'avait envoyée indirectement dans cette caverne piégée par Wasabi.
Lorsque Pepper regarde autour d'elle, elle voit qu'il s'agit en fait de la cour intérieure de ce qui semble être un château imposant, dont les pierres réfléchissent parfaitement la lumière, donnant l'impression que le soleil éclaire le jardin en permanence. Il possède des vitraux en guise de fenêtres, représentant certainement des divinités dont Pepper n'a jamais entendu parler. Des points situés dans le jardin semblent plus éclairés que d'autres. Pepper se demande s'il ne s'agit pas d'esprits de Ah qui se baladent tranquillement.

Pepper : "C'est paisible, serein, beau… les sorcières de Ah ont décidément bien de la chance ! Chicory a raison : c'est injuste de garder de telles merveilles pour soi."

Carrot est parti jouer avec les petites lumières, qui semblent fuir dès qu'il essaie de les attraper. Pepper se précipite sur lui.

Pepper : "Doucement, Carrot ! Je te rappelle que nous sommes en mission d'infiltration. Et je crois que je vais essayer de le rester, parce que vois-tu, j'ai aucune envie de me frotter à Wasabi dans un lieu aussi magnifique…"

Mais une voix familière s'élève au loin.

Voix : "Encore cinq minutes et nous passerons aux exercices pratiques."

Pepper progresse avec prudence en rasant les murs. Elle se cache dans un autre buisson et observe en silence. Plusieurs jeunes sorcières, certainement des disciples de Ah, sont agenouillées par terre, les mains jointes, les yeux fermés.

Pepper (murmure) : "Regarde, Carrot ! Regarde-moi tous ces élèves ! Elles doivent être en pleine méditation !"

Pepper cherche sa camarade des yeux.

Pepper (murmure) : "La voilà ! C'est Shichimi, là, au premier rang !"

Elle freine son enthousiasme au dernier moment. Elle allait lui lancer un "Bonjour" bruyant ! Mais ce n'est pas la seule à gaffer : elle doit retenir son chat qui, enjoué, allait se précipiter sur elle.

Pepper (murmure) : "N'oublie pas, Carrot : nous ne devrions pas être ici !"

Carrot fait le signe de motus et bouche cousue pour indiquer qu'il a compris.

Pepper (murmure) : "Tu vois, je pense qu'on a de la chance, Carrot. Peu de gens peuvent se vanter d'avoir pu admirer les disciples de Ah méditer. En plus ils ont un jardin splendide pour le faire ! Je commence à les envier…"

Elle est interrompue par le son d'une sorte de gong. Toutes les sorcières relâchent leur position. Shichimi fait partie des premières à se lever.

Voix : "Bien, mes enfants. Regroupez-vous par deux et suivez-moi dans la salle d'entraînement numéro trois."

Pepper a un mouvement de recul. Elle n'avait pas fait attention au professeur qui se tenait devant le groupe depuis tout ce temps. Sa déduction en entendant sa voix s'avère exacte, il s'agit bien du Maître actuel de Ah, Wasabi, enroulée dans une sorte de robe de prêtresse luminescente.

Pepper (murmure) : "Wasabi… tu parais gentille, comme ça, avec ta voix douce et ton visage d'ange, mais ne t'inquiète pas, je n'ai pas oublié ce que tu as fait. J'ai juste une autre mission à honorer pour le moment."

Elle reporte son regard vers Shichimi, qui discute avec une camarade avec entrain.

Pepper (murmure) : "Ma pauvre amie… si tu savais quel genre de monstre est ton maître…"

Elle la regarde quitter le jardin en direction du château, avec tristesse.

Pepper (émergeant de sa cachette) : "Bon ! Il est temps de passer à l'action ! Elles vont toutes être occupées pendant un petit moment, c'est le moment idéal pour fouiller ! Maître Chicory ! Je vais avoir besoin de vous !"

Malgré son appel, la bague ne réagit pas.

Pepper : "Euh… Maître ? Alors quoi, il est cassé cet engin ? Maître Chicory ? Vous m'entendez ?"

Pas de résultat.

Pepper : "Peut-être faut-il être plus ferme. Maître Chicory ! Je vous somme d'apparaître maintenant !"

Autant de résultat que si elle avait dansé une valse. Carrot commence à s'impatienter et se remet à courir après les lumières.

Pepper : "Allez, quoi ! Maître Chicory ! C'est vraiment pas sympa de me conduire là-dedans et de me laisser toute seule !"

Elle secoue la bague dans tous les sens, mais il semblerait que Chicory ait décidé de ne pas se montrer.

Pepper : "Vous êtes vraiment une lâcheuse ! Je saurai m'en rappeler ! Bon, Carrot, il va falloir se débr… CARROT ! Reviens ici, veux-tu !"

Elle court après Carrot pour qu'il arrête sa chasse. Après quelques minutes de course effrénée, Pepper finit par l'attraper.

Pepper (essoufflée) : "Je sais que tes instincts de chat te dictent de bondir après ces trucs, mais par pitié, essaie de te tenir tranquille ! Je te rappelle comme nous sommes en mission d'infiltration ! Et visiblement, seuls à devoir fouiller cet immense château ! Alors il va falloir un peu de discipline !"

Carrot refait le signe de bouche cousue.
Pepper s'approche du château à petits pas, et vérifie que personne ne se trouve dans les couloirs. Elle se lance ensuite dans la folle quête de l'amulette.

Pepper : "Bon, si j'étais une amulette…"

Comme aucune des nombreuses portes qu'elle croise ne se différencie, Pepper ouvre chacune d'entre elles. Malheureusement, elle ne fait pas mouche : elle tombe sur plusieurs placards à balais (magiques, bien entendu), des remises, des salles à manger pour sorcières… et visiblement pour esprits, étant donné l'aspect très spectrale des tables, une salle remplie de gongs de rechange, une penderie avec des dizaines des robes de cérémonie différentes… une salle menant directement aux douves… mais aucune salle au trésor ou quoi que ce soit qui garderait une amulette. À plusieurs reprises, elle doit se cacher car une sorte de garde surveille un couloir. Elle doit reprendre Carrot aussi plusieurs fois, car il trouve toujours un nouveau jouet à titiller, qui évidemment fait beaucoup de bruit en tombant par terre. À chaque réprimande, il exécute le signe de bouche cousue.

Pepper (entrant dans une autre salle) : "C'est pas possible… qu'est-ce qu'on est nuls en furtif alors ! Pas moyen de trouver cette fichue amulette… et avec Chicory qui ne nous aide pas…"

Elle a soudainement un déclic.

Pepper : "Eh, Carrot… tu crois que ça marcherait, le coup de "voir au-delà des choses" ? Hein, Carrot ? Carrot ! MAIS VEUX-TU LÂCHER ÇA ?!"

Pepper se précipite sur son chat, qui mordille une robe pendue au mur.

Pepper (murmure) : "Tu as été exécrable aujourd'hui ! Tu peux toujours rêver pour avoir un des gâteaux que j'ai préparés !"

Carrot lui lance un regard implorant.

Pepper : "Rien du tout ! Laisse-moi me concentrer… voir au-delà des choses…"

Elle essaie de reproduire ce qu'elle a fait dans le passage secret pour s'y orienter. Encore une fois, elle a l'impression de voir des particules s'agitant un peu partout, la guidant… juste devant ses yeux. Une forte concentration de particules se dégage juste à côté de ses pieds, avec un grand bruit de fracas. Pepper reprend sa vision normale et se fâche.

Pepper : "Carrot ! Qu'est-ce que je viens de dire ?!"

Mais Carrot, derrière elle, plaide l'innocence. Le cri d'effroi qu'elle entend devant elle lui permet d'approuver la plaidoirie de son chat. Elle remarque que le fracas correspond au contenu d'un panier en osier, soient différents accessoires d'entraînement à la magie, à présent étalés par terre. Elle constate aussi que la robe que mordillait Carrot tout à l'heure n'était pas du tout accrochée au mur, mais plutôt à son amie Shichimi, qui la regarde avec un air choqué.

Shichimi : "P… Pepper ?! Carrot ?! Mais… qu'est-ce que vous faîtes ici ?!"

Pepper regarde autour d'elle : elle se trouve effectivement dans une salle d’entraînement.

Pepper : "OK… avant d'essayer de voir au-delà des choses, je devrais peut-être commencer par regarder où je mets les pieds…"

Scène 4 : Confrontation

Prise la main dans le sac par Shichimi, Pepper se retrouve dans une posture délicate. Comment lui expliquer la situation ? Parmi toutes ses amies, Shichimi est bien celle dont elle aurait souhaité ne jamais voir ces yeux de reproches pointés sur elle.
Pepper lève les mains comme pour essayer de la calmer avant qu'elle n'explose.

Pepper : "Surtout, ne va pas croire que je suis là pour piller ou manquer de respect à votre endroit secret. Le truc, c'est que…"

Shichimi (scandalisée) : ""Votre endroit secret" ?! C'est notre Sanctuaire Sacré, lieu de convergence entre notre monde et celui des esprits ! Jamais, ô grand jamais, une autre personne qu'une disciple de Ah a foulé son sol ! Tu te rends compte que tu viens de souiller une Terre Sainte qui n'a jamais été profanée depuis son apparition, il y a des centaines d'années ?!"

Pepper (pour elle-même) : "Nom d'un chat, c'est vrai qu'elles dramatisent tout… (à Shichimi) Écoute, je suis affreusement désolée, je ne voulais pas te faire de peine…"

Shichimi : "Me faire de la peine ?! Tu crois que ça se limite à simplement heurter ma sensibilité ?! Eh, je n'ai plus dix ans, Pepper ! C'est très grave ce que tu as fait ! Tu sais ce que tu mériterais pour un tel affront ?"

Pepper : "Oui, je sais, mais avant d'allumer un quelconque bûcher, on peut me laisser m'expliquer ? Parce que j'ai une très bonne raison de…"

Mais Shichimi l'attrape par le col et l'emmène avec elle derrière une plante. Effectivement, Pepper entend que la porte s'ouvre à nouveau. Le visiteur n'entre pas dans la pièce, il se contente de la scruter du regard. Quelque secondes plus tard, il ferme la porte. Pepper peut entendre le son de sa voix disant "Non, j'ai cru entendre quelqu'un parler". Pepper et Shichimi émergent de derrière la plante.

Pepper : "Euh… eh bien, merci de m'avoir…"

Shichimi : "Tu as énormément de chance que ce soit moi qui sois de corvée de nettoyage aujourd'hui ! Si ça avait été quelqu'un d'autre, je te garantis que tu passerais un sale quart d'heure en ce moment !"

Pepper : "Oui, les paris iraient bon train pour savoir si je serais cuite saignante ou à point sur le bûcher, mais il faut à tout prix que tu m'écoutes, c'est très important…"

Shichimi : "Mais qu'est-ce que c'est que ces histoires de bûchers ? Tu nous prends pour des barbares ou quoi ? Tu crois qu'on réserverait un châtiment aussi cruel à un profanateur ?!"

Pepper : "Non, non, c’est juste que j'ai entendu dire qu'à une époque…"

Shichimi : "Non mais ne sois pas stupide, Pepper ! Les mœurs ont évolué depuis le temps ! Il ne faut pas croire tout ce qui est raconté dans les grimoires des temps anciens !"

Pepper (regardant sa bague) : "Oui… les grimoires des temps anciens, bien sûr… je tâcherai de m'en souvenir…"

Shichimi (la poussant vers la sortie) : "Allez, tu dois vite t'en aller ! Si jamais mon Maître te voit ici, ce sera catastrophique pour toi !"

Pepper : "Oh, rassure-toi, j'en ai conscience… nul doute qu'elle chercherait à m'éliminer pour de bon !"

Shichimi : "T'éliminer pour de bon ? Qu'est-ce que tu racontes encore comme ânerie ? Maître Wasabi n'est pas une sauvage !"

Pepper : "Ah oui ? Tu la connais vraiment mal alors ! Elle m'a attaquée l'été dernier ! Sans sommation ! Elle a envoyé des esprits me barrer la route, et…"

Shichimi : "Quoi ?! Violer notre terre secrète ne te suffit pas, il faut en plus que tu diffames d'affreux mensonge sur mon Maître ? Je crois qu'il faut que tu arrêtes maintenant, Pepper. Tu as fait suffisamment de dégâts pour aujourd'hui."

Pepper : "Tu oses me dire que je mens ?! Alors comment ça se fait que tu m'aies guidée dans cette caverne, alors ? Elle s'était déguisée pour mieux me mener en balai et me barrer la route, ose me dire le contraire ! Et elle t'a forcée à me mentir !"

Shichimi (gênée) : "Je… elle m'a dit que c'était pour ton bien, Pepper ! Je n'avais pas le choix, même si je n'aurais jamais dû essayer de t'écarter de tes marraines…"

Pepper : "Pour mon bien, pff ! Je crois que ta fidélité t'aveugle, Shichimi ! Tu dois fuir cette femme au plus vite ! Viens avec moi, à Chaosah ! Mes marraines sont peut-être dures et capricieuses, mais au moins elles sont fiables !"

Pepper prend la main de Shichimi. Cette dernière s'arrache aussitôt à son étreinte, en lui lançant un regard de dégoût.

Shichimi : "Je… je ne trouve pas de mots pour décrire ce que tu viens de dire. Je ne croyais pas que tu pouvais être aussi méchante que ce qu'on raconte…"

Pepper : "Ce qu'on raconte ? C'est-à-dire ?"

Shichimi : "C'est un fait bien connu, ici. Les sorcières de Chaosah sont méchantes, pas dignes de confiance, irrespectueuses des traditions d'autrui et dangereuses. En te rencontrant, je pensais que les rumeurs étaient fausses. Mais je vois ton vrai visage aujourd'hui, et je suis très triste de constater que tu corresponds parfaitement à la description que nous nous en faisons depuis des années."

Pepper : "Je… je ne suis pas comme ça, Shichimi. Je suis ton amie…"

Shichimi (en larmes) : "Non, c'est faux ! Va-t-en, maintenant, avant que mon Maître ne te trouve !"

Shichimi fait volte-face avant que Pepper ne puisse dire un mot. Carrot a les oreilles tombantes. Non, elle ne pensait pas se disputer avec une amie aussi douce et gentille que Shichimi.
Shichimi est stoppée par une personne qui apparaît d'un seul coup. Pepper sent son sang se glacer, car elle reconnaît bien cette femme. En comprenant qu'il s'agit de son maître, Shichimi lui tombe dans les bras en pleurant. Wasabi l'entoure de ses bras et lui caresse la tête pour la calmer.

Wasabi : "Chut… ne laisse pas les mots te blesser, mon enfant. Tu es bien au-dessus de ça."

La technique de Wasabi semble fonctionner. Shichimi finit par se calmer. Elle relâche l'étreinte très maternelle de Wasabi en reniflant. Wasabi lui tend un mouchoir soyeux.

Wasabi : "Efface ton chagrin, et va rejoindre tes camarades. Je me charge de la source de ta peine."

Shichimi (s'essuyant les yeux) : "Merci, Maître."

Shichimi se dirige vers la sortie de la pièce. Avant de sortir, elle lance un dernier regard noir à Pepper. Cette dernière se sent un peu coupable de l'avoir fait pleurer, et lui lance un regard désolé. Elle se concentre alors sur son ennemie, qui la regarde froidement. Faire pleurer un de ses disciples ne semble pas lui avoir fait plaisir. Pepper se prépare à toute éventualité, tout traquenard, tout piège qu'elle pourrait lui envoyer. Mais le visage de Wasabi se décrispe. Avec un petit sourire accueillant, elle demande :

Wasabi : "Que diriez-vous de régler tout cela devant une tasse de thé ?"

Scène 5 : Le marché

Afin d'en savoir plus sur l'amulette, Pepper a accepté la proposition de Wasabi. Elle reste cependant très attentive à chacun de ses gestes, tout comme son chat. Au moindre mouvement suspect, c'est l'attaque directe !
Wasabi les conduit dans une des pièces du château, au premier étage. Elle ouvre la porte et les invite à entrer. Toujours méfiante, Pepper passe la tête à l'intérieur avant d'entrer.
Un bureau en bois décoré, une bibliothèque imposante, divers objets pour pratiquer la communication avec les esprits… il s'agit sans doute de son bureau.

Wasabi : "La politique de Ah est très stricte envers la bienséance, y compris pour ceux qui entrent ici par effraction. Ce serait une insulte envers des générations de disciples si j'avais installé des pièges dans mon propre bureau. Je vous en prie, entrez sans crainte."

Pepper finit par entrer. Elle ne lâche pas Wasabi du regard, qui frappe des mains en direction d'un homme en queue de pie, planqué dans un coin, que Pepper n'avait pas vu. L'homme en question lévite vers la sortie de la pièce.

Pepper : "Hum, sans doute un serviteur…"

Wasabi : "Ne sois pas timide, assis-toi."

Pepper s'assoit dans cette immense chaise en bois beaucoup trop imposante pour elle.

Wasabi : "J'ai aussi une petite panière pour ton compagnon. Non piégée, bien entendu."

Elle désigne une panière en soie juste au pied du bureau. Carrot s'y installe, le regard méfiant, mais se trouve rapidement à son aise. L'homme en queue de pie revient avec un plateau. Il dépose un service à thé sur le bureau, sert les deux sorcières, et installe une gamelle remplie de lait devant la panière de Carrot. Celui-ci mesure la température du lait, le goûte et semble l'apprécier. Le serviteur se contente de disparaître juste après.

Wasabi : "La culture des plantes de thés fait partie des activités de mes disciples. Ce thé a été concocté en partie avec le fruit du labeur de mes élèves, j'espère qu'il te plaira."

Pepper goûte le thé.

Pepper (toujours méfiante) : "Vos disciples ont bien travaillé. Il est excellent."

Wasabi : "C'est gentil. Je transmettrai tes appréciations, je pense que ça ne peut que les motiver. Et redonner du baume aux cœurs blessés…"

Pepper (sur la défensive) : "Je n'ai pas voulu blesser Shichimi, d'accord ?!"

Wasabi : "Calme-toi, Pepper. Je te l'ai déjà dit : tu dois t'efforcer de contrôler ta colère si tu veux gagner en puissance."

Pepper : "Vous n'avez aucune leçon à me donner ! Je pense aussi vous l'avoir déjà dit ! Vous n'êtes pas mon Maître, monstre ! Et je ne supporte pas votre petit numéro pour entourlouper vos disciples ! Vous avez complètement embobiné cette pauvre Shichimi ! Elle est persuadée que vous avez bon cœur, alors que je sais que c'est faux !"

Wasabi repose sa tasse dans sa soucoupe. Elle se penche vers Pepper, les mains jointes, l’œil beaucoup moins sympathique.

Wasabi : "Je vais être claire, ma chère Pepper : si tu ne m'avais pas tapé dans l’œil, il y a longtemps que je t'aurais fait payer cette entrée par effraction dans notre Sanctuaire. Et encore, ce n'est pas ce que tu as fait de pire aujourd'hui. Tu as osé heurter un de mes disciples, et ça, vois-tu, c'est un affront impardonnable."

Pepper n'ose rien dire. C'est une sorte de colère bien pire que l'agitation de Thym lorsqu'elle a fait une bêtise. Ce genre de colère froide, refoulée, est bien plus terrifiante. Elle sent son rythme cardiaque s'accélérer. Le visage de Wasabi s'adoucit. Elle se recule dans son siège.

Wasabi : "Enfin, pour cette fois, je me contenterai d'excuses. Et pour la violation de notre antre secret, il va me falloir des explications. Qu'es-tu venue voler ici ? À moins que tu ne veuilles te venger personnellement du test que je t'ai fait passer il y a quatre saisons de cela ?"

Pepper : "Un test ? Moi j'appelle ça une agression, mais bon, chacun son point de vue ! Eh bien, voilà, veuillez m'excuser pour ce que j'ai fait à…"

Wasabi : "M'excuser auprès de moi est inutile. Je veux que tu présentes tes excuses à celle que tu as blessée. La gestion des émotions est un élément clé de leur apprentissage et je refuse qu'elle soit perturbée par un étranger qui n'a pas sa place ici."

Pepper : "Ah… eh bien, oui, évidemment, je présenterai mes excuses à Shichimi. Je… je ne voulais pas la blesser, c'est une amie précieuse que j'aime énormément."

Wasabi : "Je n'en doute pas. Elle me parle souvent de toi. Je n'aurais pas dû l'utiliser contre toi, la dernière fois. Elle te porte une affection sincère."

Pepper : "Je ne vous le fais pas dire ! C'était honteux de votre part de la pousser à me…"

Wasabi lui prend la main. Pepper, surprise par ce geste, la regarde faire. Elle se contente de poser son autre main sur son cœur et de se pencher légèrement.

Wasabi : "Je te prie de m'excuser."

Elle lâche ensuite sa main. Pepper ne sait pas quoi dire.

Pepper : "Euh…"

Wasabi : "Shichimi est une de mes élèves préférées. Elle a beaucoup de talent dans le maniement des sorts ascétiques. Elle aide aussi ses camarades qui ont des difficultés. Je suis sûre qu'elle fera un excellent Maître de Ah."

Pepper : "Euh… je n'en doute pas. Elle est très gentille avec moi."

Wasabi : "Bon, revenons-en à nos moutons. Que me vaut l'honneur de ta visite ? Cela doit être très important pour t'être donnée la peine d'invoquer ton fondateur pour déterrer notre entrée secrète afin de remonter jusqu'ici."

Pepper : "Eh bien, vous savez, si ce n'était pas une question de vie ou de mort, je n'aurais jamais osé mettre les p… attendez voir, vous ! Comment vous savez que j'ai invoqué mon fondateur ?"

Wasabi désigne la bague que Pepper porte.

Wasabi : "Tu oublies que la spécialité de Ah, c'est la communion avec les esprits. Je sais reconnaître une balise d'invocation lorsque j'en vois une. De plus, j'exècre lorsqu'un esprit s'amuse avec mon thé pour faire disparaître l'infusion et ne laisser que l'eau chaude. Tu peux te montrer, Fondateur de Chaosah. Je sais que tu es là."

Pepper sursaute en voyant Chicory apparaître d'un seul coup au-dessus de Wasabi. Elle a l'air furieuse d'avoir été repérée aussi facilement. Elle croise les bras et forme une bouille boudeuse.

Chicory : "Je dois bien l'avouer, Maître de Ah : tu es plutôt douée."

Wasabi : "Tu as encore du chemin à parcourir pour me duper. Je connais des esprits bien plus espiègles que toi."

Chicory : "Ouais… ne fais pas trop la fière, non plus ! Après tout, je suis le seul esprit que tu n'as pas réussi à dompter, n'est-ce pas ?"

Wasabi fronce les sourcils. Visiblement, Chicory a tapé juste, et ça ne plaît pas du tout au maître des esprits. Pepper ne peut pas s'empêcher de sourire.

Wasabi : "Bien. Maintenant que le cerveau du complot s'est dévoilé, je pourrais peut-être en savoir plus sur la raison de votre présence ici."

Chicory : "On veut l'amulette d'invocation de l'Arbre de Komona que tu dissimules injustement aux yeux de tous. Et si on pouvait l'avoir rapidement, ce serait encore mieux."

Wasabi : "L'amulette d'invocation de l'Arbre de Komona ? Ma parole, devenir un esprit ne t'a pas réussi, fondateur du chaos. Tu nages en plein délire."

Pepper et Chicory ont eu le même sursaut. Vexée, Chicory approche sa tête mécontente jusqu'au nez de Wasabi, qui ne tressaille même pas.

Chicory : "Écoute-moi bien, pimbêche : tu vas vite me dire où se trouve cette satanée amulette, sinon je te jure que je vais hanter tes disciples jusqu'à ce qu'elles soient à bout et qu'elles déclinent ! Ce sera un juste retour des choses, espèce de meurtrière !"

Wasabi se lève, tranquillement. Elle ne peut pas offrir de visage plus froid. Cependant, un sourire se déchire sur son visage.

Wasabi : "Eh bien vas-y, je t'en prie. Essaie un peu de les hanter. J'adore voir l'échec des personnes trop sûres d'elle, qui sous-estiment leur adversaire. Je te regarde."

Chicory est déstabilisée. Elle recule, visiblement agacée par cette réponse, et recroise les bras en détournant le regard.

Wasabi : "Pauvre sotte ! À qui crois-tu t'adresser ? J'entraîne mes disciples à interagir avec toutes sortes d'esprits, y compris les possesseurs ! Elles ont développé une résistance exceptionnelle à tout type d'esprit frappeur, farceur et tourmenteur ! Crois-tu avoir la moindre chance de les effrayer ? Non, NON ! L'époque où les gens avaient peur des sorcières et des esprits est révolue, très chère ! Il est temps de te mettre au goût du jour ! En attendant, pour avoir menacé mes chères enfants, je vous demanderais de partir, maintenant, toutes les deux. Vous en avez assez fait et votre petit jeu ne m'amuse plus."

Pepper : "Pourtant, vous avez bel et bien massacré les sorcières de Chaosah ! Vous avez une énorme dette envers nous ! Alors la moindre des politesses serait de nous donner cette amulette !"

Wasabi : "Après les menaces que ton fondateur vient proférer ? C'est hors de question ! Partez avant que je ne me fâche pour de bon."

Pepper : "On pourrait très bien révéler l'endroit où se cache votre entrée secrète, aussi ! Comme ça, des dizaines de personnes viendraient troubler votre petite vie tranquille ! Et même si vous condamnez cette entrée, je m'évertuerai à en trouver une autre, encore et encore jusqu'à ce que vous nous donniez cette amulette de malheur !"

Wasabi la considère un instant. Pepper est persuadée qu'elle va l'attaquer. Chicory, elle, se contente d'adresser un sourire à Pepper.
Quelques instants plus tard, Wasabi renonce.

Wasabi : "Très bien. Vous me demandez l'amulette en échange de notre tranquillité, en somme ?"

Pepper : "En somme ? Oui, c'est un bon résumé."

Wasabi : "Bon. Patientez quelques instants, je vous prie."

Wasabi ferme les yeux. Aussitôt, plusieurs cercles lumineux virevoltent au-dessus de sa tête. Elle plonge sa main à l'intérieur de l'un d'entre eux, et la ressort avec un objet entre ses doigts. En regardant de plus près, Pepper et Chicory s'aperçoivent qu'il s'agit d'un objet bien connu.

Pepper : "C'est… c'est le Triangle Impossible de l’Équilibre d'Hereva, non ?"

Wasabi : "Lui-même. Prenez-le, si vous le voulez tant que ça, et disparaissez d'ici."

Pepper : "Bon. Nous y allons, Maître Chic…"

Chicory : "Une minute !"

Elle inspecte bien l'objet.

Chicory : "Comment se fait-il qu'il n'y ait que les symboles de Ah et Chaosah dessus ? Où sont les autres ?"

Wasabi sourit à nouveau.

Wasabi : "Je peux te reprocher d'être un piètre esprit, mais certainement pas d'être une fine observatrice. Bien vu. Il s'agit d'un objet très puissant, capable d'interagir avec l'Arbre de Komona lui-même. Il pourrait susciter une envie irrépressible de détourner tout le Réa pour soi, vous ne croyez pas ?"

Chicory : "Oui, surtout les individus dans ton genre !"

Wasabi : "Pour éviter toute tentation, le pouvoir de l'amulette a été séparée en six sceaux, chacune représentant une des magies élémentaires, et distribués à chaque Maître desdites magies. Ainsi, en cas d'utilisation urgente, il faudrait l'accord et la présence de tous les Maîtres."

Pepper : "Et bien entendu, c'est vous qui avez l'amulette ! Pourquoi j'ai cette sensation que vous vouliez l'utiliser pour vous toute seule ?"

Chicory : "Moi, il y a un détail qui me choque davantage ! Comment se fait-il que vous ayez le sceau de Chaosah ?"

Wasabi (avec un sourire terrifiant) : "Eh bien, à l'époque où l'amulette a été forgée, j'ai pensé que ce serait inutile de donner le sceau à une magie… éteinte."

Chicory : "Espèce de vieille canaille ! Quelle vantardise de croire que tu pourrais faire disparaître une magie aussi puissante que celle de Chaosah à toi toute seule ! Et bien entendu, tu n'as pas jugé utile de remettre l'amulette à Thym lorsque tu t'es aperçue que Chaosah n'avait pas disparu ?"

Wasabi (d'un air faussement désolé) : "Oups ! Je dois avouer que ça m'est sorti de la tête…"

Chicory : "Décidément, tu es encore plus fourbe que ce qu'on m'a raconté ! Je suis très heureuse de ne pas avoir vécu à ton époque, parce que je te garantis que je n'aurais eu aucune pitié pour ce que tu as fait !"

Wasabi : "L'honneur d'affronter une sorcière aussi puissante que toi aurait été pour moi, très chère."

Pepper : "Bon, ça suffit, le temps presse ! Donnez-moi cette amulette qu'on en finisse !"

Pepper tend la main. Wasabi lui tend l'amulette. Pepper s'en va pour la saisir, mais… elle disparaît d'un seul coup !

Pepper : "Quoi ?! Qu'est-ce que c'est que cette embrouille, encore ?!"

Chicory : "C'est encore un de ses plans tordus ! Qu'as-tu fait de l'amulette, vipère ?!"

Wasabi : "Je vous propose un marché."

Chicory : "Je ne traite pas avec les meurtriers. Aucune chance ! Peu importe la dimension dans laquelle se trouve l'amulette, je finirai bien par la trouver !"

Wasabi : "Bon courage. Je suppose que, quand tu l'auras trouvée, tu n'auras aucun problème pour t'en servir."

Chicory est de nouveau en difficulté.

Pepper : "Comment ça, Maître ? Vous ignorez comment on s'en sert ?!"

Chicory (rougissant) : "Mais, euh ! C'est un objet issu de la magie moderne ! Je ne connais que la vraie magie, celle de mon temps ! Le reste, c'est de la gnognotte !"

Pepper : "J'hallucine !"

Wasabi (posée, avec un faux air innocent) : "Hum, il me semble que vous ayez besoin d'un connaisseur…"

Chicory : "Grr ! Bon, dis-moi quel est ton marché. Mais fais très attention, si jamais tu comptes nous la jouer à l'envers, je te promets le plus vil, le plus dangereux et le plus destructeur des Chaos que tu n'oserais même pas imaginer !"

Wasabi : "Quel enthousiasme ! Mais rassure-toi, très chère, ce ne sera pas utile. Mon marché est très simple : rapportez-moi les sceaux, et je vous accompagnerai jusqu'à l'Arbre pour vous expliquer comment s'en servir."

Chicory : "C'est encore une entourloupe ! Non, je refuse le marché ! Je trouverais bien comment cet objet fonctionne ! J'ai bien réussi à dompter les voyages inter-dimensionnels…"

Pepper : "Pourquoi insister pour garder cette amulette avec vous ? Vous pourriez nous expliquer comment ça marche maintenant, et…"

Wasabi (perdant son sourire) : "Parce que je n'ai aucune confiance en ton fondateur. Je suppose que vous voulez régler les perturbations que l'on ressent ces derniers temps en fluctuant le Réa de la nature via l'Arbre de Komona."

Pepper : "Vous étiez au courant pour les perturbations alors ! Pourquoi n'avoir rien fait ?"

Wasabi : "Aucun Maître n'a voulu me donner son sceau. Ils pensent que je délire. Vous et moi savons que tout ceci est réel. Je sais que tu réussiras à prendre ces sceaux, jeune sorcière. J'ai vu ce dont tu es capable. Cependant, je tiens à être là lorsque vous vous servirez de l'amulette. C'est mon dernier ultimatum."

Wasabi tend la main. Pepper et Chicory échangent un regard. Vexée et énervée, Chicory se retourne, comme si la conversation ne l'intéressait plus. Pepper voit là une demande de son fondateur : "fais ce que tu veux, je m'en fiche". Peu enjouée à l'idée de traiter avec Wasabi, dont elle sent une idée perfide derrière la tête, Pepper tend la main et serre celle de Wasabi.

Pepper : "Marché conclu."


Acte 3 : Des flammes et des plantes

Scène 1 : Échauffement à Magmah

Pepper a présenté ses excuses à Shichimi. De nature peu rancunière, et sous le regard de son Maître, elle les a acceptées. Avant de partir, Wasabi a conseillé à Pepper de rester vigilante vis-à-vis de Chicory. Pepper n'en a pas tenu compte : il s'agit encore d'une combine destinée à la faire douter. Wasabi a ensuite suggéré à Pepper et Chicory de commencer par le sceau de Magmah, qui selon elle serait le plus simple à obtenir. En toute réponse, Chicory a tiré la langue à Wasabi, sous l’œil choqué de ses disciples. C'est ainsi que Pepper et Chicory entament leur quête des sceaux en se dirigeant vers Komona.

Chicory : "Contrairement à ses ramassis de fourberies et de snobismes que sont les sorcières de Ah, les élèves de Magmah ne s'entraînent pas dans un lieu secret. Elles ont établi leur lieu d'entraînement au pied du volcan le plus proche de Komona. Et n'importe qui peut assister à leurs leçons, j'ai bien dit : n'importe qui. Peau de vache de Wasabi, va !"

Pepper étouffe un ricanement. Voir un Maître tant respecté se conduire comme une enfant est plutôt comique, finalement. Les deux sorcières arrivent bientôt à Komona. Pepper est curieuse d'en savoir plus sur la façon dont Safran s'entraîne. Elle a l'air tellement sûr d'elle lorsqu'il s'agit de faire une démonstration de magie… de plus, elle s'est vantée d'avoir l'un des meilleurs maîtres qu'il ait été donné d'avoir. Pepper a hâte de la rencontrer. Le ciel se teinte d'une lueur orangée. Le volcan commence à se dessiner au loin.

Chicory : "Magmah… cette école est réputée pour être la plus puissante en terme de force de frappe. Mais pour moi, ce ne sont que des brutes dont l'unique préoccupation est comment tout brûler autour de soi. Au lieu de cultiver un feu chaleureux, ils ont préféré en faire un feu destructeur. Un beau gâchis de potentiel, si tu veux mon opinion…"

Pepper : "Pourtant, mon amie Safran ressemble à tout sauf à une brute…"

Chicory : "Oh, rassure-toi : elles savent bien cacher leur jeu. La dernière que j'ai affrontée était complètement maboule ! Il a fallu faire intervenir des sorcières d'Aquah pour stopper l'incendie… non, non, des sauvages complètement psychopathes. Je te conseille de préparer la Potion d'Ignifuge, parce que ça va chauffer !"

Pepper (tendant l'oreille) : "Euh… vous entendez ça ?"

Chicory tend l'oreille à son tour. Effectivement, des bruits sourds réguliers, comme un battement de cœur, résonnent au loin. Plus elles s'approchent du volcan, plus le bruit s'intensifie. Pepper peut affirmer très vite qu'il s'agit d'une musique assez rythmée. Elles échangent un regard incompris, et poursuivent leur route. Elles atterrissent au pied du volcan, où elles peuvent remarquer une énorme masse de gens affluer. Sur l'entrée du volcan, une affiche a été posée. Elle annonce :

"ENTRAÎNEMENT DES SORCIÈRES DE MAGMAH - AUJOURD'HUI DE 10 À 12 AIRMOON. VENEZ NOMBREUX !"

Pepper : "Effectivement, c'est tout le contraire de Ah… et ça marche ! Regardez le monde qu'il y a !"

Chicory : "Hum… je savais que les séances étaient ouvertes à tous, mais de là à en faire une publicité aussi grossière…"

Pepper et Chicory se mêlent à la foule. Tout le monde a l'air enjoué à l'idée de participer à l'entraînement.

Homme : "J'ai hâte de voir les performances d'aujourd'hui !"

Petit garçon : "Ouais ! C'était super hier ! Elles sont vraiment douées, ces sorcières !"

Chicory (satisfaite) : "Tu vois, les sorcières de Magmah sont peut-être un peu brutales, mais au moins, elles ont compris ce que c'était que le partage des connaissances, même avec ceux qui ne peuvent pas prétendre à l'adhésion au sein d'une école de magie ! C'est convivial, c'est sain, c'est libre."

Vieil homme : "Comment elle s'appelle déjà, la petite poulette qui a gagné le concours l'autre fois ?"

Autre vieil homme : "Safran ? C'est vrai qu'elle est mignonne, cette petite…"

Vieil homme : "Tu parles ! Je viens uniquement pour la voir !"

Jeune fille : "J'espère que Safran a mis son petit veston rose ! Elle est trop belle avec !"

Petite fille : "J'veux voir Safran ! J'veux voir Safran !"

Plusieurs personnes avec une banderole "Go, Safran !" passent à proximité de Pepper et Chicory. Cette dernière est interloquée.

Chicory : "Mais qu'est-ce que… ?"

L'arrivée à l'intérieur du volcan finit de l'achever.
Une immense foule en délire se trouve juste devant une sorte de scène, éclairée par les coulées de lave du volcan. La musique assourdissante résonne dans tout l'espace, provoquant des ondes de choc capables de remuer la lave elle-même. Au milieu de ce tumulte, une voix amplifiée s'élève alors dans toute la salle.

Voix amplifiée : "EST-CE QUE VOUS EN VOULEEEEZ ?"

Des cris hystériques s'élèvent en toute réponse. Même Chicory est obligée de se boucher les oreilles.
Une image grossie de la scène apparaît dans une boule magique au-dessus de la foule. Pepper voit alors le visage d'un homme… ou plutôt d'une citrouille… enfin d'un homme avec une tête de citrouille, très décoré, apparaître. Il a une grande mèche noire qui retombe sur son visage, une tenue très chic et glamour sur le thème du feu, avec une sorte de pin's en forme de citrouille enflammée, et des jambes qui n'en finissent plus. Il prend une pose très… glamour, et fait naître une bouche annonçant :

Présentateur : "Oh oui ! Je suis ravi de vous accueillir ici, mes chers amis, pour une nouvelle édition de l'entraînement des sorcières les plus talentueuses d'Hereva ! Je suis Red Pumpkin, votre présentateur adoré ! N'attendons plus, et que le show commence !"

Nouveaux cris d'hystéries. Pepper hurlerait bien de rire devant l'air abasourdi de Chicory, mais ce serait aller aux devants de gros ennuis. Elle retient donc son éclat de rire et se concentre sur cette forme d'entraînement inattendue. Non, prévisible. Ultra-prévisible même. Carrot se laisse prendre au jeu du rythme et effectue quelques pas de danse, tandis que le dénommé Red Pumpkin, en se déhanchant sur le rythme de la musique, reprend la parole.

Red Pumpkin : "Voici nos flamboyantes demoiselles du jour ! Veuillez accueillir Pimenta, Paprika, Aji, Tabasco, Espelette, Cubanelle et Pasilla !"

Sept sorcières apparaissent dans un éclat de flammes. Toutes prennent une pose en générant des flammes. Le public applaudit.

Red Pumpkin : "Charmantes, n'est-ce pas ? Mais ce n'est pas fini ! Red Pumpkin garde toujours le meilleur pour la fin ! Que serait ce spectacle sans la dynamique, la célèbre, la rayonnante SAFRAN !"

Le public lance une ovation, tandis qu'un dragon fait de flammes parcourt l'assistance en altitude avant d'exploser sur scène. À la place se tient Safran, avec son air assuré et son sourire suffisant. Elle semble adorer qu'on l'applaudisse.

Safran : "Bonjour, et bienvenue dans l'antre du Feu ! Prêts à en prendre plein les yeux ?"

Un immense "Oui" éclate.

Pepper (agacée) : "Eh bien, depuis qu'elle a gagné ce concours de magie, elle se prend vraiment trop au sérieux…"

Red Pumpkin : "Bien entendu, rien de tout ceci n'aurait vu le jour sans l'accord de deux personnalités que nous aimons tous ! Tout d'abord, le maire de Komona, que nous saluons ! Et bien évidemment la plus belle diva qui ferait rougir la lave elle-même ! Un tonnerre d'applaudissement poooooouuurrr CAPSICA !"

Tout le monde hurle à nouveau en applaudissant, tandis qu'une dame un peu forte, portant une robe flamboyante et une écharpe en froufrou apparaît juste devant Safran, qui applaudit également. Elle porte des lunettes de soleil, des cheveux aussi ondulés que les flammes elles-mêmes, et un sourire éclatant. Elle salue la foule des deux mains, en leur donnant un baiser avec l'une d'entre elles.

Pepper (étonnée) : "C'est elle, le Maître de Magmah ? Je dois avouer que je ne m'attendais pas à ça…"

Pepper jette un œil à son fondateur. Elle a l'impression que sa mâchoire fantomatique va se décrocher.

Chicory : "Mais… MAIS QU'EST-CE QUE C'EST QUE CE DÉLIRE ?!!"

Pepper (gênée) : "Bienvenue dans l'ère moderne, Maître…"

Pepper doit bien avouer qu'elle ne s'attendait pas à un tel spectacle en arrivant dans le camp d'entraînement des sorcières de Magmah. Tout est à l'opposé de Ah : dynamique, bruyant, tape-à-l’œil.
Le Maître de Magmah, Capsica, s'avance vers le micro que lui tend Red Pumpkin. D'une voix très mielleuse, elle annonce :

Capsica : "Bienvenue à tous ! Je tiens tout d'abord à remercier le maire de notre ville chérie, qui a permis d'établir cette magnifique scène ! J'ai toujours eu la conviction que notre savoir, notre magie si précieuse, se devait d'être partagée entre tous, que l'on soit sorcière ou pas ! Et quitte à diffuser ce savoir, autant que ce soit un plaisir pour les yeux, n'est-ce pas ?"

Le public approuve. Chicory, un peu moins, étant donné son air médusé.

Capsica: "Vous êtes des amours ! Mes fidèles apprenties se sont données du mal pour vous proposer ce show, j'espère que vous apprécierez ! Je ne vais pas vous retenir plus longtemps ! Mesdemoiselles ! C'est à vous !"

Nouveaux applaudissements. Capsica se retire de la scène avec l'aide de Red Pumpkin.

Pepper (applaudissant malgré tout) : "Bon, au moins, ça nous donnera un aperçu des différentes techniques apprises à Magmah, n'est-ce pas, Maître Chicory ? Euh, Maître ?"

Chicory n'est plus à côté de Pepper.

Pepper : "Je vois… vous avez préféré retourner dans votre dimension…"

Elle reporte son attention sur la scène. Safran semble être à la tête du numéro, car elle donne des instructions à ses compères, qui se mettent en position. Red Pumpkin commente en même temps.

Red Pumpkin : "Safran donne ses directives à ses camarades… je rappelle qu'il s'agit de numéros toujours différents d'un jour à l'autre, issus d'un travail acharné ! Je pense que cela mérite des encouragements, pas vous ?"

Pepper (applaudissant) : "Tout est prétexte à faire applaudir les gens, c'est fou…"

Red Pumpkin : "Attention, c'est parti ! Cubanelle exécute une magnifique boucle de flammes, complétée par Pasilla pour former une pochette surprise de toute beauté ! Tabasco se charge de l'éclater avec une puissante flèche, de feu bien entendu ! Qu'y a-t-il donc dans cette pochette surprise, mes chers amis ? OOOOHH ! Quelle surprise ! Safran en personne !"

Le public est en délire. Pepper s'efforce de ne pas se moquer de la mise en scène ridicule offerte par ce scénario prévisible, car après tout, les tours flamboyants des disciples de Magmah restent impressionnants.

Red Pumpkin : "C'est au tour d'Espelette et Paprika de briller ! Les voilà qui forment une… couche de lumière sombre et inquiétante… mais que se passe-t-il ?"

Un vent de panique s'empare du public. Pepper peut voir que Safran et ses compères sont désemparées.

Pepper: "Oh… quelque chose me dit que ce n'était pas prévu au programme !"

Pepper essaie de pousser les gens nerveux pour arriver sur le devant de la scène. Carrot laisse tomber le petit spectacle de danse qu'il a monté devant plusieurs autres animaux (dont Truffel) pour lui emboîter le pas.

Red Pumpkin : "Du calme, mes chers amis ! Il n'y a pas de quoi s'affoler, probablement une ratée de nos brillantes sorcières ! Qui peut se vanter de ne jamais faire aucune erreur, après tout ? Allez, essayez de vous reprendre et - NOM D'UN POTIRON, QUI EST-CE ?!"

Pepper regarde en direction de la scène, et a l'impression d'avoir une attaque lorsqu'elle voit son maître léviter au-dessus des élèves de Magmah. Ces dernières, terrifiées, se sont regroupées en criant et en essayant de chacune se dissimuler derrière une camarade, laissant Safran seule devant, affolée comme jamais. Chicory redescend vers le micro, l'air mécontent.

Chicory : "NON MAIS QU'EST-CE QUE C'EST QUE CETTE MASCARADE ?! UN NUMÉRO DE CIRQUE ?! Où est la fierté d'être une sorcière, là-dedans ?! Où est passé le prestige de l'école de Magmah ?! N'avez-vous donc aucune dignité pour faire passer la magie pour du spectacle ?! La magie, c'est du sérieux ! Pas un moyen d'épater la galerie avec des tours en passant pour un guignol ! Alors vous allez me faire le plaisir de descendre de là et de retourner travailler sérieusement, non mais !"

Elle reçoit énormément d'insultes et demandes très vives de bien vouloir libérer la scène. Certains s'interrogent aussi sur la nature exacte d'un "numéro de cirque", tandis que Capsica, l'air bien moins enjoué que lors de sa première intervention, se dirige vers la scène d'un pas rapide et décidé.

Capsica : "Madame, je ne sais pas qui vous êtes, mais je vous préviens que si vous ne descendez pas immédiatement de ma scène, il se pourrait que je devienne bien moins accueillante !"

Chicory : "Vous croyez m'impressionner ? Je me suis frottée à de plus gros calibres que vous, Maître de Magmah ! Il va falloir user de votre imagination pour espérer m'effrayer !"

Capsica : "Vous, on peut dire que vous ne manquez pas d'assurance ! Puis-je savoir à qui ai-je affaire ?"

Chicory : "Je suis Chicory, le fondateur de la puissante et sérieuse magie de Chaosah ! Et j'ai deux requêtes à formuler ! La première, c'est de cesser cette comédie ridicule et de vous en tenir à des enseignements plus classiques ! La deuxième, c'est de me confier le sceau de Magmah que vous avez dû recevoir d'une certaine Wasabi !"

Une sorte de brouhaha règne dans la fosse. La foule se demande sûrement de quoi elle parle. Capsica, elle, a l'air d'avoir compris, et prend un visage sérieux. Elle retire ses lunettes de soleil, révélant un regard bien moins chaleureux que prévu.

Capsica : "Pas ici. Veuillez me suivre. Red Pumpkin chéri, vous voulez bien annoncer que le spectacle est reporté à demain ? Vous serez un amour."

Red Pumpkin (déçu) : "Vous… bien, comme vous le voulez."

Tandis qu'il fait son annonce, Safran relève un détail important.

Safran : "Minute… elle a bien dit "Chaosah" ? Oh non, ça veut dire que…"

La fin de sa phrase émerge de la foule, sous les huées dues à la mauvaise nouvelle de Red Pumpkin, et grimpe sur la scène. Safran met sa tête dans sa main.

Safran : "J'aurai dû me douter que tu étais derrière tout ça, Pepper !"

Pepper (lui adressant un signe de main et un sourire gêné) : "Euh… salut, Safran ! Ça boume ?"

Scène 2 : Le Maître impitoyable

Pepper, Chicory, Capsica, Safran et ses camarades se retrouvent au cœur même du volcan, dans une petite zone derrière la scène qui, à en juger par les accessoires de scène et les différentes tenues accrochées, sert de coulisses aux demoiselles du spectacle. Chicory et Capsica s'installent sur une des tables de couture, face à face, tandis que Pepper trifouille les tenues de scènes.

Capsica (avec un air très sérieux) : "Très bien. Vous dîtes vous appeler Chicory, c'est bien cela ?"

Chicory : "Tout juste ! Et j'ai aussi dit que je voulais votre sceau, et vite ! Mon héritière et moi-même sommes pressées."

Capsica : "Votre héritière, hein ? Dis-moi, Safran chérie, n'est-ce pas la jeune sorcière dont tu ne cesses de te plaindre ?"

Safran (exaspérée) : "Oh que oui, c'est bien elle, Maître. La connaître est vraiment un fardeau dont je me serais bien passé…"

Pepper (observant une des tenues de scène) : "Non mais c'est une blague ?! Vous alliez sérieusement défiler avec aussi peu de tissu sur le corps ?!"

Safran (rougissant, arrachant la tenue à Pepper) : "Veux-tu garder tes mains dans tes poches, s'il te plaît ?!"

Capsica : "Je vois… (à Chicory) je suis navrée, chérie, mais je sais exactement pourquoi vous voulez ce sceau, et je n'ai pas pour habitude de donner des objets aussi importants et précieux à n'importe qui."

La luminosité ambiante diminue. Les élèves de Magmah commencent à prendre peur. Un éclat ténébreux enveloppe le corps de Chicory. Les poings serrés, elle s'approche de Capsica, en lui lançant un regard effrayant. Même Pepper a cessé sa fouille.

Chicory : "Premièrement, je ne suis pas n'importe qui ! Je suis Chicory, la créatrice de la magie la plus puissante qui existe sur ces terres ! Et deuxièmement, appelle-moi encore une fois "chérie", et je te jure qu'un bain de magma de ce volcan sera une promenade de santé en comparaison de ce que je vous réserve, à toi et tes ouailles."

Pepper n'avait jamais vu une telle tension entre deux personnes. Et pourtant, Chicory voue une haine mortelle envers Wasabi…
Elle est cependant surprise de voir que Capsica ne montre aucun signe de frayeur. Au contraire, elle continue de fixer Chicory fermement, en rayonnant de plus en plus. Bientôt, la lumière dégagée par le Maître de Magmah disperse les ténèbres de Chicory. Les élèves de Magmah retrouvent un peu de calme et de sérénité.

Pepper : "Oh là, là, ça sent pas bon, tout ça !"

Safran (à Chicory) : "Comment osez-vous vous adresser à mon Maître, espèce de…"

Capsica : "SAFRAN ! Je te prierais de ne pas répondre à ma place, tu veux ?"

Safran baisse aussitôt les yeux, rougissante.

Capsica : "Vous apprendrez qu'à Magmah, nous n’avons pas pour habitude de nous faire intimider. Accueil et spectacle ne riment pas avec couardise et incompétence. Et si vous voulez nous chercher des crosses, nous serons ravies de vous exterminer."

Chicory ne tressaille pas, mais a un mouvement de recul.

Pepper (discrètement à Safran) : "Eh bien, il vaut mieux éviter de l'énerver, votre Maître ! Les entraînements doivent être moins amusants que je ne le pensais…"

Safran (les yeux au bord des larmes) : "La ferme !"

Pepper remarque que ses camarades sont dans le même état. Il y en a cependant une qui est satisfaite : Chicory exécute un large sourire.

Chicory : "Ravie de constater que l'esprit de Magmah est toujours intact. Votre prédécesseur serait fière de vous. Elle aussi ne supportait pas qu'on lui marche sur les pieds."

Capsica : "Ne parlez pas d'elle en présence de mes élèves."

Chicory : "Oh, on se détend, d'accord ? Je sais reconnaître une puissante sorcière lorsque j'en vois une. Il ne fait aucun doute que vous méritez votre place. Pourrait-on maintenant parler affaire ?"

Capsica lui lance un regard noir. Puis, elle se tourne vers ses élèves. Son visage redevient amical.

Capsica : "Mes petites chéries, vous voudriez bien nous laisser quelques instants ? Je pense que ça va prendre du temps. Retournez peaufiner votre numéro, et faîtes en sorte qu'il soit délicieux pour les yeux !"

Les apprenties s'échangent un regard inquiet, puis décident d'obéir.

Capsica : "Safran chérie, tu restes ici."

Safran se retourne, interloquée.

Safran : "Euh… oui, mais pourquoi moi ?"

Capsica : "Eh bien, notre invitée a une apprentie comme témoin de cet échange. Alors je veux équilibrer la balance avec mon propre témoin."

Safran : "Euh… d'accord, Maître."

Capsica : "Tu es mignonne, Safran chérie."

Pepper constate que le sobriquet "Safran chérie" agace celle qui le subit au plus haut point. Pepper ne peut s'empêcher de se moquer discrètement. Safran agite un poing vengeur en guise de réponse.

Capsica : "Ainsi donc, vous voulez le sceau de Magmah."

Chicory : "Oui. Et le plus rapidement sera le mieux."

Capsica : "C'est encore au sujet de cette soi-disant perturbation de l'équilibre du Réa ?"

Chicory : "Oui. Tout est vrai dans votre phrase, sauf le "soi-disant" qui était de trop."

Capsica : "Hum. Eh bien, je me dois de maintenir mon refus. Trop de sang a été versé durant la Guerre, je ne tiens pas à ce que tout recommence."

Chicory : "Je pense que niveau sang versé, Chaosah vous surpasse largement ! Et ce record ne sera rien en comparaison de la catastrophe qui nous attend si vous persistez à ne pas vouloir me donner ce sceau !"

Capsica : "Je suis navrée, cher Maître, mais ma décision est prise."

Un petit silence s'élève. Pepper ne peut s'empêcher de continuer à rire et se moquer, sous les yeux assassins de Safran.
Chicory a alors un petit sourire.

Chicory : "Bien. Que diriez-vous d'un petit défi ?"

Capsica (soudainement intéressée) : "Un défi ? De quel genre ?"

Chicory : "Oh, je ne sais pas encore, mais un défi mettant en jeu le sceau. Si nous gagnons, nous remportons le sceau. Dans le cas contraire, nous vous laissons tranquille avec votre "précieux". Qu'en dîtes-vous ?"

Le Maître de Magmah réfléchit. Elle semble très intéressée par ce défi lancé par Chicory.

Safran (agacée par les rires de Pepper) : "Maître, puis-je me permettre de vous soumettre une idée ?"

Capsica : "Hum ? Oui, Safran chérie ?"

Safran : "Puis-je me battre en duel contre cette espèce de sale gamine immature ? Je rêve de régler mes comptes avec elle une bonne fois pour toute !"

Pepper cesse de rire. Même Carrot semble inquiet. Capsica considère la proposition de Safran.

Pepper : "Attends, Safran, t'es pas sérieuse ? On ne va pas se battre, tout de même ! Safran ?"

Capsica : "Eh bien, pourquoi pas ! Il y a longtemps que nous n'avons pas pratiqué de duel ! Ce sera là l'occasion de voir qui suit le meilleur entraînement ! Qu'en dîtes-vous, Chicory ?"

Pepper croise les doigts pour que Chicory refuse. Cependant, cette dernière, les bras croisés, répond avec un sourire de défi :

Chicory : "Ce sera parfait."

Scène 3 : Pepper vs. Safran

Peu enjouée à l'idée de se battre contre une amie, Pepper suit quand même Chicory, Capsica et Safran, en tête, qui marche en vitesse, les poings serrés, visiblement contrariée.
Pepper s'approche de Chicory et lui murmure :

Pepper : "Vu le refus dont elle a fait preuve au sujet du sceau, je m'étonne que le Maître de Magmah ait accepté le défi aussi facilement…"

Chicory : "Rien de sorcier là-dedans, tout était calculé. Une règle importante de Magmah stipule que "Une sorcière de Magmah ne refuse jamais un défi". Je n'ai fait que l'utiliser."

Pepper : "Ah… en tout cas, je préfère être franche avec vous, Maître…"

Chicory : "Je te l'ai déjà dit : appelle-moi simplement Chicory."

Pepper : "Oui, Chicory… ce défi ne m'emballe pas du tout ! J'ai aucune envie de me battre…"

Chicory : "Ne t'inquiète pas, chère Pepper. Tout va bien se passer, crois-moi."

Chicory semble confiante. Cette assurance ne fait que mettre davantage de pression sur Pepper.
Elles arrivent dans un immense espace où un lac de lave repose, peignant le lieu d'une solennité bien trop importante pour le simple duel qui se prépare.
Pepper et Safran se placent d'un bout à l'autre de la pièce, face à face. Safran a l'air impatiente de commencer, et effectue quelques étirements. Pepper se contente de trembloter légèrement.
Bientôt, Red Pumpkin vient rejoindre les maîtres, placées sur le côté.

Capsica : "Je propose que notre ami supervise le match. Vous pouvez faire confiance en sa neutralité."

Chicory : "Ce sera parfaitement inutile, vu que Pepper va mettre une peignée à cette petite starlette superficielle. Mais faîtes comme vous le sentez."

Pepper a l'impression que le duel va s'effectuer entre Capsica et Chicory.

Red Pumpkin : "Hem ! OH OUI, mes chères amies ! Le match entre l'immense, la talentueuse, l'impitoyable Safran et notre challengeur va débuter !"

Chicory : "Hum… la neutralité, hein ?"

Red Pumpkin : "Aucune potion ni accessoire n'est autorisé, il s'agit de magie pure ! Le match prend fin lorsque l'une des deux combattantes est incapable de se battre ! Êtes-vous prêtes, mesdemoiselles ?"

Safran (faisant craquer son cou) : "Oh que oui ! Pepper, prépare-toi à souffrir ! Je vais te faire payer tous les affronts que tu m'as fait subir !"

Pepper : "Mais… on ne pourrait pas juste régler ça au pile ou face ?"

Red Pumpkin : "QUE LE COMBAT COMMENCE !"

Pepper n'a pas le loisir de rester immobile bien longtemps. Safran lui envoie un déluge de flammes, qu'elle a bien du mal à esquiver.

Pepper : "La vache ! Elle ne plaisante pas, quand elle s'énerve ! Chicory a raison : ce sont des sauvages, en fait !"

Safran : "Je te signale que j'entends tout ce que tu dis !"

Pepper : "Oups ! Euh, je voulais dire que… AH !"

Elle évite une deuxième déflagration, en forme d'étoile filante.

Pepper : "Tu es sûre qu'on ne peut pas juste en discuter tranquillement ? On n'est pas obligées de se battre !"

Safran (arborant un sourire narquois) : "Aurais-tu peur, Pepper ? Ce n'est plus si facile de se moquer de moi et de me spolier tous mes biens, maintenant, hein ? Je te garantis que je vais te faire rôtir !"

Pepper : "Gloups !"

Safran envoie une pluie de météorites faîtes de flammes. Pepper ne peut pas toutes les éviter et reçoit quelques dégâts collatéraux. Les brûlures sont très douloureuses.

Red Pumpkin : "Nouvelle salve de la part de Safran ! Cette fois-ci, Pepper n'a pas pu l'éviter ! La voici au sol ! Serait-ce déjà la fin du combat ?"

Chicory : "PEPPER ! Relève-toi ! Tu es l'héritière de Chaosah ! Tu ne veux tout de même pas me faire honte devant Magmah, tout de même ? Réagis et bats cette petite pimbêche !"

Safran (choquée, à Chicory) : "Qui est une petite pimbêche ?!"

Pepper essaie d'oublier ses douleurs. Elle se relève avec difficultés.

Pepper (rayonnant d'énergie noire) : "Vous avez raison, Chicory. Je ne peux pas me faire battre aussi facilement, surtout par une sorcière aussi superficielle et prétentieuse qu'elle."

Safran : "Pardon ?! Qu'est-ce que tu as osé dire ?!!"

Pepper envoie un sort explosif vers Safran. L'impact fait trembler toute la salle, et perturbe le lac de lave.

Pepper : "J'ai dit que tu étais superficielle et prétentieuse ! Tu l'as toujours été ! Tu as toujours pris un malin plaisir à m'humilier et me manquer de respect, même lorsque j'essayais de t'aider ! Il n'y a qu'à voir ton comportement depuis que tu as gagné ce concours de magie ! Tu te prends pour le centre du monde, pour une sorcière très douée, et tout le monde t'adule ! Alors que moi, je travaille sans relâche pour être une bonne sorcière, dans le respect des traditions ! Si tu veux mon avis, tout ce que je t'ai emprunté sans te le rendre, toutes les moqueries que j'ai formulées, étaient un juste retour des choses !"

Safran émerge de l'explosion. Ses vêtements ont été endommagés, mais cela ne semble pas perturber sa colère.

Safran : "C'est vraiment ce que tu penses ?!!"

Pepper : "Oui, c'est ce que je pense, "Safran chérie" ! Amène-toi, je t'attends !"

Safran (préparant une attaque) : "Alors là…"

Les deux jeunes sorcières commencent alors une phase très agressive du combat, où elles enchaînent différents sortilèges, qui ratent et qui réussissent.

Red Pumpkin : "Après une sévère explication entre les combattantes, nous assistons à un déluge d'attaques très puissantes ! Il s'agit d'un règlement de compte acharné auquel nous assistons ! Et la sorcière de Chaosah ne s'en sort pas si mal !"

Chicory : "Pas si mal ? Il est clair qu'elle domine son adversaire, oui ! On parle de la magie du chaos, tout de même !"

Capsica : "Si j'étais vous, je ne serai pas aussi catégorique, Maître de Chaosah. Regardez-les, je crois qu'elles sont de puissance égale."

Le déluge de sorts cesse. La fumée dégagée se disperse, révélant les deux combattantes, essoufflées, tenant difficilement debout, les vêtements en lambeaux, le corps couvert de blessures. Elles se font face un instant sans bouger, comme un temps mort négocié.

Pepper : "Je dois avouer que tu es très forte, Safran. Tes sorts sont toujours parfaits."

Safran : "Merci. J'ai sous-estimé ton potentiel, moi aussi. Tu frappes très fort."

Pepper : "Alors, qu'est-ce qu'on fait ? Tu veux vraiment aller jusqu'au bout de ce duel ? Parce que je te préviens : en face de mon fondateur en personne, je ne peux pas perdre !"

Safran : "Une sorcière de Magmah qui se respecte va toujours au bout des défis qu'on lui lance. Je ne peux pas faire l'affront de stopper le combat devant mon Maître. Il en va de mon honneur et de celui de Magmah !"

Pepper : "Très bien. Je pense qu'il s'agit là de la dernière attaque. Je te préviens : je vais tout donner !"

Safran : "Mais j'y compte bien !"

Pepper concentre son énergie. Il est temps de tenter une nouvelle fois le sort de Désordre. La puissance du sort qu'elle prépare est palpable.

Pepper : "Je n'ai pas oublié ta trahison, l'été dernier. Considère ce sort comme ma vengeance personnelle, pour m'avoir dénoncée aux autorités !"

Elle essaie de visualiser le désordre qu'elle veut provoquer. Elle a cependant du mal à comprendre la notion, et envoie son sort. Rien de bien exceptionnel se passe.

Red Pumpkin : "Quelle erreur de la part de Pepper ! Son sort a manqué sa cible !"

Safran (moqueuse) : "Wah, quelle vengeance ! J'en suis toute retournée ! Me voilà bien punie !"

Capsica : "On dirait bien que votre protégée manque d'entraînement, chérie."

Chicory serre les dents. Pepper perd un peu en confiance d'avoir déçu son fondateur. Elle décide de se rabattre sur un autre sort qu'elle maîtrise mieux.

Pepper : "Je suis désolée, Chicory. Je compte bien me rattraper avec…"

Mais elle reçoit une petite boule de flamme dans le torse, qui la projette sur plusieurs mètres. Elle tombe par terre, et éprouve des difficultés à se relever. Safran s'approche de son adversaire, et pose son talon sur Pepper en signe de domination.

Safran : "La victoire ne revient pas forcément au plus fort, mais plutôt à celui qui maîtrise le mieux ses sorts ! Tu auras le temps de méditer ça pendant que tu te remettras de ce coup de grâce !"

Elle lève les bras avec un sourire démoniaque.

Chicory : "Elle oserait frapper un adversaire au sol ?! Ce n'est pas dans les règles ! Dis-donc, face de citrouille, pourquoi tu ne l'arrêtes pas ?"

Red Pumpkin : "Euh… il n'a jamais été stipulé dans les règles que c'était interdit !"

Capsica (avec un sourire) : "Peut-être cela vous apprendra-t-il à formuler correctement vos défis avant de les proposer."

Chicory serre les dents. Elle ne peut que regarder Safran concentrer son feu tandis que Pepper est immobilisée au sol.

Pepper : "Safran… je te connais, tu n'oserais pas frapper quelqu'un à terre !"

Mais Safran semble être entrée dans une transe jubilatoire. De plus en plus de feu se forme au-dessus, sous forme d'une boule. Carrot veut intervenir pour arrêter Safran, mais une barrière invisible l'empêche d'entrer sur le terrain.

Safran : "Tu vas goûter à ma plus puissante attaque !"

Chicory : "Elle va finir par la tuer ! J'ordonne qu'on stoppe ce combat immédiatement !"

Capsica (impassible) : "Malheureusement, cher Maître… vous n'avez aucune autorité ici. Vas-y, Safran chérie."

Pepper : "Attendez ! C’est inutile, vous voyez bien que je suis hors combat ! Safran, je sais que nous ne sommes pas en bons termes, mais tu ne vas pas aller jusque là ! SAFRAN !"

Safran achève son immense boule de feu. Sans hésiter, elle la jette sur Pepper. Cette dernière ferme les yeux en priant pour ne pas succomber.
Mais la chaleur ne vient pas. En rouvrant les yeux, elle voit une Safran, désemparée, les bras levés… sans aucune boule de feu à jeter. Elle regarde ses mains, abasourdie.

Safran : "Mais… mais pourquoi ? Pourquoi je n'arrive plus à générer de magie ?"

Elle sent alors son pied dominateur être repoussé. Elle regarde Pepper se relever, avec un terrible regard. Safran se sent légèrement apeurée.

Safran : "Euh… ha, ha ! Je t'ai eue ! Franchement, tu as bien cru que j'allais te lancer cette boule de feu à bout portant, n'est-ce pas ? Mais je ne suis pas une sauvage, ha, ha ! Jamais je ne l'aurais fait, hein Pepper ? Pepper ? Je peux savoir ce que tu fais ?"

Pepper, en colère, régénère le sort de Désordre manqué qu'elle a tenté de lancer sur Safran un peu plus tôt. Il semble même plus puissant qu'avant. Bien plus puissant.

Safran (en panique) : "Attends, attends ! Je n'ai plus de magie ! Ce serait injuste de me lancer un sort, n'est-ce pas ? Tu es d'accord ? Pepper ? PEPPER ! JE T'EN PRIE, ARRÊTE !"

Pepper : "Prends ça."

Elle n'a aucun mal à voir le désordre qu'elle veut lancer. Elle envoie son sort sur Safran. De terribles explosions s'ensuivent, suivi d'un cri de douleur. Des perturbations spatiales envahissent la zone de combat, comme si l'espace se désagrégeait. Elles finissent par s'estomper. Pepper est toujours debout. Safran, elle, est allongée par terre, incapable de se relever.

Red Pumpkin : "Je… c'est incroyable ! Safran n'est plus capable de se battre ! Pepper le challengeur remporte le duel !"

Pepper met alors sa colère de côté et se précipite sur Safran.

Chicory (satisfaite) : "Bien. Je savais bien qu'elle se prendrait une peignée ! Je crois que vous avez un petit quelque chose pour moi, non ?"

Capsica (regard noir) : "Une minute, vous permettez ? Une de mes petites chéries a besoin de soins !"

Le Maître de Magmah accourt vers Safran. Pepper est déjà accroupie devant elle.

Pepper : "Tout va bien, Safran ? Rien de cassé ?"

Safran (en sanglots) : "Va-t-en, toi ! Tu m'as humiliée devant mon Maître ! Snif !"

Capsica : "Poussez-vous ! Oh, ma Safran chérie ! Regarde dans quel état elle t'a mis ! Ne t'en fais pas, tu t'es bien battue ! Je suis fière de toi, ma cocotte ! Laisse-moi te refaire une beauté !"

Elle déverrouille une fiole qu'elle avait sur elle, et verse son contenu sur les blessures de Safran. Celle-ci gémit quelques peu, mais les blessures semblent disparaître à vu d’œil.

Pepper : ""Dans quel état elle t'a mis"… ouais, ben j'ai envie de dire que je suis aussi amochée qu'elle, si ce n'est plus…"

Chicory : "Ne les écoute pas. Je suis fière de toi, chère héritière. Tu lui as mis la pâtée de sa vie ! Elle réfléchira à deux fois avant de t'insulter, la prochaine fois !"

Pepper : "J'ai plutôt l'impression que je n'ai fait qu'empirer les choses…"

Après un petit instant de silence :

Pepper : "Euh… vous avez des potions de soin, vous aussi ? Parce que je ne veux pas faire celle qui se plaint mais… j'ai super mal partout !"

Scène 4 : Piège sylvain

Une fois les deux duellistes rafistolées, Chicory et Pepper ont pu recevoir, non sans quelques ressentiments, le sceau tant convoité. Elles partent en direction de la forêt d'entraînement d'Hippiah, que Pepper connaît bien. Avant de partir, Capsica a affirmé devant Chicory que si Safran n'avait pas été à court de Réa, l'issue du match aurait été autre. Chicory a totalement nié ce fait et s'est emparée du sceau qu'on lui tendait. Safran a juré qu'elle se vengerait pour cette humiliante défaite.
Sur le chemin d'Hippiah, Pepper s'interroge.

Pepper : "Je n'arrive pas tellement à comprendre ce qui est arrivé à Safran… pourquoi sa boule de feu s'est évaporée ?"

Chicory : "Il me semble pourtant que la question a eu sa réponse. Cette petite sotte a trop forcé et s'est retrouvée à court de Réa, voilà tout. D'où l'importance de bien travailler son utilisation de Réa."

Pepper : "Je n'ai jamais vraiment compris ce qu'était le Réa, en définitive. Je sais qu'on l'utilise pour faire notre magie, mais qu'est-ce que c'est ? Une particule ?"

Chicory : "Ce serait un peu réducteur de ne le voir comme une simple particule. Le Réa est l'essence même du pouvoir magique qui s'écoule dans Hereva. Il existe bien des manières de l'utiliser, mais ce n'est jamais sans travail. Prends garde aux personnes qui prétendent connaître un moyen de régénérer le Réa sans le moindre effort. Il faut énormément de travail sur soi et ses émotions pour espérer le manipuler de façon optimale. A priori, n'importe qui peut s'en servir, même les personnes sans capacités particulières. Les fermiers, par exemple, l'utilisent en petite quantité pour les tâches quotidiennes. Mais il est évident que nous, sorcières, sommes avantagées par notre proximité au Réa. Il est bien évidemment plus simple de maîtriser le Réa en prenant des cours dans une école, où on apprend non seulement aux élèves à lancer des sorts et fabriquer des potions, mais aussi à manipuler le Réa le plus consciencieusement possible, afin de ne jamais être à court."

Pepper : "Ah… donc Safran n'a pas pu générer suffisamment de Réa pour sa dernière attaque ?"

Chicory : "C'est l'explication la plus plausible. Elle a voulu trop forcer, et le Réa est très sensible aux émotions, surtout ces derniers temps, avec les perturbations que nous subissons. Vu son tempérament de feu et son attirance pour la scène, je suppose que ce n'est pas la première fois que ça lui arrive… si tu veux éviter que ça t'arrive aussi, surtout sois très méticuleuse avec tes intentions, et tes sentiments. Vois le Réa comme une matière vivante avec laquelle tu essaies de travailler."

Pepper : "Très bien, Maître. Euh, je veux dire, Chicory."

Chicory : "Oui. Je suis très satisfaite de ton dernier sort de Désordre. Il était vraiment puissant. Je ne suis pas étonnée que Thym t'ait choisie comme élève."

Pepper : "C'est bien la première fois qu'un de mes maîtres me complimente ! Je vous remercie ! Même si je ne suis pas très fière d'avoir mis Safran dans cet état… en tout cas, je ne pensais pas réussir ce sort aussi facilement la deuxième fois ! Ni qu'il serait aussi puissant !"

Chicory : "Tu vas devoir t'y faire, Pepper. Tu es une sorcière très puissante. Avec toi comme héritière, je ne suis pas inquiète : Chaosah a encore de longues années devant elle."

Le cœur rempli de fierté, Pepper suit le mentor qu'elle a toujours rêvé d'avoir sur le chemin d'Hippiah. Pendant le voyage, Chicory donne à Pepper des conseils sur la façon de ne plus rater le sort de Désordre.

Chicory : "Thym a dû te demander de visualiser le désordre que tu veux générer. En réalité, il faut aller au-delà d'une simple visualisation. Essaie de te mettre à sa place, d'"être" le désordre, en quelque sorte, et de maîtriser chaque particule que tu génères. Essaie de devenir la graine de l'aléatoire que tu provoques. Vu ton potentiel, je pense que tu y arriveras sans peine si tu vois les choses ainsi."

Pepper : "Ah… d'accord, je vais essayer ! Vous êtes vraiment un très bon professeur, Chicory ! Mes marraines passent leur temps à me crier dessus sans rien m'expliquer…"

Chicory : "C'est l'âge, ça. On devient de moins en moins patient. C'est pour cela que j'ai choisi une apparence plus jeune en me transformant en esprit !"

Sur un ton léger où Pepper peut enfin dire du mal de ses marraines sans se faire réprimander, les deux disciples du Chaos finissent par survoler la forêt dense où les sorcières d'Hippiah s'entraînent.

Pepper : "Cette forêt me rappelle des souvenirs…"

Chicory : "Oui, j'ai cru comprendre que tu avais été un disciple d'Hippiah avant que Thym ne vienne te chercher. Et j'ai comme l'impression que les souvenirs que tu évoques ne sont pas si bons que ça…"

Pepper : "Ça vous pouvez le dire ! Je me rappelle seulement de moqueries, d'échecs et de sanglots ! Le seul aspect positif, c'est que c'est ici que j'ai rencontré Carrot. Pas vrai, petite canaille ?"

Carrot sort de son sac et bondit sur l'épaule de sa maîtresse en se frottant contre sa joue.

Pepper : "Hi, hi ! Malgré toutes mes ratées, je pense quand même que Chaosah me correspond davantage. Faire pousser des plantes, c'est bien mignon, mais y a plus palpitant à faire, je pense !"

Chicory : "Oh, détrompe-toi si tu prends les sorcières d'Hippiah pour de simples horticulteurs ! Elles sont redoutables quand elles le veulent ! Leur maîtrise de la nature et de l'énergie tellurique est proprement remarquable ! Je ne suis pas aussi confiante pour récupérer leur sceau que je l'étais à Magmah…"

Pepper : "Ah bon, à ce point-là ? Mais vous savez, à part accélérer la pousse des plantes et installer des pièges dans la forêt pour attraper les intrus, je ne faisais rien d'exceptionnel à Hippiah !"

Chicory : "Tu étais trop jeune, Pepper. Il faut toujours commencer par la base avant d'aller plus l… attends, tu as bien parlé de pièges dans la forêt ?"

Pepper : "Oui pourquoi - AAAAHHH !"

Voilà que Pepper se retrouve piégée dans un enchevêtrement de lianes qui vient de se refermer sur elle. Chicory a juste eu à s'écarter pour éviter le piège.

Pepper : "Bon sang ! J'avais oublié qu'ils étaient aussi hauts dans les arbres !"

Chicory : "Il faut toujours rester vigilante lorsqu'on conduit un balai. Le moindre signe d'inattention peut être fatal. Tu vas devoir travailler cela si tu veux progresser."

Pepper : "Je tâcherai d'y penser, la prochaine fois ! Mais pour l'instant, vous pourriez m'aider à me sortir de là ?"

Chicory (croisant les bras) : "Eh, je ne suis pas le service des urgences sylvestres ! Et je ne serai pas toujours là pour te venir en aide ! Prends cette mésaventure comme un nouveau défi à relever, jeune héritière !"

Pepper : "OK, n'en dîtes pas plus, j'ai compris : vous êtes totalement incapable de m'aider, n'est-ce pas ?"

Chicory joue de nouveau avec ses doigts.

Chicory (gênée) : "À mon époque, les sorcières d'Hippiah ne lançaient pas ce genre de protection, donc…"

Pepper : "Pourquoi je dois toujours me retrouver dans des situations délicates en me baladant avec des filles tout droit sorties d'un objet ?"

Le piège s'agite soudainement. Aussitôt, une forme sombre et rapide bondit sur Pepper et l'emporte avec elle à la vitesse du vent. Chicory se lance à sa poursuite.

Chicory : "EH ! Pas touche à mon héritière !"

Elle finit par arriver dans une grande clairière éclairée par le soleil. Un immense bâtiment en bois se dresse devant elle, de l'autre côté d'un léger filet d'eau : l'école d'Hippiah. Quelques sorcières sylvestres la regardent se diriger à toute vitesse à l'intérieur du bâtiment. D'autres disciples d'Hippiah poussent un cri en évitant Chicory et sa proie. Cette dernière entre dans une pièce imposante, où mobiliers et plantes ne font qu'un. Une femme rousse aux oreilles pointues, portant un bandeau dans les cheveux et tenant un arrosoir, se retourne subitement, ce qui permet à Chicory de découvrir la nature de la forme sombre qu'elle poursuivait.
En désignant son butin ligoté sur son épaule (qu'elle jette à terre sans vraiment de délicatesse), une jeune sorcière aux oreilles et queue de raton-laveur exprime d'une voix forte :

Camomille : "Maître Basilic ! Mon piège a capturé un intrus !"

Les deux sorcières d'Hippiah sont très étonnées lorsqu'elles se rendent compte qu'elles connaissent parfaitement l'intruse.

Camomille (surprise) : "Pepper ?!"

Pepper : "Euh… bonjour Camomille ! Maître Basilic… ça fait un bail, n'est-ce pas ?"

Basilic (croisant les bras) : "Tiens donc ! Regardez donc qui vient nous rendre visite ! Il s'agit de la meilleure élève que j'ai jamais eue, non ? Jolie prise, Camomille !"

Pepper : "Oui, oui, c'est bien moi… vous pouvez me détacher maintenant ?"

Basilic : "Peut-on savoir ce qui te ramène ici ? La nostalgie ? Des envies masochistes ?"

Chicory : "Une requête des plus sérieuses !"

Le visage du Maître d'Hippiah passe de l’espièglerie à la frayeur. Elle se recule dans un coin devant Chicory, qui décide de faire étal de sa bouille la moins sympathique.

Basilic : "Je… je vous reconnais, vous ! Vous devriez être…"

Chicory : "Morte, oui, je sais ! Mais j'ai décidé de jouer les prolongations ! C'est mon héritière que vous avez bâillonnée comme un vulgaire animal ! Je vous serais gré de la détacher, et en vitesse !"

Basilic : "Camomille, détache-la !"

Un peu déstabilisée, Camomille s'exécute. Elle aide Pepper à se relever avec force et brutalité. Cette dernière époussette ses vêtements couverts de poussière et de terre.

Pepper (massant son épaule qui a manqué de se disloquer) : "Merci, Camomille…"

Basilic : "Bien… j'ai cru comprendre que vous aviez une requête à me formuler ?"

Chicory : "Exact. Vas-y, Pepper."

Pepper : "Euh… eh bien, nous sommes venues vous demander votre sceau."

Basilic : "Mon seau ? Qu'est-ce que vous pourriez bien faire de mon seau ? Arroser mes plantes à ma place ?"

Pepper : "Quoi ? Non, non, pas ce genre de seau ! Le sceau d'Hippiah permettant d'activer l'amulette de l'Arbre de Komona !"

Un petit silence s'élève. Toujours effrayée, Basilic regarde alternativement Pepper et Chicory d'un œil méfiant.

Basilic : "Ma question persiste quand même : que voulez-vous en faire ?"

Pepper : "Hereva subit des perturbations en ce moment. L'Arbre est le seul moyen de les rectifier. On a pour cela besoin de l'amulette !"

Le regard méfiant de Basilic se reporte sur Chicory.

Basilic : "Et c'est cette sorcière qui t'a envoyée en mission, c'est bien cela ?"

Pepper : "Euh… oui, mais on s'en fiche ! La menace est réelle !"

Chicory : "Et "cette sorcière" a un nom, je vous rappelle !"

Basilic emmène Pepper à part.

Basilic : "Écoute-moi bien, Pepper : cette femme est dangereuse ! J'ai lu de terribles récits sur sa cruauté et sa folie ! Tu ne dois pas lui faire confiance !"

Pepper : "Quoi ? Vous délirez ! C'est une sorcière exceptionnelle qui a beaucoup étudié ! Et elle est sans doute le meilleur mentor que j'ai jamais eu."

Cette pique est bien entendu destinée à son ancien maître, qui ne l'a jamais soutenue. Un peu gênée, Basilic insiste.

Basilic : "D'accord, j'aurais peut-être dû être plus patiente avec toi. Mais ça n'a aucune importance ! Tu n'as pas idée de ce que cette folle est capable de faire !"

Chicory : "Oh, oh ! "Cette folle" ! On dirait que ma réputation me précède !

Pepper se retourne vers la sorcière qu'elle admire tant, prise par une peur soudaine.

Pepper : "Chicory… ne me dîtes pas que ces rumeurs sont vraies ?!"

Chicory : "Bien sûr que non ! Il s'agit de calomnies écrites il y a longtemps par des sorcières beaucoup trop jalouses et faibles pour espérer me surpasser ! L'ancien Maître d'Hippiah, entre autre, ne supportait pas que je réussisse aussi bien à un âge aussi jeune, alors à défaut de pouvoir faire mieux avec ses trois feuilles et ses radis, elle a préféré essayer de convaincre tout le monde que j'étais un monstre totalement loufoque !"

Basilic : ""Ses feuilles et ses radis", ben voyons ! Bien sûr ! Il faut forcément que ça se termine par des vannes !"

Chicory : "Désolée de casser l'image que vous aviez d'elle, ma chère, mais contrairement à de redoutables disciples d'Hippiah qui m'ont donné du fil à retordre, votre prédécesseur était la sorcière la plus médiocre et méprisable que j'ai jamais rencontrée !"

D'un geste brusque, Camomille tente de se jeter sur Chicory, mais passe à travers.

Chicory : "Quelle petite sauvageonne ! Et stupide, en plus : elle n'a même pas remarqué que j'étais un esprit !"

Camomille : "Maître Botanic n'était pas médiocre ! C'était la meilleure fabricante de potions à base d'herbes médicinales de tout Hereva ! Je ne peux pas vous laisser proférer de tels mensonges !"

Basilic : "Camomille, je te prie de rester en dehors de ça ! Cette sorcière est dangereuse ! Retourne donc surveiller le périmètre !"

Camomille : "Mais…"

Basilic : "Pas de mais ! Exécution !"

Camomille sort de la pièce, en jetant un dernier regard noir à Chicory et Pepper.

Pepper : "Eh beh… je crois que je ne vais pas me faire que des amies dans cette histoire…"

Basilic : "Je me fiche de ce que vous pensez de mon regretté Maître. Je vous demanderais de partir d'ici, maintenant. Même si cela vous semble totalement improbable, j'ai encore du travail, figurez-vous !"

Chicory : "Très bien. Donnez-nous votre sceau, et nous disparaîtrons."

Basilic : "C'est hors de question ! Nous ne voulons créer aucun conflit, nous ! Et si je vous donne ce sceau, on pourra nous reprocher de l'avoir fait et nous attaquer ! Non, non, non, je refuse cette idée ! Je suis contre toute forme de violence !"

Pepper : "Je peux comprendre. Mais la situation est grave : les perturbations deviennent instables, et nous risquons une catastrophe planétaire si on ne fait rien !"

Basilic : "Tout ceci n'est que balivernes ! En tant qu'expert sur le fonctionnement de la nature et des plantes, je peux t'assurer que je le saurais si l'Arbre de Komona sentait des perturbations ! Ton Maître souhaite simplement s'emparer des pouvoirs de l'Arbre pour son profit personnel, et elle a profité de ta médiocrité et ta naïveté pour te faire croire n'importe quoi, voilà tout ! Maintenant, si vous voulez bien m'excuser, le successeur de l'horticultrice a du travail !"

Basilic reprend son arrosoir et poursuit son travail. Pepper se sent bouillir.

Pepper : "Alors vous pensez encore que je suis une enfant incapable de faire quoi que ce soit, n'est-ce pas ?"

Basilic : "Ton fondateur pense que mon Maître était une incapable, et je n'en fais pas toute une histoire, moi."

Pepper : "Vous croyez toujours que je suis une bonne à rien ! J'en ai assez ! Je m'engage à vous prouver que je suis capable de me débrouiller lorsque je reçois un enseignement digne de ce nom ! Je vous défie, Maître Basilic ! Et vous mettrez votre sceau en jeu !"

"Non mais qu'est-ce que je suis en train de faire ? Pas un autre défi, espèce d'idiote !" pense très fort Pepper. Mais elle ne cède pas, c'est trop tard maintenant.
Basilic semble réfléchir. Un sourire parcourt bientôt son visage.

Basilic : "J'accepte. À condition que tu mettes aussi ton sceau en jeu."

Pepper n'avait pas pensé à ça. Elle serre les dents. Est-il raisonnable de risquer la réussite de leur mission pour de vieilles querelles ? Un sceau est tout de même à la clé… elle n'a plus choix. Elle doit absolument réussir son duel.

Pepper : "Très bien. J'accepte."

Basilic : "Je connais le défi idéal pour cette occasion !"

Pepper se sent moins confiante tout à coup. Chicory, spectatrice, observe la scène, les bras croisés, le sourire aux lèvres.

Scène 5 : Duel au sommet

Toutes les sorcières d'Hippiah se sont réunies dans la cour. Même Camomille a quitté temporairement son poste pour assister au duel entre Basilic et Pepper. Cependant, elle ne cesse de jeter des coups d’œil dans la forêt, les oreilles aux aguets. Elle prend son rôle très au sérieux.
Chicory, les bras croisés, attend que le défi commence. Pepper et Basilic se font face. Pepper ne peut s'empêcher de se sentir nerveuse. Après tout, c'est un Maître qu'elle affronte.
Mais quelque chose ne tourne pas rond.

Pepper : "Attendez une minute ! N'aviez-vous pas dit que vous étiez contre toute forme de violence ?"

Basilic : "Bien sûr que si. Pourquoi ? Tu crois sérieusement que nous allons nous affronter physiquement ? Ha, ha, ha !"

Les apprenties rient avec leur maître. Cette situation est trop familière pour que Pepper garde l'intégralité de son sang-froid.

Basilic : "Ha… non, bien entendu, je te propose plus une sorte d'épreuve de magie. Puisque tu penses que l'enseignement que tu as reçu à Chaosah est meilleure que la mienne, tu vas utiliser ce que tu as appris pour contrer ma magie !"

Elle joint les mains. Une puissante aura verte l'entoure alors. Comme si des milliers de feuilles étaient venues se coller après elle dans un ballet ininterrompu. Les apprenties poussent un "Oooh !" d'admiration. Chicory, elle, hausse les épaules en lâchant un vague "Meh !", peu convaincue.
Basilic vise ensuite le sol avec ses mains. Celui-ci se met à trembler et une petite plante en germe, à vitesse élevée.

Basilic : "Empêche-moi de faire pousser un arbre, et je te donnerais ce que tu es venue chercher. Attention : interdiction de lancer des sorts en direction de l'adversaire ! Vas-y, éblouis-nous."

Paniquée, Pepper ne sait quel sort lancer. La petite plante commence à grossir de plus en plus.

Pepper : "Oh, là, là… qu'est-ce que je vais pouvoir faire ?"

Basilic : "Plus tu réfléchis, plus ce sera difficile pour toi d'y arriver ! J'espère que tu ne tenais pas trop à ton sceau !"

Nouveaux rires. Pepper grince des dents.

Pepper : "Très bien ! Vous voulez que je vous empêche de faire pousser votre arbre ? Eh bien prenez donc ça !"

Elle lance une puissante explosion en direction de l'arbre. Les spectateurs se protègent avec leurs bras.

Pepper : "Hé, hé, hé… alors ? Pas si mauvaise, l'ancienne élève, n'est-ce pas ?"

Elle sursaute en voyant un tronc surgir de la fumée provoquée par l'explosion.

Pepper (apeurée) : "Mon sort n'a absolument eu aucun effet !"

Basilic : "Toujours aussi dissipée, à ce que je vois ! On dirait que ce n'est pas le Maître qui t'enseigne, le problème, Pepper : c'est toi !"

Prise de panique, Pepper tente son nouveau sort, en utilisant la technique de Chicory.

Pepper : "Deviens le désordre… deviens le désordre…"

Mais les rires et son échec précédent l'empêchent de se concentrer. Elle ne parvient à générer une petite brume de désordre, inefficace face à Basilic.

Basilic : "Je ne rencontre pas bien de résistance, c'est décevant, quoi que prévisible… mon arbre est bientôt prêt, Pepper. J'espère que l'acceptation de ta défaite aussi !"

Les sorcières d'Hippiah encouragent leur Maître. Pepper se tourne vers Chicory. Mais cette dernière s'est désintéressée du duel. Les bras croisés, les yeux fermés, on dirait qu'elle fait la sieste.

Pepper : "Je… je crois que j'ai fait une grosse erreur. J'ai sous-estimé les pouvoirs d'un Maître… ou alors surestimé les miens ! Je ne peux absolument rien faire…"

Chicory apparaît alors brusquement devant elle.

Chicory : "PEPPER ! S'il y a bien une chose que je ne supporte pas de mes élèves, c'est l'abandon ! As-tu vraiment essayé de l'en empêcher ? As-tu réellement voulu la faire reculer, comme si ta vie en dépendait ? NON ! Si j'étais morte, je me retournerais dans ma tombe, tant c'est révoltant d'avoir aussi peu de volonté ! Alors tu vas me faire le plaisir de retourner devant ton adversaire et de remporter ce duel !"

Recevoir une claque aurait eu le même effet. Pepper se sent soudainement gonflée à bloc.

Pepper : "Vous avez raison. Je ne suis pas du genre à abandonner !"

Elle retourne vers Basilic. Son arbre est bientôt prêt.

Basilic : "Regardez donc qui revient par ici, mesdemoiselles ! Voilà un exemple parfait d'entêtement !"

Cette fois-ci, les rires sont plus difficiles à provoquer. Pepper est enveloppée d'une aura ténébreuse, avec un regard terrifiant.

Pepper : "Je vais vous faire regretter de ne m'avoir jamais prise au sérieux."

Elle lève les bras. Camomille a senti le danger et se jette sur son Maître.

Camomille : "Faîtes attention !"

Elles basculent un peu plus loin. Et Basilic constate qu'elle a eu raison de l'éloigner.
Pepper vient de déchirer l'espace pour ouvrir un trou noir. Un trou noir relativement puissant. Une incommensurable force d'aspiration s'en dégage. Les apprenties d'Hippiah, terrifiées, s'accrochent à ce qu'elles peuvent pour ne pas être aspirées à l'intérieur.
Même Carrot a bien du mal à s'accrocher à l'arbre qu'il a pris pour appui. Seule Chicory ne semble pas être affectée par le trou noir.
Pepper maintient son ouverture, aveuglée par sa détermination. Le bâtiment commence à se désagréger, petit à petit. Des branches d'arbre de la forêt sont arrachées et passent par la terrible ouverture.

Basilic : "Pepper ! Je t'en prie, arrête ! Je te donnerais tout ce que tu veux !"

Mais Pepper n'entend pas. Elle continue de maintenir son sort, tandis que la nature autour d'elle disparaît peu à peu.
Contre toute attente, Chicory se dirige vers Pepper.

Chicory : "Pepper, c'est bon. Arrête. Tu as largement remporté le duel. Pepper, stop. Pepper ! PEPPER ! ÇA SUFFIT MAINTENANT !"

Pepper réagit soudainement. Le trou noir disparaît d'un seul coup. Elle tombe à genoux, essoufflée. Comme si elle se réveillait d'un mauvais rêve, elle regarde lentement autour d'elle, et étouffe une exclamation d'horreur.
La cour est totalement dévastée. Les plantations ont été endommagées, le bâtiment fissuré et déformé, et plusieurs débris d'arbres et de végétations traînent sur le passage. Tremblante, Pepper se tourne vers Chicory.

Pepper : "C'est… c'est moi qui ai fait ça ?!"

Chicory approuve d'un signe de tête, l'air grave. Pepper se tourne vers Basilic. Il est évident que son arbre a disparu. Toutes ses élèves se sont réunies derrière elle, terrorisées. Basilic aussi est très effrayée par Pepper. Seule Camomille la fusille du regard.

Pepper : "Je… je ne voulais pas…"

Basilic : "Je savais bien que quelque chose clochait chez toi ! Et aller prendre des leçons auprès de ces folles de Chaosah n'a fait qu'empirer les choses ! Prends ce maudit sceau et va-t-en !"

Elle jette le sceau aux pieds de Pepper. Celle-ci ne le ramasse pas, et tente d'approcher le petit groupe d'Hippiah.

Pepper : "Je… je suis désolée. Si je peux faire quoi que ce soit…"

Basilic : "DU BALAI !"

Camomille fait jaillir des racines d'une taille gigantesque, et attrape Pepper avec. Carrot s'empare du sceau avant d'être capturé à son tour avec le balai de Pepper. Camomille jette Pepper et son équipement au loin. Chicory se contente de les suivre en silence, laissant le territoire d'Hippiah ravagé.


Acte 4 : Dans les profondeurs d'Aquah

Scène 1 : Le royaume sous-marin

Pepper se laisse porter par son vol plané, les yeux fermés. Elle n'arrive pas à réaliser ce qu'elle a fait. Si Chicory ne l'avait pas arrêtée…
Se laisser chuter n'est pas si terrible, au final. On a l'impression de se laisser porter par le vent… Pepper ressent une certaine paix l'envahir, nécessaire afin de refouler sa culpabilité profondément.
Elle sent soudainement une pression sur le long de son dos. Comme si un bâton venait de se coller à elle. En ouvrant les yeux et relevant légèrement la tête, elle remarque que son balai, de son propre chef, a décidé de stopper sa chute et de la porter vers le sol en douceur.
Elle quitte la forêt et se dirige vers un grand lac. Le balai a quelques soucis pour atterrir, et Pepper est projetée en avant. Elle fait quelques roulades sur elle-même avant de s'arrêter juste au bord du lac, une partie du corps dans l'eau. Une fois stabilisée, elle ne bouge plus. Les yeux de nouveau fermés, elle essaie de ne pas penser à ce qu'elle a fait.
Combien de temps passe ? Une minute, une heure ? Pepper n'arrive pas à oublier ce qu'elle a fait subir aux élèves d'Hippiah, ni la terreur avec laquelle elles la regardaient…
Pepper se redresse, et regarde son reflet déformé par l'ondulation de l'eau.

Pepper : "Je suis un monstre."

Chicory : "Non. Tu es seulement mal entraînée."

Pepper ne détourne même pas la tête vers Chicory, qui s'est installée en position assise à côté d'elle. Carrot vient rejoindre sa maîtresse, attristé par son état. Pepper le prend dans ses bras et le caresse, toujours morose.

Pepper : "C'est vous qui m'avez sauvée en faisant léviter mon balai jusqu'à moi ?"

Chicory : "C'était une sacrée chute. Elle t'aurait amochée."

Pepper : "C'est tout ce que j'aurais mérité. Je suis un monstre. J'ai été incapable de m'arrêter…"

Chicory : "Je te l'ai dit, Pepper. Dans les écoles de magie, on n'apprend pas juste à lancer des sorts, mais aussi à dompter ses émotions pour faire un meilleur usage du Réa. Tu n'étais seulement pas prête, c'est tout…"

Pepper : "Pas prête ? Vous croyez que c'est ça, le problème ? Non ! J'ai failli tout détruire sans m'en apercevoir ! Tout ça pour un défi idiot ! Comment ai-je pu faire ça à des sorcières aussi pacifistes, sérieusement ? Bon, j'ai un peu de rancœur pour Basilic, mais quand même ! Elle ne méritait pas un tel sort ! Je n'ai jamais réussi à générer un trou noir aussi puissant et aussi longtemps ! Qu'est-ce qui cloche chez moi ? Ne me dîtes pas que c’est encore dû aux perturbations dans le Réa, parce que je risque de péter un câble !"

Chicory : "Écoute, jeune héritière. Avant de dompter le Désordre magique, tu dois d'abord t'occuper de celui que l'on appelle émotion. Je t'ai poussée à poursuivre le duel face à une sorcière de haut niveau sans en tenir compte. Je suis responsable de ce qui est arrivé, j'aurais dû mieux te cerner avant de te pousser à te surpasser. Ne te torture pas, va. Tu restes une sorcière exceptionnelle, qui a seulement commis un erreur. Nous allons simplement entraîner cet aspect de ta personnalité, et tu verras : ce genre d'incident ne se reproduira plus, et tu n'auras plus de souci à te faire."

Pepper : "Que j'aimerais vous croire, Maître… ça vous ennuie si je pleure un peu ?"

Chicory : "Oui. Mais je vais me contenter de faire un tour en attendant que tu aies fini. Alors ne te retiens pas."

Chicory survole l'étendue d'eau, que Pepper tente malgré elle de remplir davantage. Carrot se blottit contre elle pour la consoler.

Pepper : "D'abord Safran, et maintenant Hippiah… qu'est-ce que je vais provoquer comme catastrophe la prochaine fois ? Faire exploser l'Arbre de Komona ? Remarque, si on voulait une fin tragi-comique à ce bazar, ce serait l'idéal…"

Elle regarde sa moitié de médaillon, nostalgique.

Pepper : "Fairy… tes pitreries m'ont rarement autant manqué… elle savait me faire rire même dans des situations aussi craignos que celle-ci… je me demande bien où elle est, en ce moment…"

Elle regarde à nouveau son reflet dans l'eau. Elle fronce les sourcils.

Pepper : "Allez, du nerf ! On a encore une mission à honorer, et je risque pas de m'améliorer en restant assise ici. Tu n'es pas d'accord, Carrot ?"

Son petit chat lui lance un sourire de motivation. Pepper le lui rend avant de se relever.

Pepper : "Maître Chicory ! C'est bon, je suis regonflée à bloc ! On peut passer à la suite ! Chicory ?"

Cette dernière scrute le lac, les bras croisés, en pleine réflexion. Elle revient vers Pepper.

Chicory : "Le déluge de larmes est passé, c'est bon ?"

Pepper : "Déluge, déluge… je ne pense pas qu'on puisse parler de déluge ! Une petite averse avant le beau temps, rien de plus !"

Carrot acquiesce avec entrain.

Chicory (ailleurs) : "Bien. Bien, bien, bien…"

Pepper : "Vous semblez avoir des soucis vous aussi, Maître Chicory. Euh, je veux dire, Chicory tout court."

Chicory : "Hum ? Non, c'est juste qu'en faisant le tour de ce lac… enfin, bref, je le trouve pas jojo, moi, ce lac !"

Pepper : "Pas jojo ? Que voulez-vous dire ?"

Chicory : "Je sens une magie antique reposer ici."

Pepper : "Antique ? Vous voulez dire ancienne ?"

Chicory (légèrement offensée) : "Je veux dire : qui date de mon époque."

Pepper : "Ah, oui… pardon. Et du coup, qu'est-ce qui ne va pas avec cette magie ?"

Chicory : "Hum… ça ressemble à une sorte de piège, de dissuasion pour les intrus. Pourtant…"

Pepper : "Pourtant ?"

Chicory : "Le royaume sous-marin d'Aquah ne se trouve pas du tout ici ! Ce n'est qu'un lac…"

Elle approche son visage de l'eau.

Pepper : "Euh… vous devriez faire attention, si ce lac est piégé comme vous le pensez…"

Chicory (haussant les épaules) : "Oh, tu sais, je suis un esprit ! Il ne peut pas m'arriver grand-chose, désorm…"

Elle n'a pas le temps de finir sa phrase. Un puissant tourbillon d'eau l'enveloppe. Il disparaît d'un seul coup, sans que Chicory ne réapparaisse.

Pepper : "Chicory ? Vous êtes toujours là ?"

Seules les ondulations du lac encore perturbé lui répond. Carrot cherche partout, mais ne trouve aucune trace de Chicory.

Pepper : "Je venais de la mettre en garde, bon sang de bonsoir ! Des fois, je me demande qui est le maître de qui ! Qu'est-ce que je vais pouvoir faire, maintenant ?"

Elle s'approche aussi du lac avec prudence. Elle découvre à nouveau son reflet.

Pepper : "Pourtant, j'ai moi-même touché le lac tout à l'heure, et il ne s'est rien passé…"

Elle n'a pas le temps d'expérimenter davantage. Sa bague se met soudainement à briller, intensément. Pepper se sent happée dans une sorte de passage, mais elle ne peut pas l'affirmer : la lumière rayonne beaucoup trop pour voir quoi que ce soit. Elle peut apercevoir un tas de particules agitées, se dirigeant dans n'importe quelle direction à toute vitesse.
La lumière disparaît. Pepper se sent flotter dans les airs : elle ne sent plus le sol sous elle. Elle ouvre les yeux et pousse un cri : elle n'est pas dans les airs, mais bel et bien sous l'eau ! Elle regarde autour d'elle : que d'eau, que d'eau ! Elle jette un coup d’œil au-dessus d'elle : elle ne peut même pas voir la surface !

Pepper : "Je dois être à une profondeur record ! Mais… comment j'arrive à respirer ?"

Elle s'aperçoit enfin qu'une sorte de bulle entoure sa tête.

Pepper : "Mais qu'est-ce que c'est que ce machin ? Et où est Carrot ? Carrot ! J'espère qu'il n'est pas resté tout seul à la surface…"

Elle sent que quelque chose la gratte dans le dos. En se retournant, elle aperçoit Carrot, avec la même bulle autour de sa tête, lui adresser un signe de patte, le balai de Pepper dans la gueule.

Pepper (prenant son balai) : "Merci, Carrot ! Tu es un amour d'avoir pensé à mon balai. Malheureusement, je ne pense pas qu'il soit utile ici… je me demande où on est, et surtout, comment on y est arrivés !"

Elle regarde sa bague. La symbole de Chaosah a cessé de briller.

Pepper : "Je parie que c'est encore un coup de Chicory ! D'ailleurs, où est-elle passée, cella-là, encore ?"

Mais Carrot, horrifié, désigne quelque chose derrière Pepper. En se retournant, elle voit un amas d'animaux foncer droit sur elle.

Pepper : "Je pense qu'il est temps de bouger d'ici, qu'en penses-tu, Carrot ?"

Celui-ci a déjà commencé à fuir. Pepper nage aussi vite qu'elle le peut, mais la natation n'était pas dans son programme d'apprentissage à Chaosah. Les animaux marins les rattrapent sans trop de mal et tentent de les capturer. Pepper se défend autant que possible, mais le kraken qui semble diriger la troupe a de solides tentacules. Elle se retrouve bientôt prise au piège.

Pepper : "Lâchez-moi ! Je ne suis pas comestible !"

Mais cela ne semble pas être dans les projets du kraken.

Pepper : "Vous l'aurez voulu ! Je suis contre la violence envers les animaux, mais vous ne me laissez pas le choix !"

Avant toute chose, elle tente de se calmer. Elle ne veut pas reproduire la même erreur qu'à Hippiah. Elle ne veut pas les blesser, mais seulement les effrayer.
Elle lance un sort explosif juste derrière elle. Le kraken, effrayé, est forcé de la relâcher, et de fuir avec toute sa troupe.

Pepper : "Ouais ! C'est vrai que ça marche mieux lorsqu'on maîtrise ses émotions, n'est-ce pas, Car…"

Elle ne l'a pas vu venir. Elle sent une douleur vive sur le dessus du crâne, puis le trou noir.

Scène 2 : Prison d'eau

Pepper ouvre difficilement les yeux. Elle peut voir un courant d'eau au plafond. D'ailleurs, en faisant le point, tout le plafond est fait d'eau. Les murs aussi. Trouvant ce détail curieux, Pepper essaie de se redresser sur son lit, mais la douleur à la tête la rappelle à l'ordre.

Pepper : "Aïe, aïe, aïe… ma pauvre tête a connu des jours meilleurs ! Qu'est-ce qui s'est passé ?"

Chicory : "Tu as été attaquée par des sirènes gardiennes."

Pepper sursaute. Chicory se trouve dans un coin, observant les murs aqueux, les mains dans le dos.

Pepper : "Vous voilà, vous ! On peut savoir où vous étiez passée ?"

Chicory : "Oh, il se trouve que la magie émanant du lac où nous nous trouvions était un sort de protection envers des intrus… disons… de mon type. Et qu'il s'agissait bel et bien d'une vieille entrée au royaume d'Aquah…"

Pepper : "Mais je croyais que l'entrée d'Aquah ne se situait pas vers ce lac !"

Chicory : "Mais, euh ! Le coin a drôlement changé depuis ! C'était une rivière imposante à l'époque !"

Pepper : "Mais j'hallucine… et le coup de la bague qui s'illumine, et qui m'amène ici comme par enchantement, comme si j'avais traversé un portail… c'est vous, aussi ?"

Chicory joue encore avec ses doigts.

Pepper : "Mais c'est pas vrai !"

Chicory : "Je ne pouvais pas laisser mon héritière toute seule, alors que j'étais sur le chemin d'Aquah !"

Pepper : "Oui, bien joué ! Grâce à vous, j'ai failli me faire bouffer par des créatures sous-marines, et je me retrouve bloquée ici ! C'était sans nulle doute une très bonne initiative !"

Chicory (agitant les poings) : "Mais, euh ! Je vous ai aussi protégés de l'eau avec des bulles pour respirer autour de vos têtes ! Mais ça, bien sûr, personne ne le relève !"

Pepper (lui faisant signe de stopper) : "Attendez !"

Pepper ressent comme un manque. Elle regarde précipitamment autour d'elle.

Pepper : "Carrot ! Où est Carrot ? Ne me dîtes pas qu'il a été dévoré par ces créatures des fonds marins !"

Chicory : "Détends-toi ! Ton greffier va très bien ! Il semble même être en appétit."

Chicory désigne le coin de la pièce où Carrot, la queue remuante, est très intéressé par les petits poissons qui passent à proximité du mur.

Pepper : "Je suis soulagée… ça me fait penser que je n'ai encore rien mangé, moi…"

Chicory : "Ah, les humains et leur estomac ! Que j'ai bien fait de devenir un esprit, c'est une perte de temps de moins !"

Pepper : "Oui, à la place, vous envoyez vos apprenties nourrir des poissons dans un lac…"

Chicory : "Eh ! Je pourrais aussi te faire d’énormes reproches sur toutes les erreurs que tu as commises, aspirateur à plantes !"

Pepper : "C'était aussi de votre faute, techniquement. Vous l'avez dit vous-mêmes !"

Chicory lui tire la langue et croise les bras en lui tournant le dos. Pepper ne peut s'empêcher de retenir un sourire. Non, bouder ne sied pas à une sorcière d'un tel niveau de compétence, surtout devant une de ses apprenties !
Pepper profite de cette pause pour regarder autour d'elle. Il s'agit d'une sorte de cube d'eau dans lequel elle est enfermée. Ou plutôt un cube d'air entouré d'eau. Curieuse, elle se lève… enfin, s'y reprend à deux fois à cause du second coup à la tête qu'elle a reçu, et s'approche du mur. Elle essaie de le toucher, mais contrairement à ses attentes, c'est comme s'il était en béton ! Aussi solide qu'un véritable mur…

Pepper : "C'est surprenant ! De l'eau solide qui n'est pas de la glace…"

Chicory (se retournant, oubliant sa bouderie) : "Oui, on dirait que nous sommes prisonnières de ces fichus poissons."

Pepper : "Quoi ? Même vous ?"

Chicory : "Même moi. Je ne peux pas passer à travers de l'eau enchantée pour former une barrière impénétrable. Ces fichues sorcières d'Aquah sont aussi talentueuses qu'elles sont insociables ! Rien n'a changé…"

Pepper : "Oui, j'ai entendu dire que les sorcières d'Aquah se montraient rarement en public…"

Chicory : "Elles arrivent même à être pires que ces snobs de Ah, c'est dire ! Elles n'ont aucune pitié pour les intrus. Je doute qu'on vienne nous délivrer un jour…"

Pepper : "Vous… vous n'êtes pas sérieuse ? Hein, Maître Chicory, vous plaisantez ? Elles ne vont tout de même pas nous abandonner ici ?!"

Chicory : "Oh que si, elles vont le faire. Les sorcières d'Aquah sont sans pitié. J'ai rarement croisé autant de cruauté gratuite de toute ma vie, et pourtant, j'ai rencontré Wasabi ! Elles m'ont déjà fait prisonnière, une fois."

Pepper : "Sans blague ! Pour quelle raison ?"

Chicory : "Tu crois qu'il leur faut une raison ? J'étais simplement venue leur poser une question sur leur magie, et boum ! En prison ! J'ai pu m'échapper via mon unique potion de télé-transport à l'époque, mais je n'ai plus les ingrédients pour la refaire… et encore, je remercie ma bonne étoile d'avoir pu l'utiliser : le précédent visiteur a été empalé sans vergogne. Tu as bien de la chance d'être encore en vie, ma petite. Ce ne sont pas des sorcières : ce sont des créatures sauvages qui défendent un territoire, c'est tout."

Pepper déglutit avec difficulté. Puis elle a soudain une idée.

Pepper : "Spiruline !"

Chicory : "Quoi, Spiruline ? Ne commence pas déjà à délirer, sinon tu vas sombrer dans la folie plus vite que prévu !"

Pepper : "Non ! Je connais une des sorcières d'Aquah ! Elle s'appelle Spiruline, elle a participé à un concours de magie où j'étais ! Si je pouvais la contacter, elle nous libérerait sûrement !"

Chicory : "Tu es amie avec une sorcière d'Aquah ?! Décidément, tu m'impressionnes ! C'est un exploit qui dépasse l'entendement !"

Pepper (gênée) : "Euh… eh bien, amie… disons qu'on a partagé une sorte de bain ensemble et qu'elle m'a… euh… gentiment expulsée de son territoire ?"

Chicory (blasée) : "Ah, je vois… mais vois-tu, même s'il existe une infime chance que cette Spiru-truc nous défende, nous ne pouvons contacter personne, ici."

Pepper : "Vous avez raison… nous n'avons pas le choix, il faut qu'on réussisse à sortir d'ici !"

Chicory : "Eh bien, je te souhaite bon courage pour contrer leur protection. Rien ne peut pénétrer à l'intérieur, absolument rien !"

Pepper réfléchit. Elle est face à un mur impénétrable. Elle observe l'écoulement de l'eau accéléré formant cette barrière infranchissable… un écoulement si ordonné. Le visage de Pepper s'éclaire.

Pepper : "Dîtes, Chicory. L'enchantement consiste simplement à accélérer les particules d'eau afin de former un mur, n'est-ce pas ?"

Chicory l'observe. Son petit sourire indique qu'elle a compris où elle voulait en venir.

Pepper : "Et si on désordonnait un peu tout ça ?"

Chicory croise les bras avec un sourire mauvais. Pepper se met face au mur et se concentre en fermant les yeux.

Pepper : "Je suis le désordre qui va te vaincre, mur d'eau ! Particules, voletez dans tous les sens !"

Chicory : "Pepper."

Pepper : Allez… je suis la graine de votre mouvement aléatoire ! Obéissez !"

Chicory : "Pepper !"

Pepper : "Chut ! Je sens que quelque chose se passe, là !"

Chicory : "Effectivement, quelque chose se passe ! Je te suggère d'ouvrir les yeux pour constater par toi-même."

Pepper ouvre les yeux. Elle recule d'un pas en voyant son amie Spiruline, les bras croisés, l’œil mécontent, juste derrière le mur qu'elle essayait de forcer.

Scène 3 : Fuite

Pepper préfère ne pas bouger. Spiruline a vraiment l'air remonté. Sa longue chevelure de punk flotte au-dessus d'elle, lui donnant un air encore plus terrifiant.

Pepper : "Euh… hey, Spiruline ! Tu as l'air… en forme ! Euh… c'est marrant, mais… vu la façon dont tu me regardes… j'ai l'impression qu'il y a comme un mur entre nous ! Un mur solide et impénétrable…"

Aussi facilement qu'avec de l'eau dans son état naturel, Spiruline se fraie un passage dans le mur et atterrit à l'intérieur de la prison. Chicory croise les bras, un peu vexée.

Chicory : "Meh ! C'est bien une sorcière d'Aquah, celle-là ! Toujours à se vanter…"

Spruline se redresse, et fonce sur Pepper. Elle lui donne une tape sur la tête.

Pepper (se protégeant avec ses bras) : Aïe ! Pas la tête, pas la tête !"

Spiruline : "Inconsciente ! Toi pénétrer ici, pas autorisée ! Et maintenant toi vouloir forcer prison ?!"

Pepper : "Hein ? Tu parles bizarrement… mais c'est vrai que je ne t'avais jamais entendue parler…"

Chicory : "Je te l'ai dit : les sorcières d'Aquah sont insociables ! Tu ne crois quand même pas qu'elles vont se donner la peine d'apprendre correctement notre langue !"

Spiruline : "Toi, aucun respect ! À moi, dire que toi être prisonnière ! Alors moi venir vérifier… et toi tenter de forcer prison, et insulter moi !"

Pepper : "Moi être… euh, je veux dire : je suis désolée, Spiruline. Je ne voulais pas te manquer de respect, ni forcer ta prison, mais je crois qu'il y a un malentendu !

Spiruline tend le bras vers le mur. Un tourbillon apparaît.

Spiruline : "Toi partir d'ici, maintenant ! Si chef venir te chercher, toi finie !"

Pepper : "Tu… tu veux nous aider à fuir ?"

Chicory : "C'est forcément un piège ! Ne passe pas par ce tourbillon !"

Spiruline : "Toi, mauvais esprit ! Toi partir d'ici ! Sinon, moi bannir toi !"

Chicory : "Hé, à qui crois-tu t'adresser, petite impertinente ?! Je suis Chicory, le fondateur de Chaosah ! Je peux décimer ton école d'une seule main, alors un peu de…"

Spiruline utilise son autre main pour générer une prison d'eau autour de Chicory. Cette dernière ne peut pas s'en échapper.

Chicory : "Fais-moi sortir de là immédiatement, espèce de sale poisson !"

Pepper : "Impressionnant ! Tu peux emprisonner les esprits ! Tu es très forte, Spiruline !"

Spiruline : "Toi partir ! Moi expulser mauvais esprit après !"

Pepper : "Très bien, nous partons ! Eh bien… euh… on se retrouve au bord du lac, Chicory ?"

Cette dernière relâche une avalanche d'insultes envers Spiruline afin qu'elle la libère. Pepper croise les doigts pour que Spiruline ne décide pas de la faire exploser en bulles !
Mais la scène est interrompue par une autre sorcière d'Aquah qui apparaît derrière Spiruline. Elle semble paniquée, et appelle sa camarade. Cette dernière se retourne et passe la tête dans l'eau. Pepper peut entendre leur conversation atténuée. Elles parlent une langue qu'elle ne connaît pas. L'échange est bref. Spiruline revient vers Pepper, et l'enferme dans la même sorte de cage que Chicory, en lui laissant une poche d'air. Elle fait de même avec Carrot et ses affaires.

Pepper : "Mais… qu'est-ce que tu fais ?!"

Spiruline : "Toi venir avec moi… situation de crise !"

Pepper : "Situation de crise ? Quoi, qu'est-ce qui se passe ?"

Spiruline ne répond pas. Elle emmène ses trois cages avec elle dans l'eau. Elle nage vraiment très vite. Pepper en profite pour visiter les profondeurs, et le lieu d'entraînement des sorcières d'Aquah. Il s'agit d'une sorte de récif, où sorcières et créatures mi-homme mi-animal habitent dans des cavités parmi les algues et autres plantes sous-marines. Sauf qu'ici, tous sont réunis à un endroit où Spiruline se dirige avec ses prisonnières.
Pepper remarque que toutes les disciples d'Aquah (très nombreuses par rapport aux autres écoles) ont une natte caractéristique, et une sorte de tatouage autour des yeux. Elles sont toutes regroupées autour d'une véritable sirène imposante (qui doit bien mesurer au moins deux mètres cinquante de long), avec une immense queue de poisson gigantesque, dont les écailles brillent d'un éclat presque aveuglant. Elle a de longs cheveux noirs ornés d'une sorte de couronne en coquillages, coiffés d'un côté de sa tête, révélant une moitié de crâne rasé. Elle porte aussi un tatouage, mais qui prend toute la partie gauche de son visage. Elle porte aussi une quantité non négligeable d'anneaux sur la tête (bien plus que Spiruline). Pepper n'a pas besoin de la voir en action pour deviner qu'elle est très puissante. Sa seule présence impose le respect.
Elle semble tout de même désemparée. Ses disciples et elle regardent au sol. Pepper est surprise par ce qu'elle y voit : une sorte de tourbillon aspire l'eau, comme si on vidait un contenant rempli d'eau par un trou au fond.

Pepper : "Qu'est-ce que c'est que ça ?"

Chicory : "Hum, à vue de nez, je dirais que c'est un vortex créé par magie qui attire l'eau dans un autre point de notre plan… sûrement une autre conséquence des perturbations de Réa…"

Pepper : "Vous voulez dire comme un trou noir ?"

Chicory : "En quelque sorte. Mais en beaucoup moins massif. En tout cas, les voilà dans un beau pétrin."

Pepper : "On doit les aider ! Sinon, à ce rythme, c'est toute l'eau du récif qui va disparaître !"

Chicory (s'étirant et passant ses mains derrière sa tête) : "Meh ! Elles ont voulu nous emprisonner, alors qu'elles se débrouillent maintenant !"

Pepper : "Chicory…"

Elle semble impossible à convaincre, désormais. Pepper ne peut que regarder, impuissante, les sorcières d'Aquah tenter de défendre leur territoire.

Spiruline : "Vous rester ici !"

Pepper : "De toute façon, je ne vois pas trop où on pourrait bien aller…"

La sirène donne des directives dans une autre langue. Ses disciples s'exécutent, par petits groupes. Pepper est impressionnée par leur coordination. Certaines d'entre elles enferment le tourbillon dans une prison, tandis que d'autres essaient de tourner à contresens à toute vitesse, afin de le ralentir. La sirène s'avance, s'entoure d'un tourbillon d'eau extrêmement rapide et massif, et envoie une puissante déferlante en direction du portail. Pepper sent les ondes de choc de l'intérieur de sa prison.

Pepper : "Quelle puissance ! Ce sont de redoutables adversaires !"

Les bulles provoquées par le sort se dissipent bien vite. Le portail est intact et poursuit sa terrible entreprise. La sirène s'approche alors et tente divers autres sortilèges qui se révèlent inefficaces malgré leur force.

Pepper : "Elles sont en difficulté…"

Elle se tourne vers Chicory qui, en position détendue, ricane.

Pepper : "Il n'y a pas de quoi rire, Chicory ! C'est très grave ! On pourrait très bien se faire aspirer nous aussi !"

Chicory : "Nous faire aspirer ? J'en doute, vois-tu. Ces pauvres créatures sont peut-être douées dans l'eau, mais dès qu'il s'agit de portail ou de magie un peu plus spirituelle, elles sont totalement nulles ! Regarde-les tenter d'attaquer ce portail en force, alors que c'est inutile ! Ce ne sont que des brutes, comme les sorcières de Magmah ! Par surprenant qu'elles se soient déclarées la guerre…"

Pepper : "Vous devez savoir comment fermer ce portail, vous ! S'il vous plaît, Maître Chicory, aidez-les ! Vous êtes la seule à pouvoir intervenir…"

Chicory : "Ah ! Décidément, il faut tout faire soi-même ! Vous avez de la chance, sorcières d'Aquah ! De la chance qu'un de ces intrus que vous détestez tant, qui plus est le redoutable et puissant fondateur de Chaosah, soit parmi vous !"

Pepper : "Oui, ce n'était peut-être pas la peine de se la péter non plus…"

Chicory déplace sa cage jusqu'au portail.

Spiruline : "Moi avoir dit de pas bouger ! Toi retourner à ta place !"

Chicory : "Moi tenter d'aider vous ! Alors toi la fermer et toi en prendre de la graine !"

Spiruline, vexée, envoie un tourbillon d'eau vers la cage de Chicory. Celle-ci se retrouve projetée à sa place initiale, proche de Pepper.

Chicory (s'agitant partout) : "Espèce de mijaurée ! Je te garantis que tu me le paieras !"

Pepper : "Vous avez sans doute été un peu fort, Maître. Vous auriez dû… OH NON ! Carrot !"

La cage de Carrot se retrouve attirée par le portail. Ce dernier gratte la paroi et miaule à l'aide.

Pepper : "Ne t'inquiète pas, j'arrive !"

Pepper déplace sa cage pour rattraper Carrot. Mais elle n'est pas assez rapide, et le mouvement des sorcière d'Aquah gêne sa course.

Pepper : "Oh non ! Je ne vais pas être assez rapide ! CARROT !"

Elle tend les bras vers Carrot. Sa volonté de sauver son ami se transforme en une décharge d'énergie qui s'empare du portail. Elle a l'impression de le tenir à deux mains. Elle tente de toutes ses forces de le refermer, mais il oppose une résistance à toute épreuve.

Pepper : "Allez ! Ferme-toi !!"

Mais il est trop dur à fermer, elle n'a pas assez de force dans les bras.

Pepper (désespérée) : "C'est inutile, je ne suis pas assez forte… oh, mon pauvre Carrot… je suis désolée…"

Elle regarde son pauvre chat, implorant son aide, s'approcher du portail, sans qu'elle ne puisse rien faire pour l'aider.
Elle sent alors que quelqu'un lui tient le bras. Pepper remarque avec stupeur que Spiruline lui agrippe le bras pour lui donner un surplus de force.

Pepper : "Spiruline !"

Spiruline : "Moi aider à fermer portail ! Allez, toi forcer encore !"

Pepper : "D'accord !"

Pepper tente à nouveau de fermer la porte magique. Bientôt, plusieurs sorcières d'Aquah la rejoignent pour lui prêter mains fortes. Et très fortes : Pepper a l'impression qu'on lui brise les os des bras ! Leur force physique semble de plus être décuplées par leur chef, car la sirène envoie une sorte de sortilège en leur direction, les faisant rayonner d'un bleu intense.
Grâce à la force combinée de Pepper et des sorcières d'Aquah, le portail finit par se refermer juste avant que la cage de Carrot ne soit aspirée. Pepper relâche tous ses muscles, et se laisse flotter par sa cage, essoufflée.

Pepper : "On a réussi…"

La sirène rapporte la cage de Carrot vers Pepper. Les cages fusionnent, et Pepper serre Carrot contre elle (du moins autant qu'elle le peut avec ses douleurs aux bras !).

Pepper : "Oh, Carrot ! J'ai cru que je t'avais perdu pour toujours ! Merci, merci à…"

Pepper regarde la sirène dans les yeux, et reste bouche bée. Le visage du terrible chef d'Aquah s'est adoucit.

Pepper : "Qu'est-ce qu'elle est belle !"

Sirène : "Jeune humaine… quel est ton nom ?"

Pepper : "Je m'appelle Pepper ! Je suis l'apprentie sorcière de Chaosah, et… voici mon maître-fondateur, Chicory."

Chicory, les bras croisés, ne prend même pas la peine de saluer le maître d'Aquah. Elle continue de bouder, le dos tourné.

Pepper : "Je voudrais vous présenter mes excuses pour vous avoir dérangées. Je ne voulais pas…"

Sirène : "Pepper de Chaosah ? Le juge qui était au concours de magie de Komona, où ma Spiruline a terminé en seconde place ?"

Pepper : "Euh… oui, c'est bien cela !"

Pepper remarque que la sirène, contrairement à Spiruline, parle parfaitement le langage humain. Spiruline, justement, ne peut s'empêcher d'avoir l'air gêné à l'évocation du concours, ce qui amuse beaucoup ses camarades.

Sirène : "Je suis ravie de te rencontrer, jeune sorcière. Tu as toute ma gratitude pour nous avoir aidées à gérer cette crise."

Pepper : "Oh, vous savez, ce n'était pas grand-chose… vous, en revanche, êtes impressionnantes ! Et très fortes, je dois bien l'avouer… aïe, mes pauvres bras !"

Sirène : "Le nombre d'humains qui nous ont prêté mains fortes se comptent en nageoire. Pour cela, vous pouvez nous demander ce que vous voulez, en échange de notre gratitude."

Pepper : "Ce qu'on veut, hein ? Hum…"

Elle commence à réfléchir.

Chicory (sortant de sa bouderie) : "Je suis petit, rond, je tiens dans la main, et accessoirement, je permets d'activer une sorte d'amulette…"

Pepper : "Suis-je bête ! J'aurais presque oublié notre mission ! Eh bien, ô grand Maître d'Aquah, puis-je vous demander le sceau d'Aquah permettant d’activer l'amulette du Grand Arbre de Komona ?"

Une vague d'incompréhension parcourt l'assistance. Pepper peut voir les sorcières apprenties chuchoter entre elles, visiblement perdues. La grande sirène cligne des yeux plusieurs fois.

Sirène : "Le… sceau d'Aquah ?"

Pepper : "…oui, le sceau d'Aquah. Une espèce de petite médaille avec le symbole d'Aquah dessus ! Vous avez bien dû le recevoir d'une certaine Wasabi, non ?"

Sirène : "Wasabi ? Non, je suis navrée, mais ça ne m'évoque rien."

Pepper : "Sérieusement ?! Bon… tant pis, alors ! Si vous pouviez simplement nous ramener à la surface…"

Pepper jette un œil presque désolé vers Chicory, qui, croisant les bras dans sa bulle, continue de bouder.

Scène 4 : Sage zombi

Spiruline guide Pepper et Chicory jusqu'à la surface. Elle leur montre la direction du Courant Express pour rejoindre l'Union des Technologistes, afin d'obtenir le sceau de Zombiah. Pepper se sèche, ravie d'être enfin les pieds sur terre, et entame sa route. Chicory continue sa bouderie jusqu'à ce qu'elles atteignent le Courant. Pepper, ne supportant pas les silences tendus, tente de lancer la conversation

Pepper : "Elles sont sympathiques, finalement, ces sorcières d'Aquah ! Dommage qu'on soit revenues bredouilles…"

Chicory : "Sympathiques ?! Ce ne sont que des bêtes féroces, n'ayant aucune considération pour personne, et tellement isolées du reste du monde qu'elles n'ont pas été fichues d'obtenir leur sceau ! Visiblement, Wasabi s'est bien moquée de nous… ah, il n'y en pas une pour rattraper l'autre ! Ce sont toutes des rustres malpolies et manipulatrices ! Chaosah est la seule magie valable dans ce monde ! Au moins, on ne forme pas des sauvages ou des folles dangereuses !"

Pepper (murmure) : "Ça reste à voir…"

Le reste du voyage se passe dans le silence. Pepper et Carrot en profitent pour se restaurer et remettre d'aplomb les os un peu brusquement sollicités, avant d'arriver à Qualicity.
Pepper connaît bien le chemin jusqu'au château du roi. C'est ici que son premier duel contre Wasabi a eu lieu, et où elle a été forcée de combattre une petite fée manipulée…
Essayant d'oublier ces affreux souvenirs, Pepper s'annonce à l'entrée du château. Un serviteur à la démarche incertaine rentre à l'intérieur pour prévenir leur arrivée.
Pepper se tourne vers Chicory. Celle-ci a toujours les bras croisés.

Pepper : "Allons, Maître Chicory ! Vous n'allez tout de même pas bouder pendant des heures ! Certes, nous avons raté le sceau d'Aquah, mais il doit bien être quelque part ! On demandera des explications à Wasabi…"

Chicory : "Meh ! Elle nous mènera en bateau une fois de plus, afin de nous voler nos sceaux et de garder l'amulette pour elle !"

Pepper : "Non, rassurez-vous : je veille au grain. Je n'ai aucune confiance en cette femme. Elle a intérêt à nous dire où se trouve ce sceau avant de lui donner quoi que ce soit, sinon…"

Le serviteur revient, et leur fait signe de le suivre. Pepper s'engage la première, déterminée comme jamais.
Elles arrivent dans la salle du trône. Encore une fois, le roi n'est pas présent. Il doit être occupé avec ses inventions, comme toujours. Le serviteur leur fait signe de s'asseoir sur les sièges zombifiés, qui tanguent un peu trop dangereusement pour de simples chaises. Pepper s'assoit tout de même, tandis que Chicory reste en l'air. Le serviteur leur apporte diverses collations peu aguichantes (des boissons clapoteuses un peu trop dynamiques et des biscuits qui tentent de fuir le plateau). Elles se mettent alors à attendre le roi, le père de Coriandre.
Pepper jette un œil autour de la pièce. Elle a été en partie redécorée par Fairy après les divers dégâts causés par leur affrontement avec Wasabi. Elle constate avec tristesse que tout est déjà usé comme si tout avait été posé dès la construction du château. Le soin n'est pas le point fort des habitants de Qualicity…
La jeune sorcière se tourne vers Chicory, les bras toujours croisés.

Pepper : "Bon, ça suffit peut-être, maintenant, les bouderies ! Vous êtes dans une salle royale, quand même !"

Chicory : "Et alors ? Ça m'enlève le droit de bouder ?"

Pepper : "Non, mais tout de même ! C'est désagréable de tenir compagnie à quelqu'un qui fait la tête ! Et puis, pour ce que nous sommes venues chercher, un petit sourire peut grandement nous aider !"

Chicory : "Un petit sourire… les ingénieurs de Qualicity ont toujours été des incapables notoires ! Aucune de leur invention ne tient la route ! Et je ne te parle même pas des sorcières de Zombiah, cette école infâme qui prétend se gausser de la mort ! Tu parles d'une bande de rigolos !"

Pepper : "Pourtant, mon amie Coriandre construit des machines impressionnantes ! Et elle maîtrise la résurrection à la perfection !"

Chicory : "Meh ! La résurrection… la plus grande tromperie du siècle, oui !"

Pepper : "Mais existe-t-il une forme de magie que vous ne méprisez pas, à part la vôtre ?"

Chicory hausse les épaules et retourne bouder.

Pepper : "C'est pas possible… une vraie gamine !"

Carrot approuve d'un signe de tête.
La porte du fond s'ouvre. Le père de Coriandre, toujours avec sa blouse blanche et ses lunettes de protection, entre à grands pas, avec un grand sourire en reconnaissant son invitée.

Roi : "Pepper ! Ma chère petite ! C'est toujours un plaisir de te voir !"

Pepper : "Moi de même ! Est-ce que Coriandre est dans les parages ?"

Roi : "Ah, elle est partie peaufiner sa dernière invention dans la montagne ! Une excavatrice zombifiée qui pourrait bien nous faciliter la vie !"

Chicory (marmonnant) : "Une excavatrice zombifiée… pff… tu parles d'une perte de temps !"

Roi : "Oh, je vois que tu n'es pas venue seule ! Qui est donc cette charmante dame ?"

Pepper : "Il s'agit du fondateur de Chaosah, Chicory, qui m'accompagne dans ma quête !"

Roi : "Le fondateur de Chaosah ? Incroyable ! Comment est-ce possible ?"

Pepper : "Eh bien, elle s'est transformée en esprit en créant sa propre dimension ! Et j'ai pu l'invoquer via cette bague !"

Elle montre délibérément sa bague au roi, car elle sait pertinemment qu'il est très intéressé par ce genre de mécanique. Il observe la bague comme un enfant regarderait un cadeau de Noël.

Roi : "Fascinant ! Vous avez réussi à créer votre propre balise d'appel, en plus d'avoir réussi votre transition en esprit ! Vous êtes brillante, chère madame !"

Chicory se retourne vers le roi. La bouderie semble être terminée. Elle affiche un visage éclatant vers le roi de Qualicity. Pepper croit même l'avoir entendue glousser !

Chicory : "Enfin un homme qui reconnaît le talent lorsqu'il l'a sous le nez ! Je suis flattée, cher monsieur !"

Roi : "Le talent ? C'est un euphémisme ! Vous pourriez donner des leçons au plus compétant de mes ingénieurs !"

Chicory : "Oh, vil flatteur ! Vous allez me faire rougir ! Ah, trop tard !"

Pepper retient sa mâchoire. Elle ne pensait pas que Chicory était du genre à accepter des compliments aussi grossiers de la part de quelqu'un d'autre. Et surtout de glousser à ce point ! Cependant, elle doit avouer qu'à part Red Pumpkin, elle n'a jamais vu son fondateur en face d'un homme. Et encore, Red Pumpkin était à moitié un légume !

Pepper : "Oui… mon fondateur est très douée. Mais nous sommes venues pour une raison bien précise !"

Roi : "Oh, oui, bien sûr. Veuillez me pardonner, mais face à une telle mécanique… je ne peux pas résister !"

Pepper a vraiment l'impression que Chicory lui a envoyé un clin d’œil ! Elle semble totalement sous son charme ! Même Carrot semble dégoûté.

Roi : "Alors, dîtes-moi : en quoi mes ingénieurs et moi pouvons vous être utiles ?"

Pepper : "Eh bien, nous souhaitons parler au Maître de Zombiah afin d'obtenir un sceau, dans le but de stopper, via l'Arbre de Komona, les vagues instables de Réa dont Hereva est victime en ce moment."

Le roi a pris un visage sérieux. Il semble réfléchir.

Roi : "Des vagues instables de Réa, tu dis ?"

Pepper : "Oui ! Elles sont certainement dues à la présence de Fairy, vous vous souvenez ? La petite fée dont vous avez étudié la baguette…"

Roi : "Oh oui, je me souviens…comment oublier une créature aussi fascinante ! Et aussi les dégâts causés à ma précieuse salle du trône…"

Pepper : "Ah, donc vous êtes au courant…"

Roi : "Disons que voir un nouveau trône et une nouvelle déco apparaître subitement m'a mis la puce à l'oreille… et ma Coriandre chérie m'a tout raconté."

Pepper : "Je vois… encore toutes mes excuses pour les dégâts occasionnés…"

Roi : "Oh, tu n'as pas à t'excuser, va. Je connais l’identité de la responsable. Et crois-moi que j'ai pris la peine de lui envoyer un courrier lui expliquant ma façon de penser de son comportement !"

Pepper : "Ah… et elle a répondu ?"

Roi : "Oui. Elle s'est excusée et a envoyé un dédommagement."

Pepper : "Je vois…"

Chicory : "Vous êtes malin, Votre Altesse. À votre place, j'aurais certainement cherché à l'anéantir ! Mais vous avez préféré une stratégie pacifiste, et ça a fonctionné… vous êtes brillant, vous aussi."

Pepper la regarde avec dégoût. Elle s'est approchée du roi, en se dandinant quelque peu, et lui lançant un regard séducteur.

Pepper : "Mais on ne l'arrête plus, ma parole !"

Roi : "J'ai fait ce qu'il fallait, cher Maître Fondateur. Je ne suis pas partisan des représailles, ni de la violence gratuite."

Chicory : "Oh, ça je l'ai tout de suite su en vous voyant, Sire. Un homme de votre importance se doit de montrer l'exemple, et c'est tout à votre crédit."

Roi (quelque peu perturbé) : "Euh… merci !"

Chicory : "Vous êtes un gentil, vous. Je suis certaine que vous comprenez notre requête concernant le sceau de Zombiah. Vous êtes suffisamment intelligent pour comprendre ce qui se passe, là, dehors. Il ne vous aura pas échappé que le seul moyen de parvenir à sauver Hereva, c'est de nous prêter ce sceau. Savez-vous où il se trouve, Votre Majesté ?"

Elle se trouve à présent très près de lui, en tripotant ses vêtements (enfin, en faisant semblant, vu que son doigt passe à travers). Pepper est choquée. Le roi, bien trop perturbé.

Roi : "Je… eh bien…"

Voix : "Laisse-moi m'occuper de ces dames, je te prie."

Pepper tourne la tête en direction de la porte. Une sorte de fakir vient d'entrer dans la pièce. Il porte un turban sur la tête, a le visage très fin, et porte une sorte de robe sans manche, noire et blanche, avec divers symboles dont celui de Zombiah dessinés dessus. Il est assis en tailleur. Il se déplace en flottant à quelques centimètres du sol. Il s'approche du roi. Pepper n'est pas très rassurée par l'aura que dégage ce nouvel arrivant. Chicory semble déçue par l'arrivée de ce fakir, comme s'il dérangeait une importante entrevue. Elle le pointe du doigt et demande au roi :

Chicory : "Qui c'est, ça ?"

Une telle désinvolture aurait valu à Pepper une sévère punition. Mais cela ne semble pas perturber le fakir, qui se contente de léviter. Le roi, soulagé que quelqu'un éloigne Chicory de son visage, présente le nouveau venu.

Roi : "Mesdames, permettez-moi de vous présenter Soumbala, mon conseiller. C'est lui, le Maître de Zombiah."

Scène 5 : Récit de Maître

Pepper est toujours choquée en suivant le fakir dans les sous-sols du château de Qualicity. Elle ne s'attendait pas à ce que le Maître de Zombiah soit… comme ça.
Il a été difficile de séparer Chicory et le roi. Elle lui a donné un baiser de la main et lui a fait un signe d'adieu avec une bouille attristée, en promettant qu'ils se reverraient. Pepper n'a pas su si le roi a approuvé par gentillesse ou par soulagement d'en être enfin débarrassé. Le fakir leur a ensuite demandé de les suivre.
Sur le chemin, Pepper cède une fois de plus à la curiosité.

Pepper : "Veuillez m'excuser, Maître Soumbala, mais… enfin, je dois dire que je suis…"

Soumbala : "Surprise que le représentant de Zombiah ne soit pas une sorcière ? Tu n'as pas à cacher cette saine émotion, mon enfant. La curiosité est le fondement de toutes les découvertes."

Pepper : "Oui… et du coup, comment ça se fait ? C'est vrai que Coriandre ne m'a jamais parlé de ses cours…"

Soumbala : "La sorcière Maîtresse de l'Art de la Zombification s'est retirée après des années de pratique et de services rendus à Qualicity. Elle n'a nommé aucun successeur, car elle m'a animé pour prendre sa place et guider les disciples sur le chemin de la Vie Artificielle."

Pepper : "Attendez… vous voulez dire que vous n'êtes pas humain ?!"

Soumbala : "Mon Créateur n'était pas qu'une simple pratiquante active du Réa. Elle était une ingénieure hors pair, respectée par ses aînés. Elle a plus contribué à Qualicity que je ne serais capable de le faire. Elle a donc décidé de confier les rênes de son Art à un croisement entre la mécanique et la magie. C'est ainsi que je suis né. Et je m'efforce chaque jour d'inspirer les jeunes sur la voie que mon Maître a tracée pour eux."

Pepper : "Surprenant ! Vous étiez au courant, Chicory ?"

Chicory : "Vaguement. J'ai côtoyé cette fameuse sorcière soi-disant si brillante. C'est vrai qu'elle construisait des robots amusants, mais pour ce qui concerne ce fameux art de "zombification", elle était en dessous de tout ! Elle m'a fortement déçue !"

Soumbala s'arrête. Pepper retient son souffle : encore une fois, Chicory n'a pas eu sa langue dans sa poche, alors qu'il aurait mieux valu.

Soumbala : "La quête du pouvoir est un chemin tortueux. Il est très facile de s'égarer. À moins de s'efforcer de suivre toujours la voie bordée de lumière."

Pepper ne comprend pas cette réponse. Chicory hausse les épaules, peu intéressée. Elles arrivent bientôt devant une porte en bois assez imposante. Cette porte est loin d'être inerte. Elle ouvre un œil endormi. Soumbala tend une main en avant et prononce :

Soumbala : "La Vie n'est pas un jeu. Que mes pêchés soient reconnus."

La porte s'écarte d'elle-même. Soumbala poursuit son chemin, suivi de Pepper, Carrot et…

Chicory : "Quoi ? Mais… allons ! Quoi ?! Qu'est-ce qui se passe ?"

Chicory se heurte à un mur invisible. Sans se retourner, Soumbala répond :

Soumbala : "C'est ici que la Vie est manipulée avec soin. Ceux qui en ont joué sans se préoccuper des règles ne sont pas les bienvenus."

Chicory : "QUOI ?! Tout ça parce que j'ai décidé de devenir un esprit ! C'est un scandale !"

Elle se tourne vers Pepper.

Chicory : "Bon, nous n'avons pas trop le choix : je vais t'attendre ici. Rapporte ce sceau et précise bien ma façon de penser à cette espèce de pantin volant !"

Pepper : "B… bien, Maître."

La porte se referme sur une Chicory de nouveau boudeuse.
Pepper suit Soumbala avec une certaine appréhension. Plus elle avance, moins elle se sent à l'aise. Et le décor n'est pas là pour aider : sombre, recouvert de toiles d'araignées et de verreries en tout genre pour faire des expériences, des bocaux renfermant des substances peu ragoutantes, Pepper a vraiment l'impression d'avoir pénétré dans le laboratoire d'un savant fou, faisant des expériences terribles sur les humains. Carrot préfère se cacher les yeux, surtout en passant devant ce qui ressemble à des cages pour cobayes.
Ils finissent par franchir une entrée très étroite, dans une pièce ayant l'allure d'une crypte. Des dizaines d'étagères sont entreposées, remplies à ras bord de livres sur Zombiah. Des feuilles recouvrent une petite table installée à la lueur d'une torche, juste à côté d'une statue imposante, représentant une sorcière en costume animant un bras sortant du sol.

Pepper : "Coriandre…"

Soumbala : "Il est vrai que la jeune Coriandre ressemble énormément à sa grand-mère, feu mon Créateur."

Pepper : "Attendez ! Vous voulez dire que la grand-mère de Coriandre était le Maître de Zombiah qui vous a créé ?!"

Soumbala : "C'est exact. La petite a hérité de son talent et de sa curiosité. Elle se prédestine à un avenir éclatant."

Pepper : "Je ne suis pas étonnée. Coriandre est quand même très douée !"

Soumbala : "Toi aussi, jeune héritière du Chaos, ton avenir a une importance capitale pour tout Hereva."

Pepper : "Ah bon ? Comment vous pouvez en être si sûr ? Je ne suis pas si balèze que ça…"

Soumbala : "Je l'ai vu. Ça me suffit amplement."

Pepper reste silencieuse. Soumbala prend un livre et le tend à Pepper.

Soumbala : "Prends ces mémoires. Je pense que la lecture te sera très instructive. Ensuite, je te donnerai ce que tu es venue chercher."

Pepper prend le livre. Il est écrit "Mémoires d'Apiacée, Ingénieur en Chef et Maître de Zombiah". Pepper ouvre le livre. L'écriture est assez chaotique, et il est difficile de la lire. Cependant, quelques déductions permettent de suivre le court des pensées d'Apiacée, qui allaient décidément bien trop vite, même pour elle.

"Je suis parvenue à faire revenir ma petite souris à la vie ! Ma chère Anis que ma mère m'a offerte pour mes 8 ans est de nouveau parmi nous ! Je ne me rends pas compte, mais j'ai trouvé un moyen de vaincre la mort, la plus terrible des maladies… je me sens invincible !"

"Quelque chose cloche avec la résurrection. Anis ne semble pas être consciente que je sois là. Elle ne mange pas lorsque je lui apporte de la nourriture. Et sa démarche… non, ce n'est pas mon Anis adorée. Je poursuis mes recherches."

"Anis va de plus en plus mal. Elle ne se rend pas compte qu'elle se cogne contre les murs, et elle n'a aucun hématome sur le corps. On dirait une sorte de pantin sans aucune âme… quelle sotte j'ai été d'avoir cru que je pourrais ramener les défunts à la vie…"

"J'ai testé mon procédé sur d'autres animaux, et ils ont la même réaction que mon Anis. Je crois qu'il va falloir me faire à l'idée que je ne pourrai jamais triompher de la mort. Adieu, mon Anis adorée…"

"J'ai accidentellement lancé ma fausse résurrection sur mon établi, et celui-ci s'est échappé à toute vitesse ! Après une étude approfondie, il semblerait que ma résurrection ne permette pas de ramener les morts à la vie, mais plutôt d'animer les objets inanimés. Je vais appeler cet art la "zombification"."

"La zombification peut réellement améliorer nos conditions de vie. Après en avoir parlé avec ma mère, j'ai décidé d'ouvrir une école de magie où ce précieux savoir serait dispensé à des élèves motivés. Je vais appeler cette école "Zombiah"."

"Ah montre de plus en plus d'intérêt dans mes travaux. Je pense qu'elles cherchent à savoir si la zombification peut créer une entité consciente appelée "esprit". Je pense qu'elles vont être extrêmement déçues…"

"Mon art fait énormément polémique. Certains philosophes me reprochent de manquer de respect envers la vie, alors qu'au contraire, je souhaite la préserver. La zombification n'a plus pour objectif de ramener les morts à la vie, mais il faut croire que ce n'est pas clair pour tout le monde. Encore ce matin, une sorcière est venue me trouver pour me demander si mon art ressuscitait bien les personnes défuntes. Il faut croire qu'en ces temps de tensions, tout le monde est prêt à croire ce qu'il veut tant que ça l'arrange…"

"Je n'ai plus travaillé sur mes projets depuis des mois. La guerre entre Magmah et Aquah me donne du fil à retordre. Sans oublier ma pauvre mère malade pour qui je ne peux rien faire, et mon futur bébé qui me fatigue bien plus que je n'oserais l'avouer. On me reproche de trop travailler, ces temps-ci. Mais depuis que j'ai découvert l'ingénierie et que je suis des cours, je ne peux plus m'arrêter. J'ai l'intime conviction qu'en mélangeant cette science avec la zombification, on pourrait accomplir des merveilles, et peut-être même mettre fin à ces conflits barbares."

"Le conseil de Ah a remis sa décision hier. Ils veulent prendre part au conflit pour essayer de l'arrêter… en ce qui me concerne, j'ai beaucoup trop de travail pour m'en soucier. Les camps ennemis ne cessent de me solliciter pour que je leur confectionne de nouvelles armes, et que je continue à utiliser la zombifiation pour remettre les combattants sur pieds, et même si je n'en ai pas la moindre envie, je n'ai pas le choix. Mon fiston grandit vite, et il se montre de plus en plus curieux envers mes travaux. Il est hors de question qu'il soit blessé dans la bataille, alors je le tiens éloigné le plus possible."

"Le nouveau Maître de Ah, Wasabi, est venue me trouver aujourd'hui. Elle m'a ordonné d'arrêter d'utiliser la zombification. Cela créerait des interférences avec le monde des esprits et bouleverserait l'ordre naturel. Je suis très heureuse d'être forcée d'arrêter : je fatigue de plus en plus. Wasabi m'a avoué qu'elle soupçonne les sorcières de Chaosah d'être à la source du conflit. Elles auraient ouvert différentes portes dans le but de perpétrer leurs traditions et de récolter plus de magie. Wasabi vient de partir dans le but de les stopper. Je n'aurais jamais cru ça des sorcières du Chaos…"

"Hereva va mal. Nous subissons des secousses importantes. Mon fils a abrité tous les habitants de Qualicity dans le sous-sol du château. Les rumeurs annoncent que toutes les sorcières de Chaosah auraient succombé de la main de Wasabi, sans exception. Quelle tour de force pour une aussi jeune femme…"

"Wasabi m'a ordonné de faire revenir une sorcière de Chaosah à la vie grâce à la zombification. L'absence de pratiquantes serait la source de toutes ces secousses. J'ai eu beau lui dire que la résurrection et la zombification étaient deux choses différentes, elle n'a rien voulu savoir. Y a-t-il sur cette terre quelqu'un capable de comprendre la différence à part mes élèves ?"

"Je ne comprends pas… la zombification n'a pas fonctionné comme d'habitude. J'ai pu ressusciter deux sorcières de Chaosah aujourd'hui. Mais ce n'était pas suffisant. J'en ai donc ressuscité une troisième, et les secousses ont cessé. Elles sont vivantes, et maîtres de leurs gestes ! J'ai réellement pu accomplir un miracle ! Peut-être que la situation de crise et la fluctuation intense de Réa ont donné à la zombification la puissance nécessaire pour restaurer ces trois vies… c'est un autre sujet à étudier !"

"Malheureusement, ma pauvre mère vient de succomber. Je n'ai pas osé utiliser la zombification sur elle pour voir si je pouvais reproduire ce miracle, il était temps pour elle de se retirer. Je commence aussi à me faire vieille, après toutes ces années. Je devrais penser à tirer ma révérence également."

"La guerre est terminée. Magmah et Aquah ont été forcées de changer de nom en guise de punition. Mon fils, quant à lui, a été désigné comme nouveau roi de Qualicity. Je suis tellement fière de lui ! Et je vais bientôt être grand-mère… mais je ne peux presque plus travailler. Mes tremblements sont de plus en plus gênants, et je ne peux plus rien faire sans l'aide de mes petits robots penseurs."

"Ce seront sans aucun doute mes dernières lignes. Soumbala est presque prêt, mes élèves m'ont bien aidée. Il devrait être suffisamment sage pour poursuivre l’enseignement de Zombiah à ma place. Wasabi est venue me rendre visite à mon chevet lorsqu'elle a appris que je me retirai. Elle m'a demandé de confier une mission à mon successeur : surveiller mes trois miracles, et leur recherche d'héritière. Je ne sais pas pourquoi cela l'inquiète tant, mais je vais m'empresser de donner cette ultime mission à Soumbala. Quant à moi, il est temps de laisser libre court à la vie, sans plus jamais la perturber."

Pepper repose le livre. Ce qu'elle vient de lire l'a profondément affectée. Soumbala reste silencieux, les yeux fermés.
Un silence pesant suit cette lecture. Pepper sent son esprit totalement désordonné. Elle ne peut pas accepter ce qu'elle vient de lire.

Pepper : "C'est… c'est impossible… mes marraines m'ont toujours raconté qu'elles avaient survécu ! Alors qu'en fait… elles ont été…"

Soumbala : "Le miracle de l'équilibre d'Hereva. Mon cher Créateur m'a demandé de te remettre ses mémoires lorsque tu viendrais à ma rencontre. Elle voulait que tu saches la vérité. Ton rôle d'héritière est de maintenir l'équilibre du Réa de l'univers. Toi seule peut stopper ces perturbations."

Il tend le sceau de Zombiah à Pepper. Cette dernière, d'un geste presque mécanique, s'en saisit.

Soumbala : "Prends, et accomplis ta mission. Je te fais entièrement confiance, tu sauras prendre la bonne décision au moment opportun. Et n'oublie jamais, héritière du Chaos : la sérénité n'est que le fruit d'un désordre maîtrisé".

Pepper se dirige vers la sortie, toujours aussi bouleversée, suivie de son compagnon.


Acte 5 : Désordre final

Scène 1 : Déséquilibre

Pepper et Chicory sont en route vers le Grand Arbre de Komona. Chicory a fait envoyer un message à Wasabi pour qu'elle les rejoigne avec l'amulette… et le sceau d'Aquah, que Chicory pense qu'elle possède.
Cette fois-ci, le voyage est silencieux à cause de Pepper. Elle n'a pas encore digéré qu'elle vient d'apprendre sur Chaosah et ses marraines.
Les deux sorcières se posent devant le Grand Arbre. Pepper n'avait jamais réalisé à quel point il était imposant : la circonférence de son tronc doit se calculer en kilomètres ! Il dégage une puissante aura de magie. Se tenir à ses côtés est plutôt réconfortant.
Mais Pepper n'est pas d'humeur joyeuse. Elle se tient au pied de l'arbre, aux côtés de Chicory, dans l'attente de leur ennemie.

Chicory : "Pepper, je te prierais de bien vouloir te concentrer ! Ce n'est pas n'importe qui que nous allons affronter."

Pepper : "C'est facile à dire, pour vous ! Vous ne venez pas d'apprendre que vos maîtres ont été ressuscitées durant la guerre, ni que les sorcières de Chaosah en ont été directement responsables !"

Chicory : "Pepper, je te l'ai déjà dit : cette théorie selon laquelle Chaosah aurait joué sur les deux fronts dans le but d'acquérir plus de pouvoir n'est pas fondée ! Jamais Thym ou moi-même n'aurait permis une telle mascarade !"

Pepper : "Bon, mettons qu'il s'agisse encore des perfidies de Wasabi. Mais mes marraines, elles ont bien été ramenées à la vie, non ? Pourquoi n'avoir rien dit ?!"

Chicory : "Tu es vraiment amusante, chère héritière ! Tu as passé une bonne partie du voyage à les insulter et leur manquer de respect, et maintenant tu vas me faire croire que tu te soucies d'elles ? Tu ne manques pas de culot…"

Pepper : "Et vous donc ! Vous avez délaissé vos élèves pour vous consacrer à vos propres petites expériences, et vous venez me parler de se soucier des autres ?"

Chicory : "Que les choses soient claires, jeune sorcière : je n'ai jamais délaissé mes chères élèves ! J'ai permis à Thym de progresser en devenant Maître et en appliquant mes principes ! Mes recherches avaient pour but d'améliorer les conditions de vie à Hereva ! J'ai fait ce qui était le mieux !"

Pepper : "C'est vous qui le dîtes, ça ! Je…"

Chicory se met à sa hauteur.

Chicory : "Le fait que nous ayons voyagé ensemble ne change en rien l’ordre hiérarchique entre nous, petite impertinente. Je ne suis pas ta copine ! Tu es face à celle qui t'a permis de te sortir du marécage boueux d'Hippiah, alors je te demanderais de bien vouloir me donner le respect auquel j'ai droit ! Et le fait que je sois un esprit ne m'empêchera pas de te punir !"

Wasabi : "Méfie-toi, Pepper : elle en est capable."

Pepper et Chicory cessent leur dispute et font face à Wasabi, tenant l'amulette à la main, suivie de ses disciples.

Chicory : "Je vois que nous avons le droit au cortège complet… quelle délicate attention !"

Wasabi : "Je me suis dit que ce serait l'occasion pour mes élèves d'admirer l'Arbre de Komona en pleine action. La plupart d'entre elles ne l'a jamais vu de près."

Pepper lance un signe de main à Shichimi. Celle-ci répond avec une certaine amertume. Wasabi se tourne vers l'Arbre majestueux, pensive.

Wasabi : "Nous y sommes. Le Grand Arbre de Komona, gardien des flux de magie à travers le monde… il est temps de lever le voile sur les perturbations d'Hereva. En s'attaquant directement à la source."

Elle se tourne vers Pepper et Chicory, en tendant la main.

Wasabi : "Ne perdons pas plus de temps. Les sceaux, je vous prie."

Chicory : "C'est amusant, mais dans l'idée que je m'étais faite de cette rencontre, je voyais plutôt quelque chose dans le style : "L'amulette, s'il vous plaît"…"

Wasabi a un petit rire. Ses élèves sont trop apeurées pour la suivre.

Wasabi : "Ce serait avec plaisir, très chère, mais je vous rappelle que vous n'avez aucune idée sur la façon de s'en servir. Ne prenons pas de risques inutiles et laissons les professionnels s'en charger. Les sceaux."

Sa main est toujours tendue.

Pepper : "Je refuse de donner les sceaux qu'on s'est donné du mal à récupérer à une femme aussi peu digne de confiance !"

Shichimi : "Pepper ! Tu ne vas pas encore blasphémer en présence de mon Maître, tout de même ?"

Pepper : "Je… je…"

Chicory : "Bon, ça suffit la comédie ! Donnez-moi cette amulette et fissa ! Je refuse de me faire pigeonner par un Maître aussi vil et cruel !"

Wasabi : "Oh, tous ces mots me blessent beaucoup. Je pensais que nous étions en bons termes…"

Pepper : "En bons termes ?! Vous avez massacré Chaosah sur des suppositions ! Et vous avez demandé au Maître de Zombiah de ramener mes marraines à la vie lorsque vous avez compris votre erreur ! On ne joue pas avec la vie ainsi !"

Les sorcières de Ah étouffent une exclamation horrifiée. Shichimi s'adresse alors à son maître :

Shichimi : "Elle… elle fabule, n'est-ce pas ?! Vous n'avez jamais fait une chose aussi terrible ?!"

Wasabi semble se résigner. Elle se met au niveau de Shichimi et lui caresse la joue.

Wasabi : "Mon enfant… en temps de conflits qui semblent inarrêtables, si jamais tu découvrais que la source de ce conflit était une école toute entière, et que le seul moyen de les arrêter était de les détruire, que ferais-tu ? Laisserais-tu des milliers d'innocents mourir sans rien faire ? Ai-je mal agis en voulant protéger le monde de toujours plus de violence ?"

Shichimi réfléchit, perturbée par cette terrible nouvelle.

Pepper : "Ne l'écoute pas, Shichimi ! Elle essaie de t'embobiner ! Elle m'a attaquée de sang-froid l'été dernier ! On ne peut pas lui faire confiance !"

Shichimi : "Je… je…"

Chicory : "Bon, ça suffit ! J'en ai assez ! Donnez-moi cette fichue amulette avant que je ne me fâche !"

Wasabi se relève. Son visage est beaucoup moins amical.

Wasabi : "Non. Vous êtes beaucoup trop instables pour manipuler cet objet. Désolée, mais vous me forcez la main."

Pepper n'a pas le temps de réagir : des esprits l'attaquent pour lui voler les sceaux. Chaque sceau tombe dans la main de Wasabi, visiblement satisfaite.

Chicory : "Encore à envoyer des esprits faire le sale boulot, n'est-ce pas ?! Je te garantis que tu vas payer ce que tu viens de faire ! Pepper ! Récupère cette amulette !"

Pepper se relève et lance un sort explosif vers Wasabi. Contre toute attente, Shichimi s'interpose et prend le sort de plein fouet. Elle est projetée quelques mètres plus loin.

Pepper / Wasabi : "SHICHIMI !"

Toutes les sorcières présentes se précipitent vers leur camarade blessée. Sauf Chicory, qui se contente de croiser les bras. Pepper s'agenouille devant Shichimi, qui semble souffrir.

Shichimi : "Aïe… tu es vraiment très forte, Pepper…"

Pepper : "Shichimi ! Pourquoi tu as fait ça ? Ce n'est pas toi que je visais !"

Shichimi : "Je sais… mais je refuse… qu'on touche à mon Maître…"

Pepper lui lance un regard rempli de regret et d'incompréhension.

Pepper : "Shichimi… même après tout ce que tu as appris, tu continues de la défendre ?"

Shichimi : "Elle est comme une mère, pour moi… et tout le monde fait des erreurs…"

Wasabi : "Mon enfant… occupez-vous d'elle, mesdemoiselles. Je me charge de ces dames."

Pepper recule vers Chicory. Les sorcières de Ah pratiquent les premiers soins sur leur camarade, tandis que Wasabi leur fait face.

Wasabi : "Tu as décidément beaucoup de force en toi, Pepper. Je ne m'étais pas trompée la première fois que je t'ai vue. Tu es capable de changer la face du monde…"

Pepper : "Je suis l'héritière de Chaosah, la dernière pièce du maintien de l'équilibre que vous avez perturbé. Bien sûr que je vais changer la face du monde ! Et je vais commencer ici et maintenant, en vous reprenant cette amulette !"

Chicory : "Bien parlé, Pepper ! Vas-y !"

Wasabi : "C'est malheureusement trop tard pour cela."

Elle positionne les sceaux sur l'amulette. Celle-ci commence à briller de six éclats différents.

Pepper : "Grr… comment je vais récupérer cette… attendez ! Comment avez-vous pu l'activer sans le sceau d'Aquah ?"

Wasabi : "Sans le sceau d'Aquah ? Je ne vois pas de quoi tu parles. Vous l'aviez pourtant sur vous."

Pepper : "Quoi ? Vous mentez ! C'est vous qui l'aviez ! Aquah n'a jamais reçu le sceau de votre part, donc nous n'avons pas pu l'obtenir !"

Wasabi : "Dans ce cas, quel aurait été l'intérêt pour moi de vous le cacher, à part rallonger inutilement votre quête ?"

Pepper ne sait pas quoi dire. Elle se tourne vers Chicory… qui n'est plus à sa place.

Wasabi : "Je crois que ton cher fondateur - AAAAHHH !!"

Wasabi tombe sur un genou et lâche l'amulette. Quelques-unes de ses apprenties accourent vers leur Maître pour éviter qu'elle ne tombe par terre.

Pepper : "Qu'est-ce que… ?"

Elle voit l'amulette voler toute seule jusqu'à l'Arbre. Une fois à proximité du tronc, Chicory apparaît avec un large sourire.

Chicory : "Désolée de vous interrompre, mais cette discussion à rallonge commence à m'ennuyer. Et j'ai encore du travail."

Elle active l'amulette. Une puissante lumière aveuglante oblige Pepper à fermer les yeux. Carrot se cache derrière sa maîtresse, tremblotant. La lumière cesse. Lorsque Pepper ouvre les yeux, elle constate que Chicory est à l'intérieur du tronc illuminé. Elle se met alors à pousser un puissant rire froid.

Chicory : "Ha, ha, ha ! Enfin ! Il y avait bien des années que je n'avais plus senti autant de puissance en moi ! Ça fait du bien !"

Pepper, horrifiée, regarde son fondateur revêtir l'Arbre d'une sombre couleur : celle de la trahison.

Scène 2 : L'héritage de Chaosah

L'Arbre de Komona continue de revêtir son costume d'énergie noire, et pourtant très lumineuse. Pepper est déboussolée. Les sorcières de Ah aussi. Wasabi est toujours à terre, visiblement épuisée. Chicory semble au comble de la joie. Elle prend une énorme bouffée d'air.

Chicory : "Ah ! Après des années d'errance, je me sens enfin chez moi !"

Elle jette un œil à Pepper.

Chicory : "Tu parais tellement insignifiante maintenant, vu d'ici…"

Pepper : "Qu'est-ce que ça veut dire ? Enfin, Maître…"

Chicory : "Ça veut dire que toute cette énergie, tout ce pouvoir m'appartient de droit ! Et il est hors de question de laisser une sorcière aussi perfide qu'elle s'en approcher !"

Elle désigne Wasabi, qui n'arrive pas à se relever.

Pepper : "Qu'est-ce que vous lui avez fait ?"

Chicory : "Tu te soucies d'elle ? Quelle déception ! Je pensais que tu voulais la détruire, lui faire du mal !"

Wasabi : "Elle a simplement drainé le Réa autour de moi…"

Pepper se tourne vers Wasabi.

Pepper : "Drainé le Réa ? Comment ça ?"

Wasabi : "Les esprits ont tous un pouvoir caractéristique… elle, elle a choisi d'influer sur le Réa des autres… elle peut soit le drainer, soit le restituer… et comme nous sommes en communion directe avec le Réa, cela nous affecte directement…"

Pepper (à Chicory) : "Alors c'est vous ! Vous avez drainé le Réa de Safran durant notre duel ! Et vous avez augmenté le mien lorsque j'ai ouvert le Trou Noir à Hippiah !"

Chicory : "Tu allais lamentablement perdre tes duels, il fallait bien que je te donne un coup de pouce !"

Pepper : "Mais c'est de la triche, ça ! Je croyais que les sorcières de Chaosah avaient de l'honneur !"

Chicory : "Tu veux que je te dise une bonne chose, Pepper ? Tous les coups sont bons pour obtenir ce qu'on veut ! Il me fallait absolument ces sceaux pour accéder à l'Arbre ! Je ne pouvais laisser une petite peste dans ton genre tout gâcher !"

Pepper : "Espèce de monstre ! Comment avez-vous fait pour obtenir le sceau d'Aquah ?"

Chicory : "Fais preuve d'un peu de bon sens, pour une fois dans ta vie ! Je l'ai volé, tout simplement, pendant que vous vous efforciez de fermer mon petit portail…"

Pepper : "Alors c'était vous ! Carrot a failli se faire aspirer dedans, je vous signale !"

Chicory : "Si tu crois que ça m'émeut plus que ça ! Je déteste les chats, ils sont inutiles !"

Carrot lui tire férocement la langue.

Chicory : "Seul le sceau m'intéressait dans cette histoire. Et il a été facile de s'en saisir ! Il était exposé devant leurs yeux, tous les jours, mais ces imbéciles de poissons ignoraient totalement sa nature et sa valeur !"

Pepper : "Oh… sur la couronne de la sirène…"

Chicory : "Enfin une lueur de lucidité ! Bien, jeune héritière ! Ton rôle ici bas est presque achevé…"

Pepper : "Mon rôle ? C'est-à-dire ? Maintenir l'équilibre dans Hereva ?"

Chicory : "Bien sûr que non ! Le monde n'a jamais été en danger ! Il y avait bien quelques petites micro-perturbationnettes provoquées par cette stupide fée par-ci, par-là, mais rien qu'Hereva ne puisse corriger lui-même ! Pour le reste… c'était bien évidemment mon œuvre !"

Pepper : "Quoi ?! Mais… mais alors…"

Elle se tourne vers Wasabi.

Pepper : "Pourquoi avoir parlé de l'amulette et nous avoir poussées à chercher les sceaux ? Vous deviez bien le savoir qu'il n'y avait aucune réelle perturbation, qu'elle en était responsable !"

Wasabi : "J'ai vu là une opportunité… de me débarrasser d'elle définitivement ! Mais je n'ai pas été assez rapide…"

Pepper : "Se débarrasser d'elle ? Mais… vous connaissiez ses intentions depuis le début ? Pourquoi n'avoir rien dit ?!"

Wasabi : "M'aurais-tu crue si je te l'avais dit ? Bien sûr que non, tu avais du ressentiment pour moi. Mais cette sorcière qui se dit ton fondateur est l'un des pires exemples de cruauté que j'ai jamais vu ! Tu penses que je suis méchante ? Je te garantis que ce n'est rien comparé à cette folle !"

Pepper reporte son regard vers Chicory. Il est vrai qu'avec la lumière de l'Arbre et son sourire de psychopathe, elle a vraiment l'air… dingue.

Pepper : "Alors les récits dont me parlait Basilic étaient vrais ? Les mémoires d'Apiacée aussi ? C'est vraiment Chaosah qui a provoqué cette guerre…"

Chicory : "Bien évidemment ! C'était l'occasion de prouver à tous que seule la magie du Chaos est valable ! Le reste… c'est de la gnognotte qu'il faut exterminer !"

Thym : "Je n'arrive pas à le croire !"

Pepper se retourne : ses trois marraines viennent d'arriver.

Pepper : "Marraines !"

Thym : "J'ai toujours respecté votre volonté, vos règles ! Je pensais bien faire en ordonnant à mes forces de créer toutes ces failles spatio-temporelles durant la guerre ! Mais tout cela n'était que pour détruire les autres magies ?"

Chicory : "Ma brave apprentie… il était tellement facile de te manipuler et d'être un modèle à suivre, pourquoi me serais-je privée ?"

Cayenne : "Je savais bien que cette mijaurée n'était pas digne de confiance…"

Thym : "Comment… comment avez-vous pu me faire ça ? Je croyais en vous…"

Chicory : "Comme quoi, il faut éviter d'accorder sa confiance à n'importe qui ! Maintenant, si vous le permettez, j'ai une dernière petite chose à faire avant de me débarrasser des magies indignes !"

Elle fait jaillir une sorte de branche d'énergie de l'Arbre. La branche s'abat sur Pepper et l'aspire. Elle se rétracte, emportant Pepper avec elle. Elle se retrouve bientôt piégée dans l'Arbre.

Pepper : "Quoi ? Qu'est-ce que vous avez fait ? Relâchez-moi !"

Thym : "Qu'est-ce que tu manigances, encore ? Laisse notre héritière tranquille, tu l'as assez manipulée !"

Chicory : "Notre ? C'est MON héritière, espèce de sotte ! Et elle va accomplir son rôle ici et maintenant !"

Pepper : "Encore cette histoire de rôle ?! Et que suis-je censée faire, à la fin ?"

Le sourire de Chicory s'élargit.

Chicory : "Me servir de nouveau corps !"

Scène 3 : Carne Vale

Tout le monde est choqué par la nouvelle. Surtout les trois marraines.

Pepper : "Vous… vous servir de nouveau corps ? Qu'est-ce que ça veut dire ?"

Wasabi : "Tout simplement qu'elle a l'intention de prendre possession de ton corps."

Pepper jette un regard terrifié vers Wasabi. Cette dernière essaie de se maintenir debout, mais a du mal. Ses apprenties l'aident du mieux qu'elles peuvent.

Pepper : "Prendre possession de moi ? (à Chicory) Mais… je croyais que votre objectif était de devenir un esprit !"

Wasabi : "Ne sois pas ridicule ! On ne devient pas un esprit sans un prix à payer ! Un être humain ne peut pas se transformer en esprit, même pour échapper à la mort, c'est une entorse aux lois fondamentales du monde spirituel et de la nature ! Mais elle n'aurait reculé devant rien pour éviter de mourir… elle a conduit des expériences affreuses sur des êtres humains et animaux pour vaincre la mort ! Dès qu'elle est entrée dans la dimension ascétique, j'ai su quelles étaient ses intentions ! J'ai… j'ai alors utilisé le prétexte de la Guerre pour anéantir chaque sorcière de Chaosah, afin qu'elle ne trouve jamais l’héritière qu'elle souhaitait pour reformer son corps ! Malheureusement, l'équilibre a été rompu, et j'ai dû demander l'aide d'Apiacée pour ressusciter tes marraines. Elles sont alors parties en quête d'une héritière, afin que l'équilibre perdure, ce qui arrangeait bien les affaires de Chicory ! C'est pour cela que je t'ai surveillée, que je t'ai testée, que je me suis mise en travers de ta route, Pepper ! Pour voir si tu étais suffisamment entraînée pour lui servir de réceptacle !"

Pepper : "Suffisamment entraînée ?"

Chicory : "Oh oui, suffisamment entraînée ! Tu ne crois tout de même pas que je vais prendre le corps d'un impotent ?!"

Wasabi : "C'est plus par compatibilité de magie que par choix…"

Chicory : "Peu importe ! Il se trouve que l'héritière que tu as choisie est parfaite pour ce rôle, Thym ! Mes félicitations !"

Elle se tourne vers Pepper.

Chicory : "Pepper de Chaosah. Merci d'avoir levé le sceau sur la Colline Sacrée et de m'avoir invoquée via la Bague ! Sans toi, j'étais condamnée à une fin plutôt désagréable dans le monde des esprits…"

Pepper : "Levé le sceau ? Je n'ai rien fait de tel ! Vous aviez dit que c'était à cause des perturbations de Réa !"

Wasabi : "Il apparaît évident maintenant que ces histoires de perturbations ne sont que fabulations ! Dans ma quête pour stopper Chicory, je suis parvenue à sceller l'entrée de sa dimension dans une bague, que j'ai protégée au sein même de votre Colline Sacrée. Seulement, je ne pouvais pas utiliser la magie de Ah pour cela. Et de ce fait, une sorcière de Chaosah pouvait très bien lever la protection que j'avais installée, en citant le nom de ce démon trois fois de suite, ce qui était normalement hautement improbable…"

Pepper : "Euh… oups…"

Chicory : "Espèce de harpie ! Tu as osé souillé Chaosah en usant de sa magie ! C'est impardonnable ! Quoiqu'il en soit, Pepper ! En voyageant à tes côtés, tu sais ce que j'ai découvert ? Un immense gâchis de potentiel ! Tu as une telle force en toi que c'en est presque injuste pour moi, qui ai dû batailler tous les jours pour gagner en puissance ! Mais rassure-toi, je vais corriger cette injustice !"

L'Arbre s'illumine. Pepper sent alors tout son corps se faire grignoter, comme si quelqu'un tentait de s'y installer.

Pepper : "AAAAHH !! Arrêtez !"

Chicory (jubilant) : "Hé, hé, hé ! Ça fonctionne au-delà de mes espérances ! Tout ce qu'il manquait, c'était bel et bien un surplus de Réa, que seul cet Arbre pouvait me confier ! Laisse-toi aller, Pepper ! Respecte cette importante règle : "Une véritable sorcière de Chaosah se plie toujours à la volonté de ses maîtres" ! Ne t'inquiète pas, va : je prendrai bien soin de ton corps, et en ferait un bien meilleur usage que toi !"

Pepper : "Non !"

Thym : "Vous croyez que nous allons rester les bras croisés en vous regardant faire ? Hors de question ! Vous allez relâcher notre apprentie ! C'est la nôtre, pas la vôtre ! Mesdames !"

Les trois sorcières de Chaosah lèvent les bras. Une perturbation spatiale commence à tordre l'Arbre. Elles tentent d'extirper Pepper du tronc.

Chicory : "Reculez, bande de cloportes !"

D'un geste de la main, elle fait voler les trois sorcières plusieurs mètres plus loin. Carrot essaie de s'attaquer à l'Arbre, mais il voltige lui aussi.

Pepper : "Marraines ! Carrot !"

Chicory : "Hé, hé, hé… j'ai l'impression d'être le maître du jeu, maintenant ! Vous m'avez prise pour une folle, n'est-ce pas ? Une bouffonne, en quelque sorte ! Eh bien que le spectacle commence !"

L'Arbre s'illumine. Chicory concentre l'énergie magique sur un point. Elle compte attaquer les sorcières de Ah.

Shichimi (se dirigeant vers son Maître avec difficulté) : "Maître ! Faîtes attention !"

Wasabi (à ses apprenties) : "Reculez, inconscientes ! Fuyez le plus loin possible ! Scutum !"

Un esprit apparaît en flottant au-dessus des sorcières.

Wasabi : "Protège mes chères enfants au péril de ta vie. Tu veux bien faire ça pour moi ?"

Scutum ne répond pas. Il enveloppe les apprenties d'une barrière solide.

Shichimi : "Par pitié, Maître ! Venez avec nous !"

Wasabi : "Je ne peux pas laisser cette folle dangereuse poursuivre son plan… ce fut un privilège de vous enseigner la magie ascétique, mes enfants. Adieu."

Shichimi : "NON ! MAÎTRE !"

Ses camarades l'empêchent de rejoindre son cher Maître, qui fait face au rayon d'énergie.

Wasabi : "Amène-toi."

Elle tend les bras. Une puissante aura l'entoure, mais pas aussi intense que le sort préparé par Chicory. Un immense arc de lumière apparaît, chargé avec une flèche. Wasabi s'en saisit, et le pointe sur Chicory.

Chicory : "Pff, risible ! Prends donc ça, meurtrière !"

Chicory relâche son sort. Le rayon d'énergie vole à une vitesse supersonique en direction de Wasabi. Cette dernière décoche sa flèche avant l'impact. Shichimi hurle à pleine puissance.
L'impact est si violent que Pepper a l'impression de voir un spectacle de lumière au ralenti, sans le son. Lorsqu'elle rouvre un œil, elle voit un immense cratère à l'endroit où se trouvait Wasabi. Mais plus aucune trace d'elle.

Chicory : "KA-BOUM ! Ha, ha, ha ! Désintégrée ! Voilà un adjectif qui te sied à merveille, ma chère Wasabi ! Ha, ha, ha ! JUSTICE !"

Pepper a bien du mal à réaliser ce qui vient d'arriver. Shichimi est tombée à genoux.

Shichimi : "NOOOOOONNN !! MAÎTRE !!!!"

Pepper : "Vous… vous n'avez pas fait ça ? VOUS N'AVEZ PAS FAIT ÇA ?!"

Chicory : "Ah, tais-toi, toi ! Elle a eu ce qu'elle méritait ! Et sois gentille de ne pas polluer mon futur corps avec des émotions aussi insignifiantes !"

Pepper : "Vous êtes… vous êtes…"

Elle tente de lui jeter un sort, mais elle est immobilisée. Elle tente de se débattre, mais une force invisible la stoppe net. Elle sent que son corps échappe de plus en plus à son contrôle.

Chicory : "C'est inutile de te fatiguer, jeune héritière. Je prends de plus en plus le contrôle sur toi. Tu n'échapperas pas à ton destin, comme cette petite mijaurée ! Reste donc tranquille !"

Shichimi : "Mon Maître…"

Pepper et Chicory regardent Shichimi, qui est sortie de la barrière, et qui fait face à l'Arbre, seule, malgré les suppliques de ses camarades.

Shichimi : "… n'était pas…"

Elle scintille d'une lumière bien plus forte que celle de son Maître. Pepper est à moitié impressionnée, à moitié apeurée… à moitié moqueuse.

Shichimi : "…UNE MIJAURÉE !"

Elle envoie plusieurs sorts très puissants en direction de Chicory. Mais c'est comme s'ils étaient aspirés par l'arbre.

Chicory : "Espèce de petite idiote… l'Arbre fluctue le Réa du monde entier, tu crois donc que tu peux l'abattre avec ta petite magie de pacotille ?"

Pepper : "Shichimi ! Par pitié, fuis ! Avant que je ne t'anéantisse."

Pepper sursaute. Elle n'avait pas l'intention de dire ça. Quelqu'un d'autre a parlé à sa place.

Pepper : "Mais qu'est-ce que… tu sembles surprise. De quoi ? Le transfert est presque achevé, soumets-toi. Pas question ! Je ne vous laisserai pas faire ! J'aimerais bien voir ça ! Vous allez voir ! Je ne suis pas aussi faible que vous le pensez ! Et pourtant c'est toi qui vas lancer le prochain sort pour détruire cette petite peste. Quoi ?! Non !"

Malgré ses tentatives pour résister, Pepper lève les bras et concentre l'énergie de l'Arbre en direction de Shichimi.

Shichimi : "Pepper… il faut te battre ! Tu ne peux pas laisser cette mégère faire de toi ce qu'elle veut ! Tu vaux mieux que ça !"

Pepper : "Mégère ?! Tu vas voir, impertinente ! Shichimi, par pitié, va-t-en ! Oh oui, tu ferais mieux de fuir, si tu ne veux pas finir comme ton maître !"

L'énergie fluctue. Pepper lutte comme elle peut, mais elle perd de plus en plus le contrôle. Shichimi, pour faire honneur à son maître, reste debout et lance un regard de dégoût à Chicory. Cette dernière semble bien s'amuser.

Pepper : "Me voilà ! NON !! Oh que si ! FEU !"

Pepper lance le sort en direction de Shichimi. Cette dernière ferme les yeux et attend l'impact. Ses camarades crient derrière elle.
L'impact est confirmé. Cependant, Shichimi ne sent que l'air déplacé par l'explosion. En ouvrant les yeux, elle voit d'immenses racines qui ont poussées devant elle. En se retournant, elle voit un petit groupe de sorcières qui ont l'air d'être tout droit sorties des bois.

Shichimi : "Vous êtes…"

Basilic : "Les sorcières d'Hippiah, oui ! Et pas de simples jardinières !"

Shichimi : "Vous m'avez sauvée… comment avez-vous su ?"

Basilic : "J'ai entendu l'Arbre… il souffre, quelqu'un essaie de le détourner de son rôle… et je ne m'étonne pas de voir qui est en train de le souiller ! Ah, et ton Maître m'a prévenue qu'il y aurait du grabuge ici. Où est-elle, d'ailleurs ?"

Shichimi baisse la tête, les larmes aux yeux.

Basilic : "Ce n'est pas possible ! Sa cruauté n'est donc pas une légende ! Je suis navrée, ma pauvre petite… écarte-toi. Nous nous en chargeons !"

Basilic et les sorcières d'Hippiah font face à l'Arbre. Camomille a l'air très en colère et impatiente d'en découdre. Chicory… ou plutôt Pepper juge ses nouveaux opposants d'un regard moqueur.

Pepper : "Regardez donc qui vient me défier ! Les horticulteurs sont arrivés, la situation est sauve !"

Elle éclate d'un rire froid. Au fond d'elle, Pepper ne ressent aucune raison de rire. Mais elle le fait quand même.

Basilic : "Je vois ! Tu t'empares de cette jeune sorcière ! Mais tu oublies que les experts en végétaux, c'est nous ! Alors arrête de te prendre pour une fine botaniste et fiche la paix à ce pauvre Arbre !"

Ses disciples approuvent avec un regard de défi. Pepper les regarde comme si elles avaient perdu la raison.

Pepper : "Vous sous-estimez ma toute puissance, je crois… ce n'est pas grave. Je vais pouvoir commencer mon carnage avec les amoureux des plantes vertes ! Disparaissez de ma vue ! La seule magie qui mérite d'être pratiquée, c'est la magie du Chaos ! Les autres, DU BALAI !"

Cette fois-ci, Pepper aspire le Réa directement depuis le sol. Toutes les sorcières présentes se sentent aussitôt sonnées, et tombent à genoux. L'Arbre se teinte alors d'une lueur oscillant entre le noir et le vert. Il rayonne au-delà de ses limites. Le sol commence à se fissurer.

Pepper : "Ha, ha, ha ! Non, arrêtez !!"

Pepper, la vraie, essaie à nouveau de chasser Chicory. Elle tourne la tête vers l'endroit où Chicory se trouvait, mais elle disparaît de plus en plus !

Pepper : "Tout ceci ne mène nulle part… pourquoi faîtes-vous ça ?"

Avant de disparaître totalement, Chicory répond :

Chicory : "Mais pour que la véritable magie triomphe, chère… MOI !"

Pepper se sent maintenant comme consumée entièrement. La douleur est insoutenable, c'est comme si son essence brûlait.

Pepper : "AAAAAAAAHHHHH !!!"

Safran : "TU TE MOQUES DE MOI, PEPPER ?!"

Pepper arrive à peine à percevoir une lueur orangée atteindre l'Arbre. Elle distingue légèrement Safran, les mains sur les hanches, en compagnie de ses camarades de Magmah.

Pepper : "Safran…"

Safran : "Après tout ce que tu m'as fait subir, après la défaite que tu m'as infligée… tu es en train de perdre face à cette morue ?! TU NE VAUX VRAIMENT RIEN, MA PAUVRE !"

Capsica : "Mesdemoiselles ! Et avec grâce !"

Plusieurs sorts enflammés explosent autour d'elle. Mais Pepper ne ressent presque plus les explosions. Ce n'est qu'un déluge d'images floues et de bruits sourds sans aucun sens. Elle a l'impression de perdre tous ses sens un par un.

Chicory : "Ne lutte plus, Pepper."

Pepper entend la voix de son fondateur à l'intérieur de son crâne.

Pepper : "Chicory…"

Chicory : "J'ai gagné. Je vais pouvoir vivre… avec une source de pouvoir infinie… merci, Pepper. Merci…"

Pepper : "Non… laissez-moi ! LAISSEZ-MOI !"

Elle se sent récupérer le contrôle.

Chicory : "Qu'est-ce que tu fais ? Soumets-toi ! Ton corps m'appartient !"

Pepper : "Non ! C'est ma vie ! Vous n'avez pas le droit !"

Pepper peut distinguer un peu mieux ce qui se passe devant l'Arbre. Des courants d'eau ont été créés grâce à la magie de ses marraines et de la sirène d'Aquah. Toutes les magies exceptée Zombiah sont présentes, et attaquent l'Arbre pour libérer Pepper.

Pepper : "Vous voyez ? Tout le monde est contre vous, même vos apprenties que vous avez trompées ! Vous devez bien voir que ce que vous faîtes est mal ! Pourquoi vous obstiner ?"

Chicory : "Je… je… tais-toi !"

Pepper : "Renoncez, il n'est pas trop tard ! Détruire les magies n'apportera qu'encore plus de problèmes ! Qu'est-ce que vous y gagnez, vous ?"

Chicory : "TAIS-TOI !!!"

Pepper se sent de nouveau happée par une terrible force. Elle lève la main pour balayer les assaillants d'un seul coup. Une avalanche d'images se bousculent dans sa tête, des images qui ne sont pas les siennes.
Le champ de bataille finit par s'effacer totalement. Pepper se trouve dans une petite maison de bois au milieu d'une prairie verdoyante.

Scène 4 : Fusion

Pepper regarde autour d'elle. Des jouets sur les étagères, ressemblant à des ustensiles pour fabriquer des potions, des livres sur les sorcières, et même un petit balai et un chapeau de sorcière miniature sont entreposés dans cette pièce. En se retournant, Pepper remarque un lit d'enfant, bordé de broderies en tout genre. Elle se trouve certainement dans une chambre de petite fille.
Elle s'intéresse enfin à ce qu'elle tient en mains. Un livre. Elle regarde la couverture : "Manuel du petit fabricant de potions". Il semble que ce soit un livre destiné aux apprenties sorcières. Mais de quelle école s'agit-il ? De plus, ce livre semble extrêmement vieux… le papier, la couverture…

Voix : "Eh oh ! Je t'ai dit de venir manger ! Qu'est-ce que tu trafiques encore ?"

La porte s'ouvre. Pepper, en panique, cache son livre sous le lit. Une grande femme aux cheveux ondulés entre dans la pièce. Elle porte une couverture sur elle, et a le teint particulièrement blanc. Elle ne semble pas aller bien.
Elle regarde Pepper avec lassitude.

Femme : "Je connais ces yeux-là… tu étais encore en train de lire ce livre, n'est-ce pas ?"

Pepper se redresse. Elle ne se souvenait pas être aussi petite… les mains dans le dos, elle regarde ses pieds. Elle se sent honteuse.

Femme : "Je t'ai déjà dit que ce n'était pas des choses que tu devais regarder ! Dis-moi où est ce livre !"

Pepper fait non de la tête. La femme lui prend alors fermement le bras. Son regard est terrifiant.

Femme : "Dis-moi où est ce satané livre ! Allez, réponds-moi !"

Pepper tente de se débattre et commence à hurler. La femme se fait de plus en plus violente. Dans un souci de protection, Pepper réussit à projeter la femme violemment contre le mur. Cette dernière pousse un cri et s'effondre par terre. Elle ne bouge plus. Non, Pepper n'a pas utilisé sa force physique pour réussir cet exploit.
Pepper, en pleurs, court vers la femme et s'agenouille.

Pepper : "Maman ! Réponds ! Tu vas bien ? Maman, je voulais pas…"

La femme se met à quatre pattes. Elle est prise d'une violente quinte de toux.

Pepper : "Maman…"

Elle tente de la prendre dans ses bras. Mais sa mère la repousse violemment et la fait tomber par terre. Elle tourne la tête vers elle, lui lançant un regard féroce.

Mère : "Ne t'approche plus de moi, Chicory ! Espèce de monstre…"

Pepper est choquée par ces paroles. Elle regarde sa mère s'en aller tant bien que mal, en continuant à tousser.
Pepper veut la rejoindre, mais la porte disparaît. À la place, elle se retrouve sous une couverture, avec une petite bougie comme seule source de lumière. Elle est concentrée, et exécute des gestes avec ses doigts. Soudainement, le sol se met à tournoyer. Une petite ouverture se crée. Pepper bondit de joie.

Pepper : "Je… j'y suis arrivée !"

Elle n'a pas entendu la porte s'ouvrir. Elle a un haut-le-corps, et tente d'éteindre la bougie. Mais dans la précipitation, la couverture prend feu. Elle la jette au loin, mais c'est trop tard : sa mère a tout vu.

Mère : "Chicory ! Qu'est-ce que tu as encore fait ?!"

Elle se précipite sur le drap, mais ne parvient pas à l'éteindre. Elle prend alors violemment Pepper par sa robe.

Mère : "Qu'as-tu encore fait, sorcière ?! Tu ne trouves pas que notre situation est assez pénible comme ça ? Il faut encore que tu essaies de tout brûler avec ton infâme magie ?!"

Pepper : "Mais… ce n'est pas ma faute !"

Mère : "Tu persistes à vouloir pratiquer ce genre d'art diabolique ! J'en ai assez de toi ! Je vais te mettre en pension, comme je l'avais prévu !"

Elle tousse à nouveau.

Pepper : "Non, maman ! Ne fais pas ça, je t'en prie ! Les autres enfants me détestent…"

Mère : "Il fallait y penser lorsque tu m'as désobéi ! Tu es vraiment une nuisance ! Si j'avais su quel monstre j'allais engendrer, je ne t'aurais jamais conçue, espèce de folle !"

Elle la relâche, car elle est de nouveau prise d'une quinte de toux. Pepper, choquée par cette nouvelle, se tient devant elle, à la lueur du feu qui se propage. Sa mère se reprend et tente d'éteindre le feu.

Mère : "Aide-moi, pauvre idiote ! Avant que notre maison parte en fumée !"

Pepper reste immobile. Elle a des idées. De sombres idées. L'ouverture qu'elle a créée est juste derrière elle. Celle qui l'a toujours rabaissée. Celle qui vient d'avouer qu'elle aurait préféré ne pas être sa mère…
La femme la regarde un instant.

Mère : "Qu'est-ce que tu attends, espèce d'imbécile ?! Viens m'aider !"

Pepper louche sur le trou noir, qui s'élargit. Sa mère le remarque enfin. Son visage se déforme.

Mère : "Qu'est-ce que c'est que ça, Chicory ?! Qu'est-ce que tu as fait ?"

Pepper jette un dernier regard à sa génitrice. Celle-ci est terrorisée.

Mère : "Qu'est-ce que tu as fait…"

Pepper pousse un terrible cri. Elle projette sa mère dans l'ouverture, sous la lueur menaçante du feu qui gagne du terrain. La voir disparaître pour de bon la remplit de bonheur.
La chambre disparaît. Elle se trouve devant un arbre gigantesque, avec une jeune sorcière à ses côtés. Elle est déjà plus grande.

Jeune sorcière : "Qu'allez-vous faire, Maître ?"

Pepper : "Il est hors de question que l'enseignement s'arrête. Tu vois cet arbre ? C'est le Grand Arbre de Komona. Il sent les fluctuations de Réa à travers le monde. Si notre art cesse d'être pratiqué, il le sentira, et ce sera catastrophique…"

Jeune sorcière : "Mais vous ne pouvez pas continuer ainsi, Maître ! Vous avez tant bataillé pour qu'on vous prenne au sérieux ! Et la magie de Chaosah est sans doute la plus remarquable que j'ai jamais vu !"

Pepper : "Ne t'inquiète pas. Je sais que les demandes sont de plus en plus nombreuses, mais… je ne vois qu'une seule personne capable de me succéder. Après tout, une véritable sorcière de Chaosah…"

Jeune sorcière : "…finit toujours ce qu'elle a commencé."

Elle lance un petit sourire vers la jeune sorcière. Malgré sa petite taille, Pepper sait qu'elle saura s'y prendre. S'y prendre pour perpétuer les traditions selon sa vision à elle, en attendant de trouver la solution à son problème.
Le décor change à nouveau. Une épaisse forêt l'entoure. Une sorcière entièrement vêtue de lianes et d'autres plantes lui lance un regard désolé.

Sorcière : "Je crois que malheureusement, ce que vous me demandez dépasse mes compétences. Je suis navrée…"

Pepper : "Et vous prétendez être une herboriste spécialisée dans les plantes médicinales ?! Laissez-moi rire ! Une comédienne ! Une fumiste ! Une charlatante ! Voilà ce que vous êtes !"

Sorcière : "Vous savez bien que ce que vous me demandez est extrêmement complexe…"

Pepper : "Taisez-vous ! J'ai assez entendu de mensonges pour aujourd'hui ! Croyez bien que je saurai m'en souvenir !"

Pepper tourne les talons avec colère, sous les yeux choqués d'une jeune sorcière aux cheveux roux.
Plusieurs images se succèdent. Pepper se voit travailler avec acharnement, faire des expérimentations poussées bien au-delà de l'éthique… de la souffrance, des dégâts irréparables, de la magie noire… et surtout, une obsession naissante. Urgente.
Nouveau décor. Pepper se trouve dans une pièce entièrement entourée d'eau. Une imposante sirène lui fait face.

Sirène : "Pourquoi traiterais-je avec une sorcière aussi malfaisante que vous ?"

Pepper : "Les rumeurs sont fausses ! Mes expériences ne sont pas aussi terribles que ce qu'on raconte !"

Sirène : "Quoiqu'il en soit, il va falloir que vous partiez, à présent."

La sirène se retourne. Pepper devient plus implorante.

Pepper : "Attendez ! Attendez ! Je vous en prie, vous êtes peut-être mon dernier espoir…"

La sirène s'arrête.

Pepper : "Je veux juste savoir si la légende concernant vos eaux curatives est vraie !"

La sirène reste silencieuse. Pepper sent son cœur tambouriner à toute vitesse. Après un instant de silence, la sirène déclare en reprenant son chemin :

Sirène : "Enfermez-la."

Plusieurs assaillants fondent sur elle à la vitesse de la lumière. Mais ils disparaissent aussitôt. Pepper se trouve maintenant face à une femme en costume, un peu âgée, encerclée par des plans, des outils et des robots en cours d'élaboration.

Apiacée : "Pour la dernière fois, la zombifiation n'a pas pour but de ramener les gens à la vie ! Elle sert juste à animer des objets, c'est tout ! Et il se trouve que si vous l'utilisez sur un cadavre, c'est comme s'il revenait à la vie !"

Pepper : "Comme si ? Que voulez-vous dire ? Récupère-t-on son plein potentiel ? Et sa magie ? Et sa conscience ?"

Apiacée (agacée) : "Écoutez-moi bien, Maître Chicory. L'art de la zombification n'est pas un moyen de contrer la mort ! Ce n'est pas une résurrection, c'est une sorte d'automatisation du non-vivant, c'est tout ! Alors vous serez bien gentille d'arrêter de me harceler de questions, j'ai encore beaucoup de travail !"

Pepper lui lance un regard noir. En se retournant, elle lance :

Pepper : "Propagande."

Nouveau décor. Pepper se retrouve attablée en face d'une sorcière aux longs cheveux blancs, qui semble plutôt jeune malgré tout, en train de déguster du thé. Elle est enroulée dans une sorte de toge blanche.

Sorcière : "Je te vois venir avec ta question, Chicory. Les hommes et les esprits se croisent, se rencontrent, mais cela reste deux entités distinctes."

Pepper : "Mais il existe bien un moyen de devenir un esprit ! Je l'ai lu dans un de vos livres ! Sois chique, dis-moi comment on fait !"

La sorcière prend une gorgée de thé.

Sorcière : "Tu parles du livre que tu m'as dérobé ?"

Pepper : "Peu importe comment je l'ai obtenu ! J'ai vu qu'il était possible de devenir soi-même un esprit sous certaines conditions ! Dis-moi juste lesquelles, et je te laisserais tranquille !"

La sorcière reprend une gorgée de thé. Elle soupire.

Sorcière : "Je vais te répondre, Chicory, mais laisse-moi te donner un conseil : ne cherche pas à aller contre la nature. Tu feras plus de mal que de bien, à toi y compris."

Pepper jaillit de sa chaise, les deux bras posés sur la table.

Pepper : "C'est facile à dire lorsque la Faucheuse ne nous menace pas !"

Sorcière : "La Faucheuse nous menace tous, Chicory. C'est dans l'ordre des choses. Et devenir un esprit ne t'en prémunira pas, il y a un prix à payer. À la limite, tu vas gagner quelques années, sans plus."

Pepper exécute un sourire.

Pepper : "Ce sera largement suffisant."

La sorcière disparaît. Pepper se retrouve sur la Colline Sacrée de Chaosah, en compagnie de son apprentie, qui a grandi.
Pepper a installé plusieurs marques au sol. Des bougies sont installées autour. Elle semble préparer une sorte de rituel.

Thym : "Vous êtes vraiment sûre de vouloir aller jusque-là ?"

Pepper : "C'est le seul moyen, Thym. Mais tu devras garder ça pour toi, d'accord ? Je suis certaine que tu sauras prendre soin de nos disciples pour moi."

Elle est soudainement prise d'une quinte de toux de plusieurs secondes. Thym essaie de la soutenir.

Thym : "Oh, Maître… je sais que vous faîtes ça pour vous soigner, mais je vous en conjure, réfléchissez-y encore ! Le prix à payer est terrible, et… je ne suis pas sûre d'être capable de porter Chaosah à moi toute seule…"

Pepper reprend sa respiration et repousse légèrement Thym. Elle lui sourit.

Pepper : "Tu es l'élève la plus brillante que j'ai jamais eue, Thym."

Thym : "Pas aussi brillante que vous, Maître."

Pepper : "La question n'est pas d'essayer d'être quelqu'un d'autre, Thym. Je sais que tu feras un Maître remarquable, dans le respect des enseignements que je t'ai dispensés."

Thym : "Je vous en prie… ne me laissez pas…"

Pepper caresse le visage de son apprentie.

Pepper : "Si je reste, tu me perdras pour toujours. Je dois le faire, peu importe le prix à payer. Au revoir, ma chère apprentie."

Thym a du mal à lâcher la main de son Maître. Pepper se précipite au centre de la Colline. Celle-ci s'illumine dès que Pepper exécute des gestes très précis en récitant des incantations.

Pepper : "N'oublie pas, Thym : officiellement, je suis partie poursuivre mes expériences. Je suis sûre qu'on se reverra !"

Pepper regarde une dernière fois Thym l'implorer de rester avant de sentir son corps rester derrière elle.
La Colline réapparaît bientôt. En très mauvais état : elle a été fissurée, et des énormes cratères d'impact parsèment le paysage. Elle se trouve de nouveau avec Thym, mais à un âge très avancé.

Thym : "Alors vous avez réussi… vous avez réussi à survivre à votre terrible maladie !"

Pepper : "Tout ceci est temporaire, Thym. Je vais bientôt disparaître pour toujours si je ne fais rien très vite."

Thym : "Oh, Maître… je ne peux pas vous perdre vous aussi ! J'ai déjà perdu presque tous mes disciples à cause de la Guerre ! Je ne sais plus quoi faire…"

Pepper : "Désolée, Thym, mais je dois déjà repartir. Je ne contrôle pas ce voyage, je voulais juste voir de mes propres yeux les infamies causées à notre école."

Thym : "Maître ! Ne me laissez pas une nouvelle fois ! J'ai rarement eu autant besoin de vos conseils !"

Pepper se sent disparaître.

Pepper : "Continue de faire ce qui te semble bon, chère apprentie. Tu as mené Chaosah à son apogée, je le sais. Je suis fière de toi. Je reviendrai lorsque tu seras prête."

Thym : "Prête ? Prête pour quoi ? Maître !"

Mais Pepper se sent partir avant d'avoir pu ajouter quoi que ce soit. Les images se bousculent, le son défile à toute vitesse… elle a l'impression que sa tête va exploser !
Elle sent quelque chose s'éjecter de son corps. Essoufflée, elle ouvre les yeux.
Elle se trouve dans un espace sombre et agité. En face d'elle, Chicory se tient la tête, en souffrance.

Pepper : "Chicory ?"

Chicory : "Ah… mais qu'est-ce qui s'est passé ?"

Scène 5 : Pour le maintien de l'Ordre

Pepper fait face à Chicory dans cet espace agité, en mouvement permanent, dont la clarté oscille sans cesse. Elle reconnaît cet endroit.

Pepper : "C'est la dimension de Chaosah, n'est-ce pas ?"

Chicory : "Est-ce que tu as vu ce que j'ai vu ?"

Elle semble être entrée dans une rage noire. Pepper la regarde sans comprendre.

Pepper : "De quoi ?"

Chicory : "Je te demande si tu as vu… tout ça ! Est-ce que tu l'as vu ? RÉPONDS-MOI !"

Pepper : "Oui, je l'ai vu ! Pourquoi vous vous énervez comme ça ?"

Chicory : "C'est… c'est privé ! Tu n'avais pas le droit… bon sang ! Ça n'aurait jamais dû se passer comme ça…"

Elle est à genoux, à deux doigts de craquer. Pepper s'approche avec prudence.

Pepper : "Écoutez-moi bien, Maître Chicory. Je n'ai pas seulement vu vos souvenirs, je les ai vécus."

Chicory : "Tais-toi !"

Pepper : "J'ai ressenti votre peine, votre frustration, votre lutte intérieure contre la maladie qui vous ronge, votre colère envers les autres écoles de magie incapables de vous aider…"

Chicory : "TAIS-TOOOOIIII !"

Elle se jette sur Pepper et tente de la ruer de coups. Mais elle est tellement bouleversée que Pepper la maîtrise sans mal.

Pepper : "Tout ce que vous vouliez, c'était guérir. Je peux comprendre votre hargne, votre rage face à vos échecs…"

Chicory : "Tu vas te taire ! Tu vas te taire…"

Pepper : "Votre courage est tout à fait remarquable, Maître. Vous vous êtes juste laissée emporter par votre désir de vivre à tout prix…"

Chicory : "Mais pourquoi… pourquoi tu ne veux pas te taire…"

Elle éclate en sanglots dans ses bras. Pepper, surprise de pouvoir la toucher, lui caresse les cheveux pour essayer de la calmer.

Pepper : "Détruire les magies, voler des vies, prendre possession de mon corps… rien de tout cela n'est pardonnable, Maître, même pour sauver votre propre vie de cette injustice fondamentale."

Chicory : "Tu ne sais pas… tu parles sans savoir… ma vie a été un désastre ! Une énorme blague ! Et tu me dis que ce que j'ai fait pour rectifier ça n'est pas pardonnable ?!"

Pepper : "Votre vie n'a pas été un désastre ! Vous avez créé une magie incroyable, que je suis fière d'apprendre chaque jour, malgré mes plaintes ! J'ai énormément appris à vos côtés, Maître. Mais ne pensez-vous pas qu'il est temps de trouver la paix ? De laisser vos apprenties, formées par vos soins avec talent, se charger des générations futures ?"

Chicory se contente de continuer à pleurer.

Pepper : "Vous avez grandement participé au développement du monde de la magie. Vous avez fait des choses proprement incroyables, que je n'arriverai jamais à égaler ! Vous en avez assez fait, malgré votre espérance de vie réduite. Vous serez toujours une sorcière exceptionnelle à mes yeux, Maître. Ma vie ne serait pas ce qu'elle est sans vous. Vous ne voulez pas me laisser cette image ?"

Chicory semble se calmer. Elle se redresse et regarde Pepper avec une tristesse mêlée de fierté.

Chicory : "Tu es tellement plus sage que moi, Pepper. Tu feras un bien meilleur Maître que je ne le serai jamais."

Pepper : "Oh, ne dîtes pas ça, Chicory ! Je vais me mettre à rougir ! Ah, trop tard !"

Chicory réprime un petit rire. Elle s'essuie les yeux.

Chicory : "Pfiou ! Mes derniers sanglots remontent à loin ! J'avais oublié l'effet que ça faisait…"

Pepper : "Je suis désolée pour vous."

Chicory : "Non, non, c'est… apaisant, au final. Vois-tu, je me rends bien compte que ce que j'ai fait tout au long de ma vie est mal. J'ai voulu jouer avec le destin. Mais celui-ci sait bien nous rendre la pareille… je suis désolée, Pepper. Navrée de t'avoir menée en bateau et d'avoir voulu te posséder… dis donc, tu as une sacrée résistance à la possession, tu le sais, ça ? Je ne pensais pas que tu parviendrais à voir mes souvenirs !"

Pepper : "Moi non plus ! Je suis désolée de vous avoir… euh… comment appelle-t-on ça ? De l'espionnage ?"

Chicory : "Oh, je sais que tu ne l'as pas fait exprès, va. Tu vis dans un monde magnifique, Pepper. J'ai eu tort d'avoir tenté de le détruire. Toi seule peut apaiser l'Arbre, désormais. Va, et rétablit l'ordre."

Chicory commence à disparaître.

Pepper : "Maître ! Que se passe-t-il ?"

Chicory : "Tu l'as bien vu. Je ne peux rester un esprit pour toujours. Voilà le prix à payer pour avoir voulu joué avec la vie… je t'en prie, Pepper : ne fais jamais la même erreur que moi. Laisse la vie suivre son court, avec ses injustices, ses merveilles, ses moments. Tu me le promets ?

Pepper : "Bien sûr, Maître !"

Chicory : "Pour la dernière fois, appelle-moi Chicory ! C'est moi qui devrais t'appeler Maître… tu m'as tellement appris…"

Elle a un petit sourire.

Chicory : "Je pense que tu viens d'établir ta première règle de Chaosah : "Un véritable sorcière de Chaosah sait quand il faut tirer sa révérence.""

Pepper a un petit sourire. Chicory soupire.

Chicory : "Bien… sur ce, je me dirige à l'endroit que j'aurai dû rejoindre il y a beaucoup trop longtemps, même si j'ai un peu les foies…"

Pepper : "Maître Chicory ! Ne partez pas maintenant ! Je ne saurai jamais comment m'y prendre pour rétablir l'ordre !"

Chicory : "Oh que si, tu y arriveras. Tu es une sorcière du Chaos et ma digne héritière ! Tu rétabliras l'ordre, j'en suis sûre. Adieu."

En plissant les yeux, Chicory disparaît totalement.

Pepper : "Adieu, Chicory. J'espère que votre dernier voyage se passera paisiblement."

La dimension de Chaosah devient un peu plus instable. Le Chaos semble reprendre le dessus. Pepper pense alors à la tâche qui lui incombe.

Pepper : "Mais pourquoi ai-je ce sentiment tenace que vous venez de me le mettre dans l'os ?"

Elle entend des bruits sourds et des éclats de voix. L'espace s'agite davantage, et devient lumineux.
Pepper ouvre les yeux d'un seul coup. Elle hurle de terreur aussitôt, car une explosion manque de la décapiter. Fort heureusement, une écorce solide la protège.
En rouvrant les yeux, elle peut admirer une scène de bataille proprement violente. Les sorcières d'Aquah et Magmah attaquent l'Arbre (en s'ignorant et en essayant de se pousser quand elles le peuvent), tandis que celles d'Hippiah tentent de communier avec l'Arbre. Les marraines de Pepper ouvrent des portails et lancent des sorts dans le but de booster les attaques de Magmah et Aquah. Les sorcières de Ah, elles, dressent une barrière de protection pour protéger Komona des retombées.
Pepper fait un geste de la main.

Pepper : "Eh oh ! C'est moi ! C'est fini !"

Elle entend des énormes bruits d'impact du côté du bras qu'elle lève. En regardant de plus près, elle constate qu'une branche magique a poussé, et a pris le mouvement de son bras… donnant ainsi des coups dans le sol en suivant son mouvement de salut.

Pepper : "Oups !"

Thym : "Elle se remet à attaquer ! Mettez la gomme !"

Pepper : "Non, non, non ! Chicory est partie ! C'est moi, Pepper !"

Thym : "Ne l'écoutez pas ! FEU !"

Pepper ferme les yeux tandis qu'elle reçoit un autre déluge de sorts. Elle commence à ressentir les secousses : la protection de l'Arbre semble avoir diminuée depuis le départ de Chicory.

Pepper : "Je vous en prie, arrêtez ! C'est moi !"

Thym : "Encore ! Nous y sommes presque !"

Spiruline, la sirène, Capsica et Safran s'apprêtent à refaire feu. Pepper se protège avec ses bras.

Pepper : "ARRÊTEZ !"

Thym : "STOP !"

Le déluge de sorts ne vient pas la frapper. En regardant de plus près, elle s'aperçoit que Carrot a bondit sur l'Arbre pour rejoindre sa maîtresse. Il remue la queue avec bonheur. Pepper sourit.

Pepper : "Petite canaille ! Tu m'as reconnue, toi, n'est-ce pas ?"

Carrot lève la patte pour confirmer.
Les sorcières de Ah relâchent leur sort de protection, épuisées. Scutum disparaît.

Cumin : "Pepper ! Tu es saine et sauve !"

Pepper : "Oui, tout va bien !"

Cayenne : "Où est l'autre espèce de dingo ?"

Thym : "Cayenne !"

Pepper prend un temps avant de répondre.

Pepper : "Elle a mis un peu d'ordre dans ses affaires avant de partir."

Thym baisse la tête. Cumin vient la réconforter. Mais pas Cayenne.

Cayenne : "Hum. J'aimerais bien dire quelque chose, mais mon cher Maître ne va pas apprécier…"

Cumin : "Oui, tu seras gentille de t'abstenir !"

Pepper a le cœur brisé de voir Thym dans cet état. Elle ajoute alors :

Pepper : "Elle regrettait vraiment ce qu'elle a fait. Elle avait de l'admiration pour vous, Maître Thym. Elle était désolée pour tout ce qu'elle vous a fait endurer."

Thym redresse la tête. Il est rare de la voir sourire.

Thym : "C'était un maître exceptionnel. Elle cherchait juste à décrocher une des lunes…"

Basilic : "Oui… on en parle, des dégâts qu'elle a causés ?"

Thym se retourne, avec sa tête grincheuse habituelle. Tous les maîtres se tiennent devant elle, mécontentes.

Thym : "Quoi ? Vous avez un commentaire à faire ?"

Capsica : "Un commentaire à faire ! Quel toupet !"

Basilic : "Elle a juste voulu détruire nos écoles et nos apprenties, quoi ! Non mais vous avez raison, je fais des histoires pour rien…"

Sirène : "La magie de Chaosah n'apporte que le malheur et la destruction. Encore plus que Magmah…"

Safran : "Eh, la poiscaille ! Si c'est du malheur et de la destruction que vous voulez, je peux vous faire une démonstration, hein ! Ça ne me dérange pas !"

Spiruline : "Toi insulter chef ! Toi recevoir correction !"

Safran : "Moi t'attendre !"

Elles commencent à se chamailler.

Pepper : "Oui… du coup, vous pouvez m'aider à descendre de ce tronc ? Je ne me sens plus très à l'aise, pour dire vrai…"

Shichimi : "Maître Wasabi…"

Tous les maîtres se retournent. Shichimi semble sur le point d'exploser.

Pepper : "Shichimi…"

Shichimi : "Elle a tué mon Maître ! Je ne lui pardonnerai jamais ! J'espère juste qu'elle est partie pour de bon ! Et qu'elle a souffert…"

Elle éclate en sanglots. Ses amies viennent l'épauler.

Basilic : "Le conseil de Ah ne restera pas sans réaction, je pense. Attendez-vous à être punies !"

Capsica : "Exactement ! Chaosah est décidément une nuisance pour tout le monde ! On devrait vous interdire de pratiquer votre magie !"

Les autres maîtres approuvent, tandis que Safran et Spiruline continuent de se chamailler.

Thym : "C'est donc ce que vous pensez, hein ! Eh bien laissez-moi vous dire une bonne chose : …"

Mais un grondement interne l'interrompt. Toutes les sorcières sont aux aguets, mais une puissante déferlante d'énergie parcourt la zone devant le tronc, faisant voler plusieurs sorcières dans les airs.

Pepper : "Mais qu'est-ce qui se passe ?!"

Thym, Cumin et Cayenne font leur possible, via leur magie, pour rattraper les sorcières avant qu'elles ne heurtent le sol. Celles-ci semblent surprises de recevoir de l'aide de leur part.

Basilic : "Euh…"

Thym : "Vous avez raison, ne dîtes pas merci, ça vous écorcherait la…"

Cumin : "Mais qu'est-il arrivé ? Ce n'est pas Pepper qui a…"

Pepper : "Eh, j'ai rien fait du tout, moi !"

Basilic : "Non, c'est l'Arbre… il a été poussé hors de son fonctionnement principal, il est en colère, maintenant ! Et hors de contrôle… FUYEZ !"

Thym : "Comment ça, "fuyez" ?! Une vraie sorcière de Chaosah…"

Cayenne (prenant Thym sous son bras) : "Ne sois pas stupide ! Les perturbations recommencent !"

Thym peut voir que l'Arbre s'agite tout seul, envoyant des rayons destructeurs dans tous les sens. Un des rayons se dirige vers Safran.

Safran : "AAAAAHH !"

Elle se sent transportée dans une colonne d'eau. En ouvrant les yeux, elle remarque que Spiruline l'a sauvée en enfermant son corps dans un filet d'eau très large.

Safran (horrifiée) : "HHIIII ! Mes vêtements ! Ils sont tout mouillés à cause de toi, maintenant, espèce de poisson sans cervelle !"

Spiruline : "Toi me remercier plus tard !"

Pepper regarde l'Arbre, à l'abri en son sein, provoquer des catastrophes sans pouvoir rien faire. Les rayons ont une très longue portée.

Pepper : "Il risque de détruire tout Hereva ! Qu'est-ce que je vais bien pouvoir faire ?!"

Elle se rappelle ce que Chicory lui a dit avant de partir : "Tu rétabliras l'ordre, j'en suis sûre."

Pepper : "Oui, mais comment ?!"

Une voix familière lui traverse alors la tête. La voix de Soumbala.

"La sérénité n'est que le fruit d'un désordre maîtrisé."

Pepper se concentre. Autour de l'Arbre, et aussi à l’intérieur, les particules s'agitent de façon beaucoup trop désordonnée.

Pepper : "Il est temps de remettre un peu d'ordre là-dedans."

Elle tend les bras et ferme les yeux.
Un rayon d'énergie se dirige vers Komona.

Safran : "Oh non ! Si ce rayon atteint Komona, elle va…"

Thym : "Ne t'inquiète pas, petite impertinente !"

Les trois sorcières de Chaosah associent leur force. Un immense Trou Noir se forme juste sur la trajectoire du rayon.

Thym : "Nous allons protéger ta ville de snobs !"

Safran : "MA VILLE DE SNOBS ?! Non mais dîtes donc !"

Le rayon arrive droit dans le Trou Noir. Seulement, le rayon est très puissant. Les sorcières ont du mal à le maintenir, et se sentent reculer.

Thym : "Du nerf, mesdames ! Montrons à tous ces rustres le véritable pouvoir du Chaos !"

Cumin et Cayenne résistent de toutes leurs forces, sous les yeux des sorcières des autres écoles.
Pepper tente de se concentrer.

Pepper : "Deviens le Désordre… maîtrise le mouvement des particules…"

Elle se voit comme une graine, qui aurait engendrée beaucoup trop de pollution. Elle essaie de capter l'ensemble de cette pollution pour en faire la sienne. La capture n'est pas si facile, car l'Arbre est vraiment dans un état de rage innommable.
Le Trou Noir diminue, mais le rayon, lui, persiste.

Cumin : "Je ne tiendrai plus très longtemps !"

Cayenne : "J'arrive à bout de force, aussi !"

Thym : "Et zut ! Si seulement nous étions plus nombreuses…"

Elle sent soudainement une nouvelle force l'envahir. Thym remarque avec surprise que les sorcières de Ah pointent leur magie vers les trois sorcières.

Shichimi : "Cet élan de destruction doit cesser ! Nous allons utiliser nos dernières ressources pour vous aider !"

Basilic : "Nous aussi ! Allez, mesdemoiselles ! Ralentissez ce rayon !"

Camomille et ses camarades font pousser une immense plante carnivore qui absorbe aussi une partie du rayon.
Un gigantesque lance-flamme à tête de dragon vient heurter le rayon de plein fouet. Les sorcières de Magmah unissent leur magie pour faire reculer la menace.

Capsica : "Gnnn ! Et avec élégance, mesdemoiselles !"

Elles tentent une pose charismatique, mais la force du rayon est trop imposante pour se concentrer sur ce point.
La sirène d'Aquah jaillit dans un cube d'eau. Les disciples en sortent via des courants d'eau plus petits, et se mettent à tourner à toute vitesse pour créer un tourbillon suffisamment puissant pour absorber une partie du rayon.

Sirène : "Nous pouvons y arriver ! Du nerf !"

Cette entraide redonne du courage aux trois sorcières, qui trouvent leur second souffle.
Pepper, quant à elle, éprouve des difficultés. Agacée, elle relâche son sort.

Pepper : "Allez ! Pourquoi je n'y arrive pas ?!!"

Elle se rappelle alors ce que lui a expliqué Chicory à propos du Réa.

"Il existe bien des manières de l'utiliser, mais ce n'est jamais sans travail."

"Il faut énormément de travail sur soi et ses émotions pour espérer le manipuler de façon optimale."

"Dans les écoles de magie, on n'apprend pas juste à lancer des sorts, mais aussi à dompter ses émotions pour faire un meilleur usage du Réa."

"Sois très méticuleuse avec tes intentions, et tes sentiments. Vois le Réa comme une matière vivante avec laquelle tu essaies de travailler."

"Avant de dompter le Désordre magique, tu dois d'abord t'occuper de celui que l'on appelle émotion."

Pepper : "Merci, Maître Chicory…"

Elle lève à nouveau les bras.

Pepper : "Eh, l'Arbre. Je m'appelle Pepper. Je suis le lien entre toi et le reste du monde. Je suis aussi l'héritière de l'art du Chaos, et du Désordre. Est-ce que ça te dit qu'on travaille ensemble ?"

Elle ne saurait dire pourquoi, mais elle a l'impression que l'Arbre lui a répondu.

Pepper : "Tu vas voir. On va s'en sortir, tous les deux. Tu es d'accord pour me faire confiance ?"

L'Arbre semble approuver l'idée.

Pepper : "Allez. Mettons de l'ordre dans ce foutoir."

Elle recommence son sort de Désordre. Elle ne saurait dire pourquoi, mais elle a l'impression que l'Arbre lui donne un coup de main, cette fois-ci : les particules sont plus faciles à attraper.

Pepper : "Je suis Pepper de Chaosah, l'héritière du Désordre ! Je vous ordonne de reprendre un cycle d'agitation d'entropie convenable ! MAINTENANT !"

Un immense pouvoir jaillit des racines les plus enfouies de l'Arbre. En détournant la tête, Pepper peut voir une flèche de lumière, plantée dans le tronc, être absorbée par l'Arbre. Cela semble décupler sa force.
Les sorcières faiblissent à arrêter le rayon. Mais bientôt, un rayon bien plus puissant émerge de l'Arbre. Un rayon d'énergie noire et blanche, qui va frapper les cieux, le teintant de lumière et de ténèbres. Les sorcières sont bouches bées dans leur effort.
Le rayon attaquant Komona disparaît d'un seul coup. L'immense colonne de lumière aussi. Les sorcières s'effondrent, essoufflées, à bout de force. Le champ de bataille est redevenu silencieux.
Safran s'est écroulée à côté de Spiruline.

Safran : "T'es vraiment pas mal pour un poisson…"

Spiruline : "Toi lancer puissant sorts explosifs ! Toi complètement folle !"

Safran : "Mouais, c'est pas faux…"

Thym : "Oh, là, là ! Forcer ainsi n'est plus de mon âge !"

Cumin : "Tu as été incroyable, Thym ! Tu es vraiment le digne Maître de Chaosah !"

Thym : "Oh, tu parles ! Si ce maudit rayon n'était pas parti de lui-même…"

Basilic : "Oui, d'ailleurs, que s'est-il passé ?"

Shichimi : "Regardez !"

Shichimi montre quelqu'un du doigt. Toutes les sorcières regardent dans la même direction. De la fumée générée par le surplus de magie émerge Pepper, les vêtements déchirés, grandement affaiblie elle aussi. Elle leur adresse un signe de main.

Pepper : "Salut ! Rassurez-vous : c'est terminé. L'Arbre s'est calmé."

Un grand silence s'élève. Pepper prend peur : vont-elles l'attaquer en représailles ?
Mais Basilic commence à l'applaudir. Ses disciples la suivent avec entrain. Bientôt, ce sont toutes les sorcières qui la félicitent avec le sourire. Même Safran, voyant son Maître féliciter Pepper, décide d'applaudir à contrecœur.
Même Thym, Cumin et Cayenne l'applaudissent avec le sourire. Pepper, gênée comme jamais, cache son visage dans ses mains.

Pepper : "Oh, par pitié, arrêtez ! Je vais mourir de gêne !"

Thym : "Tu fais pourtant la fierté de Chaosah, aujourd'hui, Pepper ! Ton sort de Désordre était parfait, et a rétabli l'équilibre. Nous sommes fières de toi ! Et dans une certaine mesure, je pense que Maître Chicory l'aurait été aussi."

Pepper perd son regard dans l'horizon. Chicory…

Pepper : "Finalement, je pense que Chicory a toujours été une enfant apeurée que personne n'a cherché à rassurer. Quelle tristesse d'en arriver à de telles extrémités…"

Cayenne : "L'absence d'amour et d'espoir peuvent rendre fou n'importe qui, Pepper. Toi, tu as su rester intègre, et c'est tout à ton crédit."

Pepper : "Merci, Maître. J'ai encore beaucoup à apprendre de vous. Vous assurez quand même pas mal, pour des cadavres ambulants !"

Les réprimandes sont masquées par les autres sorcières qui se relèvent avec mal pour venir la féliciter. Pepper ne s'était jamais sentie aussi appréciée. Elle espère que ce geste sera pris comme une excuse de Chaosah pour tout le mal qu'elle a causé.
Même Basilic se dit impressionnée par ses pouvoirs ! Malgré la vague de destruction qui vient d’avoir lieu, Pepper a le sentiment d'avoir atteint un équilibre dans sa vie.

L'euphorie est interrompue par Shichimi. Elle est essoufflée.

Shichimi : "Pepper !"

Pepper : "Qu'y a-t-il ? Une autre menace ?"

Shichimi : "Non, non, mais l'amulette… elle est introuvable !"

Pepper lui lance un regard inquiet. Peut-être a-t-elle été brisée par l'Arbre. Ou alors quelqu'un aux intentions nébuleuses l'a volée…


Épilogue : L’Éternité servi froid

Les sous-sols d'un château. Un escalier bien familier. Une salle secrète, des sphères alignées…
Elle pose un objet en forme de triangle sur un réceptacle. Un triangle relativement impossible. L'objet scintille de mille feux, sous son regard avide. Qui se reporte sur un autre réceptacle, vide.

Son œil se teinte d'un éclat rivalisant avec la lumière du triangle. Elle regarde à travers la fenêtre. Les trois lunes sont magnifiques. Elles annoncent des changements radicaux dans l'air.

Bientôt.

Wasabi : "L’heure est proche, maintenant…"

FIN